La Slovaquie ouvre une mission culturelle à Jérusalem, une « surprise »
Rechercher

La Slovaquie ouvre une mission culturelle à Jérusalem, une « surprise »

Un député de Bratislava espère que cette initiative serait "la première d'une série" ; le président de la Knesset a salué un "remarquable accomplissement diplomatique"

Le président de la Knesset Yuli Edelstein à une cérémonie fêtant les 100 ans depuis la fondation de la Tchécoslovaquie et les 70 ans selon l'établissement d'Israël, le 3 juillet 2018 (Crédit : Knesset)
Le président de la Knesset Yuli Edelstein à une cérémonie fêtant les 100 ans depuis la fondation de la Tchécoslovaquie et les 70 ans selon l'établissement d'Israël, le 3 juillet 2018 (Crédit : Knesset)

La Slovaquie va ouvrir un centre culturel à Jérusalem, a annoncé mardi une délégation du pays venue séjourner au sein de l’Etat juif.

Par cette initiative, la Slovaquie va rejoindre la république Tchèque et la Bulgarie, parmi les Etats-membres de l’Union européenne, qui élargiront leur présence diplomatique dans la ville depuis la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d’Israël.

« Je nourris l’espoir qu’il s’agisse ici de la première d’une série d’initiatives qui suivront », a déclaré le député Martin Glváč, à la tête de la commission d’amitié entre les deux pays au Conseil national slovaque.

Glváč a fait cette annonce lors d’un événement organisé à la Knesset qui marquait le centenaire de l’établissement de la Tchécoslovaquie, divisée plus tard en deux territoires distincts – la Slovaquie et la république Tchèque – ainsi que le 70ème anniversaire de la fondation d’Israël.

Andrej Danko, chef du conseil national slovaque, était également présent ainsi que Milan Štěch, président du sénat tchèque.

La décision, prise par le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini, est survenue après l’appel lancé à la Slovaquie par le président de la Knesset Yuli Edelstein à ouvrir un consulat honoraire dans la ville.

« C’est un remarquable accomplissement diplomatique pour Israël et une surprise plaisante pour chacun d’entre nous », a commenté Edelstein, remerciant les Slovaques. « J’ai la certitude que lorsque d’autres délégations viendront ici, elles comprendront que Jérusalem est la capitale éternelle d’Israël ».

Le ministère des Affaires étrangères slovaque n’a donné aucune indication d’un éventuel changement du positionnement de Bratislava sur la question du statut de la ville.

Les députés slovaques n’ont établi aucun calendrier pour l’ouverture de cette nouvelle structure.

Le président de la Knesset Yuli Edelstein accueille des délégations de Slovaquie et de la République tchèque à la Knesset pour célébrer la fondation de la Tchécoslovaquie et les 70 ans d’Israël, le 3 juillet 2018 (Crédit : Knesset)

Au mois de mai, la république tchèque avait rouvert son consulat honoraire à Jérusalem après une fermeture en 2016 qui avait suivi le décès du précédent consul.

Cette initiative avait été prise après que le président tchèque Milos Zeman a appelé au transfert de l’ambassade du pays à Jérusalem. Le ministre tchèque des Affaires étrangères avait toutefois souligné que cette décision ne signifiait pas un changement de positionnement du pays sur la question du statut de Jérusalem qui, conformément à la position adoptée par l’UE, devrait être, selon lui, la capitale d’Israël comme celle d’un futur état palestinien.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à droite), avec le Premier ministre bulgare Boyko Borisov à Jérusalem, le 13 juin 2018. (Haim Zach/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait déclaré, le mois dernier, que son homologue bulgare Boyko Borisov lui avait confié que son pays ouvrirait également un consulat honoraire à Jérusalem.

Au début du mois de juin, Borisov avait rencontré Netanyahu dans la ville sainte et il avait indiqué comprendre le désir d’Israël de voir la communauté internationale reconnaître Jérusalem comme sa capitale.

Il avait toutefois précisé que la Bulgarie n’y transférerait pas son ambassade jusqu’à la signature d’un accord de paix israélo-palestinien.

Les Etats-Unis sont devenus le premier pays, au mois de mai, à transférer leur ambassade en Israël à Jérusalem, suite à la reconnaissance par le président Trump, le 6 décembre, de la ville comme capitale de l’Etat juif. Cette initiative avait entraîné la fureur des Palestiniens qui revendiquent Jérusalem-Est comme capitale de leur futur état.

Le Guatemala et le Paraguay ont depuis suivi l’exemple des Etats-Unis et relocalisé leurs missions dans la ville.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...