Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Le Mossad et le Shin Bet vont recruter des haredim – média

Les agences emploieront chacune 100 ultra-orthodoxes dans le cadre d'une alternative volontaire au service militaire

Des Juifs ultra-orthodoxes étudiant dans la yeshiva lituanienne de Slabodka, dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 8 juillet 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
Des Juifs ultra-orthodoxes étudiant dans la yeshiva lituanienne de Slabodka, dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 8 juillet 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

L’agence de renseignement du Mossad et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet vont commencer à accueillir des volontaires haredim dans le cadre d’un nouveau programme de service national – ou shirout leumi –, a révélé un reportage diffusé lundi.

Le Mossad et le Shin Bet commenceront le programme en recrutant chacun 100 étudiants en yeshiva ultra-orthodoxes âgés de plus de 21 ans à l’issue d’une formation professionnelle, selon la chaîne publique israélienne Kan.

Les recrues serviront pendant deux ans et le programme sera financé par le ministère du Renseignement et l’Autorité du service national.

La semaine dernière, les dirigeants du Mossad et du Shin Bet ont rencontré la ministre du Renseignement, Gila Gamliel (Likud), pour qu’elle approuve le nouveau programme, qui devrait être lancé le mois prochain, a précisé Kan.

Le service national est généralement effectué sur la base du volontariat et constitue une alternative au service militaire obligatoire.

De nombreux haredim d’Israël s’opposent à tout service national civil ou militaire obligatoire, car ils considèrent qu’il s’agit d’un moyen pour les forces laïques d’attirer potentiellement les membres de la communauté ultra-orthodoxe. Cette question divise la société israélienne, où les Juifs non-haredi sont très nombreux à servir dans l’armée.

Alors que les soldats sont généralement incorporés à partir de l’âge de 18 ans, de nombreux étudiants en yeshiva demandent à bénéficier d’un report d’incorporation et suivent des programmes d’études religieuses plus longtemps qu’ils ne le feraient, dans le but d’échapper à la conscription, et ce, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge à partir duquel ils peuvent être exemptés de manière permanente.

L’enrôlement des hommes ultra-orthodoxes dans l’armée est depuis longtemps très controversé, et l’est encore plus depuis quelques mois, le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu prévoyant une loi visant à faciliter l’augmentation des exemptions de service militaire pour les haredim.

Les deux partis haredim de la coalition, Yahadout HaTorah et le Shas, menacent depuis des semaines de renverser le gouvernement si le projet de loi sur la conscription n’est pas adopté dans les plus brefs délais, selon diverses sources.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.