Les médecins israéliens opèrent avec succès un Gazaoui souffrant d’une maladie rare
Rechercher

Les médecins israéliens opèrent avec succès un Gazaoui souffrant d’une maladie rare

Le chirurgien de Hadassah qui a soigné Mohammed Taluli indique que ses symptômes rares n’ont “ aucune documentation dans les annales médicales”

La main de Mohammed Taluli avant son opération à l'hôpital Hadassah de Jérusalem, en août 2017. (Crédit : centre médical Hadassah)
La main de Mohammed Taluli avant son opération à l'hôpital Hadassah de Jérusalem, en août 2017. (Crédit : centre médical Hadassah)

Les médecins du centre médical Hadassah de Jérusalem ont opéré avec succès un Palestinien de la bande de Gaza qui souffrait d’une maladie rare, le syndrome de Lutz-Lewandowsky.

Mohammed Taluli, 42 ans, est arrivé à l’hôpital avec de larges tumeurs sur la main, causée par des complications d’une infection par le papillomavirus humain, qui peut entraîner des cancers.

« C’est un cas très rare, dont il n’existe aucune documentation dans les annales médicales », a dit le Dr Michael Chernofsky, orthopédiste spécialiste de la main qui a opéré Taluli, selon un communiqué publié mardi par l’hôpital.

Chernofsky a indiqué que la chirurgie avait été un succès, et que Taluli était maintenant soigné et vacciné pour terminer son traitement.

Taluli a expliqué qu’il avait cherché à être soigné de sa maladie rare dans des hôpitaux d’Egypte et de Cisjordanie, mais n’avait pas pu trouver de traitement avant que l’Autorité palestinienne ne coordonne ses soins en Israël.

« Après des années pendant lesquelles je suis resté assis à la maison, honteux, à ne pas pouvoir travailler à cause de mes limites et à craindre le cancer, les experts ici à Hadassah ont été les seuls à me donner de l’espoir », a dit Taluli.

« Les traitements ici sont excellents, et il est impossible de dire aujourd’hui que tout va bien ; l’équipe est très gentille et m’aide beaucoup, a-t-il dit. J’espère vraiment que ma vie passée est déjà derrière moi pour voir ma famille, ma femme et mes six enfants. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...