La mère du terroriste de Halamish arrêtée pour ‘incitation’
Rechercher

La mère du terroriste de Halamish arrêtée pour ‘incitation’

L'armée indique qu'Ibtisam al-Abed a exprimé son soutien à son fils qui a poignardé à mort 3 personnes dans un attentat survenu vendredi soir dans une implantation

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Omar al-Abed, le terroriste qui a tué trois Israéliens dans leur maison à Halamish, le 21 juillet 2017. (Crédit : Facebook)
Omar al-Abed, le terroriste qui a tué trois Israéliens dans leur maison à Halamish, le 21 juillet 2017. (Crédit : Facebook)

Les soldats israéliens ont arrêté mardi la mère d’un terroriste palestinien qui a mortellement poignardé trois Israéliens dans l’implantation de Halamish, la semaine dernière, pour « incitation aggravée » présumée, a annoncé l’armée.

Vendredi, Omar al-Abed, 19 ans, est entré dans l’implantation de Halamish, à proximité de Ramallah. Puis il s’est rendu dans l’habitation de la famille Salomon et s’est livré à un carnage à l’arme blanche. Il a tué trois membres de la famille : le grand-père, Yosef, 70 ans, et ses enfants adultes, Elad, 36 ans, et Chaya, 46 ans. La grand-mère, Tova, a été pour sa part grièvement blessée.

Al-Abed a été blessé par balles par un soldat qui n’était pas en service. Il a été arrêté et pris en charge à l’hôpital.

Suite à l’attaque, la mère d’al-Abed, Ibtisam al-Abed, est apparue dans une vidéo qui a été largement partagée sur les médias sociaux, dans laquelle elle a salué l’attentat de son fils, disant qu’elle était « fière de lui » et espérant qu’il serait libéré de détention.

Lundi, la famille a accueilli des invités et la mère d’al-Abed a distribué des desserts. Selon les militaires, elle a également appelé à « des attaques contre les Juifs ».

L’armée a déclaré que ces déclarations constituaient des incitations à la violence.

Elle a été arrêtée dans sa ville natale de Koubar aux premières heures de la matinée de mardi, ont fait savoir les militaires.

Dans une interview accordée au journal Haaretz et publiée lundi, Ibtisam al-Abed est citée faisant part de son soutien à certaines actions de son fils.

« [Ce qu’il a fait] n’est pas acceptable pour moi. Mais la nation entière voit du courage dans ses actions, entrer dans une implantation illégale, clôturée et gardée. Il n’a pas blessé d’enfants. Il les a écartés pour qu’ils ne soient pas blessés ».

Yosef, Elad et Chaya Salomon (Crédit : autorisation)
Yosef, Elad et Chaya Salomon (Crédit : autorisation)

Michal Salomon, dont l’époux Elad a été tué dans l’attentat, a déclaré qu’elle s’était cachée dans une chambre située à l’étage tandis que son mari luttait contre El-Abed dans l’attente de l’arrivée d’un éventuel secours.

Le père d’Al-Abed, Abd al-Jalil al-Abed, a également indiqué à Haaretz que les actions de son fils étaient compréhensibles.

« Je ne le soutiens pas, [et je ne soutiens] ni le meurtre de Juifs, ni le meurtre d’Arabes. Mais la raison pour laquelle mon fils a agi est plus importante que tout le reste : Al-Aqsa, le lieu saint de tous les musulmans. Omar a vu ce qu’il se passait, les fidèles frappés, arrêtant la prière. Je blâme l’occupation », a-t-il dit, se référant aux tensions sur le mont du Temple qui ont précipité l’attaque.

Deux autres personnes ont été arrêtées à Koubar durant le raid de ce début de matinée, ainsi que 22 suspects palestiniens de toute la Cisjordanie.

Tous, à part quatre suspects, ont été appréhendés pour « terrorisme populaire », un terme fourre-tout utilisé par l’armée pour distinguer les activités terroristes de moindre ampleur, comme les jets de pierres ou la participation à des manifestations violentes.

Les quatre individus restants ont été arrêtés pour leur appartenance présumée à l’organisation terroriste du Hamas, a fait savoir l’armée.

Tova Salomon, blessée dans l’attentat terroriste survenu vendredi à Halamish, dans lequel sont décédés son époux Yosef et ses enfants Elad et Chaya, a quitté l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem pour rejoindre la période de deuil de la shiva aux côtés des membres de sa famille dans la ville d’Elad, au centre d’Israël. Elle devrait retourner à l’hôpital pour de nouveaux soins, ayant soufferts de multiples blessures au couteau durant l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...