Les Israéliens pleurent Haim Gouri, « le poète national de notre temps »
Rechercher

Les Israéliens pleurent Haim Gouri, « le poète national de notre temps »

Le poète, romancier, journaliste et cinéaste est décédé mercredi à l'âge de 94 ans et sera enterré au cimetière de Givat Shaul

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Les Israéliens pleurent près du cercueil du poète israélien, romancier, journaliste et cinéaste Haim Gouri, à l'extérieur du théâtre de Jérusalem le 1er février 2018 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Les Israéliens pleurent près du cercueil du poète israélien, romancier, journaliste et cinéaste Haim Gouri, à l'extérieur du théâtre de Jérusalem le 1er février 2018 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

La dépouille de Haïm Gouri est exposée jeudi à Jérusalem, permettant aux Israéliens une dernière occasion de rendre hommage au poète, romancier, journaliste et cinéaste avant qu’il ne soit mis en terre.

Gouri est décédé mercredi à l’âge de 94 ans. Il avait une femme, trois enfants et six petits-enfants.

Son cercueil a été placé devant le théâtre de Jérusalem jeudi matin avant d’être conduit dans les rues de Jérusalem lors d’une procession funéraire qui se terminera au cimetière de Givat Shaul.

Dans son hommage à l’artiste devant le théâtre de Jérusalem, le président Reuven Rivlin a qualifié Gouri de « poète national de notre temps ».

« Pas à cause du sérieux avec lequel vous avez pris votre travail de poète, mais à cause du grand respect avec lequel vous avez traité notre peuple, notre nation, l’Etat d’Israël et votre rôle dans ce pays », a déclaré le président.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...