L’ancien doyen accusé de harcèlement fera de la recherche et n’enseignera plus
Rechercher

L’ancien doyen accusé de harcèlement fera de la recherche et n’enseignera plus

David Newman, ex-doyen de la faculté des sciences humaines, va revenir au sein de l'institution après un congé de trois ans après la plainte d'une étudiante

Le professeur David Newman, ancien doyen de la faculté des sciences humaines & des sciences sociales à l'université Ben-Gurion du Negev (Capture d'écran : YouTube)
Le professeur David Newman, ancien doyen de la faculté des sciences humaines & des sciences sociales à l'université Ben-Gurion du Negev (Capture d'écran : YouTube)

Le professeur David Newman, ancien doyen en sciences humaines et sciences sociales à l’université Ben-Gurion du Negev, retournera au sein de l’institution, l’année prochaine, en tant que chercheur mais il ne pourra plus enseigner suite à une condamnation disciplinaire pour harcèlement sexuel, a fait savoir le président de l’université samedi.

Il y a trois ans, une étudiante en doctorat avait porté plainte contre Newman devant le tribunal de l’université, affirmant que l’homme lui avait fait des propositions d’ordre sexuel et l’avait touchée contre son gré. Elle avait déclaré lui avoir demandé d’arrêter ses agissements à plusieurs occasions. Elle avait finalement quitté la faculté.

Le président de l’institution, Daniel Chamovitz, a expliqué à la Treizième chaîne qu’il n’avait pas pu renvoyer le professeur mais que ce dernier n’aurait plus l’autorisation d’enseigner.

« Après trois ans, c’est son droit légal de reprendre le travail. Je ne peux pas arrêter cela. Il n’enseignera plus en cours et ainsi, il ne pourra plus se trouver en position d’autorité. Il sera impliqué dans différentes activités académiques », a dit Chamovitz.

« Cette étudiante a décidé de le poursuivre devant le tribunal de l’université. Elle a compté sur l’université pour poursuivre un doyen en exercice et cela démontre la force de ce système », a ajouté Chamovitz.

Daniel Chamovitz, président de l’université Ben-Gurion du Negev à Beer Sheva (Crédit : Facebook)

Newman n’a cessé de clamer son innocence.

Newman, 59 ans, qui s’est installé en Israël après avoir quitté le Royaume-Uni en 1982, est un haut-membre de la faculté et il est directeur de la rédaction du journal international Geopolitics.

En 2013, il a reçu l’ordre de l’empire britannique, l’une des plus grandes distinctions du royaume, pour sa promotion des liens académiques entre l’Etat juif et la Grande-Bretagne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...