Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Le corps de Benjamin Achimeir, 14 ans, retrouvé en Cisjordanie, assassiné par un terroriste

Netanyahu promet de capturer les meurtriers de ce berger disparu alors parti s’atteler à ses tâches vendredi matin ; heurts entre résidents d’implantations et Palestiniens aux alentours

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Benjamin Achimeir, 14 ans, porté disparu en Cisjordanie le 12 avril et retrouvé mort des suites d'un attentat terroriste le 13 avril 2024. (Crédit : Autorisation)
Benjamin Achimeir, 14 ans, porté disparu en Cisjordanie le 12 avril et retrouvé mort des suites d'un attentat terroriste le 13 avril 2024. (Crédit : Autorisation)

L’armée israélienne a retrouvé samedi le corps d’un Israélien de 14 ans qui avait disparu la veille alors qu’il était sorti s’atteler à ses tâches de berger en Cisjordanie vendredi matin. En outre, de nouveaux affrontements ont été signalés entre les résidents d’implantations et les Palestiniens.

Benjamin Achimeir, résident de Jérusalem, a été assassiné lors d’un attentat terroriste, ont déclaré Tsahal et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet dans un communiqué commun.

Selon l’armée, Benjamin Achimeir était sorti vendredi à l’aube d’une ferme située près de l’avant-poste de Malachei Shalom pour aller garder les moutons. Quelques heures plus tard, les moutons sont revenus à « Havat Gal » sans lui.

Malachei Shalom est situé près de la ville de Cisjordanie d’al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah.

Le corps d’Achimeir a été repéré plus tôt dans la journée par un drone de la 636e unité du Corps de Collecte de Renseignements de défense des frontières, non loin de Havat Gal d’où il avait initialement disparu.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le meurtre aurait été perpétré par des terroristes palestiniens en fin de matinée ou en début d’après-midi vendredi.

Les forces de sécurité israéliennes et des volontaires participant à la recherche de l’adolescent israélien disparu Benjamin Achimeir, en Cisjordanie, le 13 avril 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

À côté du corps, les soldats ont trouvé des effets personnels qui ont été remis à la police pour enquête.

« Les forces de sécurité poursuivent les personnes soupçonnées d’avoir perpétré l’attentat », ont déclaré Tsahal et le Shin Bet, ajoutant qu’ils « adressent leurs sincères condoléances à la famille ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que « le meurtre odieux » d’Achimeir était un « crime grave ».

« J’adresse mes sincères condoléances à sa famille », a déclaré Netanyahu dans un communiqué publié par son bureau.

« Nous attraperons les meurtriers et ceux qui les ont aidés, comme nous le faisons pour tous ceux qui nuisent aux citoyens de l’État d’Israël », poursuit le communiqué.

Netanyahu a également « appelé tous les citoyens d’Israël à permettre aux forces de sécurité de faire leur travail sans entrave ».

« Les troupes de Tsahal et du Shin Bet sont à la recherche des assassins méprisables et de tous ceux qui ont coopéré avec eux. »

Au cours des perquisitions de vendredi, des résidents d’implantations israéliens se sont déchaînés à al-Mughayyir. Ils ont mis le feu à des maisons et à des voitures et ont déclenché des affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens, au cours desquels un Palestinien a été tué et des dizaines d’autres blessés.

Un Palestinien inspectant les dégâts causés aux véhicules incendiés par des résidents d’implantations israéliens lors d’une attaque sur le village de Mughayir, à proximité de Ramallah, en Cisjordanie, le 13 avril 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

L’homme décédé a été identifié par sa famille comme étant Jehad Abu Alia, 26 ans.

De nouveaux affrontements entre résidents d’implantations et Palestiniens ont été signalés samedi dans les villes de Beitin et de Douma, près de Ramallah.

Les tensions en Cisjordanie sont toujours aussi vives depuis le 7 octobre, date à laquelle des terroristes ont fait irruption en Israël par la frontière de Gaza dans le cadre de l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël, tuant près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant 253 otages en otage.

Depuis le 7 octobre, les soldats ont arrêté quelque 3 600 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 600 affiliés au groupe terroriste palestinien du Hamas, selon Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.