Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Des scènes émouvantes lors des retrouvailles d’otages libérés avec leurs proches

Maya et Itay Regev, frère et sœur, libérés séparément, réunis hier ; Gali Tarshansky, 13 ans, dans une étreinte qui n’en finit pas avec sa mère ; Raaya Rotem avec sa fille Hila...

  • Les retrouvailles Maya et Itaï Regev, libérés de Gaza à quelques jours d'intervalle, avec leur frère à l’hôpital Soroka, à Beer Sheva, le 30 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)
    Les retrouvailles Maya et Itaï Regev, libérés de Gaza à quelques jours d'intervalle, avec leur frère à l’hôpital Soroka, à Beer Sheva, le 30 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)
  • Raz Ben Ami est réunie avec ses trois filles à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 29 novembre. (Autorisation)
    Raz Ben Ami est réunie avec ses trois filles à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 29 novembre. (Autorisation)
  • Moran Stela Yanai, 40 ans, qui a été détenue par des terroristes du Hamas à Gaza pendant 54 jours, embrasse son chien à l'hôpital Sheba le 29 novembre 2023. (Autorisation)
    Moran Stela Yanai, 40 ans, qui a été détenue par des terroristes du Hamas à Gaza pendant 54 jours, embrasse son chien à l'hôpital Sheba le 29 novembre 2023. (Autorisation)
  • L'otage de Gaza libérée Moran Stela Yanai, à gauche, aux côtés d'un officier de Tsahal à la base aérienne de Hatzerim, le 30 novembre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)
    L'otage de Gaza libérée Moran Stela Yanai, à gauche, aux côtés d'un officier de Tsahal à la base aérienne de Hatzerim, le 30 novembre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)
  • Les retrouvailles Maya et Itay Regev, libérés de Gaza à quelques jours d'intervalle, avec leur frère à l’hôpital Soroka à Beer Sheva, le 30 novembre 2023. (Autorisation)
    Les retrouvailles Maya et Itay Regev, libérés de Gaza à quelques jours d'intervalle, avec leur frère à l’hôpital Soroka à Beer Sheva, le 30 novembre 2023. (Autorisation)

Des vidéos et des photos publiées jeudi montrent l’émotion des otages et de leurs proches lors de leurs retrouvailles après la libération des premiers après 54 jours de captivité dans la bande de Gaza.

Les 12 otages libérés des geôles du Hamas à Gaza dans la nuit de mercredi à jeudi sont soignés dans différents hôpitaux du pays. Ils sont repartis entre Soroka, Sheba, Ichilov et l’hôpital pour enfants Schneider. Les quatre citoyens thaïlandais libérés se trouvent au centre hospitalier Shamir (Assaf Harofeh).

Les otages libérés subiront des évaluations médicales et psychologiques approfondies et recevront tous les soins nécessaires de la part d’équipes médicales et psychosociales spécialement formées.

À Beer Sheva, l’hôpital Soroka a partagé des photos montrant la joie d’Itay Regev, 18 ans, retrouvant sa sœur Maya Regev, 21 ans, libérée quatre jours plus tôt.

Les retrouvailles entre Maya et Itay Regev, libérés de Gaza à quelques jours d’intervalle, à l’hôpital Soroka à Beer Sheva, le 30 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Itay a été accueilli avec émotion par sa mère Mirit à la base aérienne de Hatzerim, tard dans la nuit de mercredi à jeudi. Le frère et la sœur avaient été kidnappés à la rave Supernova, le 7 octobre, où des centaines de personnes ont été massacrées par des terroristes.

Itay Regev, otage libéré de Gaza, embrassé par sa mère à la base aérienne de Hatzerim, le 30 novembre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)

Une autre vidéo montre Gali Tarshansky, 13 ans, la plus jeune des otages libérés mercredi, courir vers sa mère Reuma Aroussi à Hatzerim et la serrer dans ses bras pendant de longs moments.

Gali Tarshansky a été kidnappée au moment où elle et son père Ilya fuyaient par la fenêtre de leur chambre forte, après que des terroristes ont incendié leur maison dans le kibboutz de Beeri. Son frère Lior Tarshansky, âgé de 15 ans, a été assassiné, mais son père a survécu.

Aroussi est une des figures emblématiques qui ont lutté pour le retour des otages chez eux.

Tarshansky a également été photographiée avec son père dans l’hélicoptère qui les transportait de la base aérienne de Hatzerim à l’hôpital Schneider mercredi soir.

Gali Tarshansky, 13 ans, avec son père en route de la base aérienne de Hatzerim vers l’hôpital pour enfants Schneider, dans le centre d’Israël, tôt le 30 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Une autre réunion de famille a eu lieu mercredi soir lorsque Raaya Rotem est revenue de captivité et a rejoint sa fille Hila Rotem, 13 ans, à Sheba. Hila a été libérée le 25 novembre, sans sa mère, en violation de l’accord de trêve, et a rapporté qu’elles avaient été séparées 48 heures avant sa libération.

L’otage libérée de Gaza Raaya Rotem, à droite, aux côtés d’une soldate israélienne, à la base aérienne de Hatzerim, dans la nuit du 29 au 30 novembre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de l’armée israélienne)

Selon le professeur Itai Pessach, directeur de l’hôpital pour enfants Edmond et Lily Safra à Sheba, les six femmes qui y ont été amenées hier soir souffrent de différentes blessures. Cependant, aucune ne met leur vie en danger et toutes sont dans un état stable.

Plusieurs femmes ont été hospitalisées avec leurs enfants. Tous sont dans un état stable.

Pessach a indiqué que les 21 rapatriés précédemment amenés à Sheba avaient terminé les évaluations physiques et mentales aiguës. Certains ont déjà été autorisés à poursuivre leur rétablissement chez eux, sous la supervision continue de l’hôpital, en coordination avec les équipes médicales locales.

« Nous avons eu le privilège d’accompagner les retrouvailles de nombreuses familles, mais nous avons également été exposés aux témoignages complexes et difficiles de ces personnes pendant leur période de captivité », a indiqué Pessach.

« Ce soir, nous avons été particulièrement émus par les retrouvailles de Raaya et Hila Rotem. Hila est avec nous depuis sa libération de captivité et nous, ainsi que toute la nation israélienne, attendions avec impatience ces retrouvailles », a-t-il ajouté.

Toujours à Sheba, Moran Stela Yanai a retrouvé sa famille et son chien après sa libération.

Yanai, 40 ans, a été enlevée le 7 octobre à la rave Supernova, où elle vendait des bijoux qu’elle fabrique elle-même.

Moran Stela Yanai, 40 ans, embrasse les membres de sa famille après sa libération de Gaza où elle a été détenue par des terroristes du Hamas pendant 54 jours. (Crédit : Autorisation)

Raz Ben Ami, 57 ans, également libérée mercredi, a retrouvé ses trois filles, Yuli, Ella et Natalie, à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, après 54 jours en captivité. Ben Ami a été kidnappée au kibboutz Beeri le 7 octobre, en même temps que son mari, Ohad, également âgé de 57 ans, qui est toujours retenu en otage à Gaza. Ils sont tous deux citoyens israéliens et allemands.

Dans une réunion aigre-douce à Hatzerim, Liam Or, 18 ans, a serré son père dans ses bras. Liam Or avait été capturé avec ses cousins Alma et Noam, qui ont été libérés samedi. Yonat Or – la mère d’Alma et de Noam, et la tante de Liam – a été assassinée le 7 octobre. Dror Or, l’oncle de Liam et le père d’Alma et Noam, serait toujours retenu en captivité à Gaza.

L’otage libéré de Gaza Liam Or embrassé par son père, à la base aérienne de Hatzerim, dans la nuit du 29 au 30 novembre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de l’armée israélienne)

Pendant ce temps, en Australie, la sœur d’Amit Shani, 16 ans, qui a également été libéré mercredi soir, était très heureuse d’apprendre la nouvelle de la libération de son frère.

Shani, qui vivait dans le kibboutz Beeri, est le seul membre de sa famille à avoir été pris en otage.

Les captifs ont été libérés dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu temporaire qui a permis jusqu’à présent la libération de 97 civils détenus par le Hamas à Gaza : 73 Israéliens, 23 ressortissants thaïlandais et 1 Philippin.

Selon Israël, 145 otages – dont 15 femmes et enfants civils – seraient toujours détenus à Gaza. Le gouvernement israélien demande au groupe terroriste de libérer tous les enfants et femmes civils restants avant que tout autre accord ne soit envisagé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.