Les groupes terroristes palestiniens condamnent les attaques terroristes de Paris
Rechercher

Les groupes terroristes palestiniens condamnent les attaques terroristes de Paris

"Le terrorisme n'a pas de religion," a déclaré Bassem Naim, responsable du conseil des relations internationales du Hamas

Un homme masqué du Hamas portant une fausse roquette (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Un homme masqué du Hamas portant une fausse roquette (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le mouvement terroriste du Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza et le me mouvement terroriste du Jihad islamique ont condamné samedi les attentats de Paris revendiqués par le groupe Etat islamique et qui ont fait au moins 128 morts.

Le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël, l’Union européenne et les Etats-Unis, a dénoncé des « actes d’agression et de barbarie qui se sont produits à Paris » tandis que le Jihad islamique, lui aussi placé sur la liste des organisations terroristes par les pays occidentaux, a condamné « un crime contre des innocents », selon des déclarations de leurs responsables politiques à l’AFP.

« Nous présentons nos condoléances les plus profondes aux familles des victimes et souhaitons la sécurité et la stabilité pour la France », a déclaré Bassem Naim, directeur du conseil des relations internationales du Hamas et membre de la direction politique du mouvement terroriste.

« Le terrorisme n’a pas de religion », a ajouté ce responsable.

Nafez Azzam, un membre du bureau politique du Jihad islamique a déclaré de son côté à l’AFP que son mouvement, rival du Hamas dans la bande de Gaza, condamnait « ce crime contre des innocents ».

Il a qualifié les attentats de Paris de « message de haine », affirmant que l’ « islam rejette les meurtres indiscriminés ».

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait condamné les attaques « terroristes » de Paris et exprimé « sa solidarité et sa compassion avec le gouvernement et le peuple français. Un rassemblement de soutien a été organisé à Ramallah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...