Les passagers se préparent à 8 jours sans train à Tel Aviv
Rechercher

Les passagers se préparent à 8 jours sans train à Tel Aviv

Des travaux de réparations et de modernisations dans 3 gares de Tel Aviv obligeront des milliers de personnes à prendre la route

Les voyageurs à la gare centrale de Savidor à Tel Aviv regardant les horaires, où aucun train vers le nord sont indiqués, le 3 septembre 2016 (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)
Les voyageurs à la gare centrale de Savidor à Tel Aviv regardant les horaires, où aucun train vers le nord sont indiqués, le 3 septembre 2016 (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Les travailleurs se rendant à Tel-Aviv, la plaque tournante commerciale d’Israël, auront à faire face à de vastes blocages de la circulation au cours des huit prochains jours, car Israël Railways effectue des travaux de réparations et de modernisation importants sur les voies menant à la ville.

Trois des quatre grandes gares de la ville, Savidor, Université et HaShalom, seront également fermées jusqu’au jeudi 29 septembre en raison de travaux pour moderniser leurs infrastructures.

Les travaux ont commencé lundi matin, avec des rails déjà retirés à certains endroits dès 6 heures du matin lundi.

Une salle de crise a été ouverte pour coordonner le trafic, les plaintes et les autres questions. Les fonctionnaires des chemins de fer israéliens, le ministère des Transports, la police israélienne, et la municipalité de Tel Aviv seront tous présents sur le site.

Un train longe l'autoroute Ayalon près de la gare centrale "Savidor" de Tel Aviv, le 23 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Un train longe l’autoroute Ayalon près de la gare centrale « Savidor » de Tel Aviv, le 23 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les trains partiront de la gare du sud de Tel Aviv de la ville, Hagana, et du nord jusqu’à la gare de Herzliya.

Afin de limiter les blocages dans les transports publics de Tel Aviv, le ministère des Transports va lancer un service spécial de bus entre les stations Haganah et Herzliya qui s’arrêteront dans les gares fermées de la ville, où les bus et les navettes de la ville continueront de s’arrêter.

Cette situation fait suite à une crise de la coalition, qui a eu lieu au début du mois, quand les ultra-orthodoxes ont exigé qu’Israel Railways ne fassent pas de travaux pendant Shabbat.

Face à la pression Haredi, Netanyahu a soudainement ordonné un arrêt des travaux sur la ligne de chemin de fer de Tel Aviv – Haïfa le week-end du 2 septembre, provoquant des retards importants le dimanche suivant lorsque les travaux de réparation ont repris pendant la journée de travail, obligeant quelque 150 000 Israéliens à trouver un moyen alternatif pour leurs déplacements du matin.

La Cour suprême a ensuite jugé que la décision d’interdire le travail pendant Shabbat revenait au ministre du Travail, Haim Katz. Katz a promis de n’autoriser que les réparations jugées critiques pour la sécurité pendant le Shabbat et que les réparations non essentielles auront lieu pendant la semaine.

Le calendrier de modernisation ne montre aucun chantier prévu le week-end prochain, ce qui fait qu’il y aura des embouteillages pendant deux jours supplémentaires.

Dimanche, peut-être pour se venger des travaux sur les infrastructures effectués pendant Shabbat sur le réseau ferroviaire, le président de la commission des Finances de la Knesset, le député Moshe Gafni, a retardé un vote attendu sur une demande du ministère des Transports pour obtenir 600 millions de shekels supplémentaires pour les chemins de fer du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...