Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Frappes à plus longue portée du Hezbollah depuis le début de la guerre

Tsahal demande aux habitants du nord de Gaza d'évacuer en prévision d'une opération plus vaste ; L'ONU est devenue une "entité terroriste", affirme Erdan ; Tsahal : un commandant du Hezbollah tué lors d'une frappe au Liban ; Israël craindrait que l'Égypte ne mette fin au rôle de médiateur du Hamas

  • Des troupes de l'armée israélienne opérant, à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, le 14 mai 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
    Des troupes de l'armée israélienne opérant, à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, le 14 mai 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
  • Des fumées s'échappent lors d'un bombardement israélien sur le village libanais d'Alma al-Shaab, le 14 mai 2024, dans le sud du Liban, près de la frontière avec Israël. (Crédit : AFP)
    Des fumées s'échappent lors d'un bombardement israélien sur le village libanais d'Alma al-Shaab, le 14 mai 2024, dans le sud du Liban, près de la frontière avec Israël. (Crédit : AFP)
  • Des gens sur la plage de Tel Aviv lors du 76e jour de l'indépendance d'Israël, le 14 mai 2024. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
    Des gens sur la plage de Tel Aviv lors du 76e jour de l'indépendance d'Israël, le 14 mai 2024. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
  • Des manifestants arabes israéliens défilent avec des drapeaux palestiniens lors d'un rassemblement près de la ville de Shefa Amr, dans le nord d'Israël, le 14 mai 2024. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
    Des manifestants arabes israéliens défilent avec des drapeaux palestiniens lors d'un rassemblement près de la ville de Shefa Amr, dans le nord d'Israël, le 14 mai 2024. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
  • 132 T-shirts représentant 132 otages à Gaza sont exposés devant la résidence du président à Jérusalem le 14 mai 2024. (Crédit : Igal Slavin)
    132 T-shirts représentant 132 otages à Gaza sont exposés devant la résidence du président à Jérusalem le 14 mai 2024. (Crédit : Igal Slavin)

Schumer dit qu’il ne donnera pas de temps de parole pour une législation empêchant Biden de suspendre son aide à Israël

Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, démocrate de New York, s'entretenant avec les journalistes pour discuter des efforts visant à adopter la dernière série de projets de loi sur les dépenses afin d'éviter une fermeture partielle du gouvernement, au Capitole, à Washington, le 20 mars 2024. (Crédit : J. Scott Applewhite/AP Photo)
Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, démocrate de New York, s'entretenant avec les journalistes pour discuter des efforts visant à adopter la dernière série de projets de loi sur les dépenses afin d'éviter une fermeture partielle du gouvernement, au Capitole, à Washington, le 20 mars 2024. (Crédit : J. Scott Applewhite/AP Photo)

Comme prévu, le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, a déclaré qu’il ne prévoyait pas d’accorder du temps de parole pour un vote sur une législation républicaine qui empêcherait le président américain Joe Biden de retenir les livraisons d’armes à destination d’Israël.

Les Républicains de la Chambre devraient voter en faveur du projet de loi aujourd’hui ou demain, mais celui-ci resterait loin d’être adopté car les Démocrates contrôlent le Sénat.

Le président américain Joe Biden s’est engagé à opposer son veto au projet de loi s’il parvenait à son bureau, mais Schumer a indiqué que cela ne serait pas nécessaire.

« Le président a déjà dit qu’il y opposerait son veto, donc cela ne mène à rien », a-t-il déclaré aux journalistes.

Des « centaines de tonnes » d’aide prêtes à être acheminées vers Gaza via le port artificiel américain

Des « centaines de tonnes » d’aide humanitaire sont prêtes à être acheminées vers Gaza une fois que les Etats-Unis y auront ouvert leur port artificiel, ont affirmé mercredi des responsables américains, appelant par ailleurs à la réouverture du point de passage terrestre essentiel de Rafah.

« Aujourd’hui, des centaines de tonnes d’aide sont prêtes à être livrées et des milliers de tonnes d’aide sur le point d’être acheminés », a déclaré Brad Cooper, du Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom), lors d’une conférence de presse.

Selon Brad Cooper, les Etats-Unis ne toléreront aucune « attaque » sur leur installation, affirmant prendre la sécurité des militaires et des travailleurs humanitaires « très au sérieux ».

Des extrémistes ont attaqué un camion commercial en Cisjordanie, le prenant pour un convoi humanitaire à destination de Gaza – Haaretz

Haaretz a rapporté que les extrémistes israéliens qui ont attaqué un camion plus tôt ce mercredi l’avait pris pour un camion d’aide humanitaire à destination de Gaza, alors qu’il s’agissait d’un camion commercial régulier circulant en Cisjordanie.

Les individus ont allumé un feu sur la route au carrefour de Givat Asaf, obligeant le camion à s’arrêter, ont déversé le contenu du camion sur la route et ont agressé le chauffeur palestinien.

Sur une vidéo, le conducteur est vu allongé sur la rue, ensanglanté.

Frappes à plus longue portée du Hezbollah depuis le début de la guerre

De la fumée s'élève après que des roquettes tirées depuis le Liban ont frappé une zone dégagée du mont Meron, dans le nord d'Israël, le 15 mai 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)
De la fumée s'élève après que des roquettes tirées depuis le Liban ont frappé une zone dégagée du mont Meron, dans le nord d'Israël, le 15 mai 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Un drone lancé par le Hezbollah depuis le Liban a frappé une zone de Basse Galilée plus tôt dans la soirée, a indiqué l’armée.

Le Hezbollah a affirmé dans un communiqué avoir ciblé une base militaire près du carrefour Golani, à l’ouest de Tibériade, et à environ 35 kilomètres de la frontière libanaise, avec plusieurs drones chargés d’explosifs.

Cela serait le barrage mené le plus profondément en territoire israélien par le Hezbollah depuis le début de la guerre.

Le Hezbollah a affirmé que cette attaque venait en réponse aux récentes frappes israéliennes dans le sud du Liban qui ont tué des membres du groupe terroriste.

L’armée israélienne a affirmé qu’il n’y avait pas eu de blessés dans l’attaque du Hezbollah.

Cisjordanie : Des extrémistes israéliens bloqueraient de l’aide humanitaire à destination de Gaza

Des extrémistes israéliens ont été filmés en Cisjordanie bloquant ce qui serait un autre camion d’aide humanitaire, l’empêchant de se rendre de la Jordanie à la bande de Gaza, dans ce qui serait au moins le sixième incident de ce type cette semaine.

Plusieurs individus ont allumé un feu au carrefour de Beit El, empêchant le camion de continuer sa route, tandis que plus d’une dizaine de jeunes ont été filmés jetant des sacs de nourriture du camion sur la route.

Les militants d’extrême droite prétendent que l’aide est acheminée vers le Hamas. Ces attaques ont été vivement condamnées par les États-Unis et une grande partie de la communauté internationale, qui ont critiqué le gouvernement israélien pour ne pas en faire assez pour contrôler ces individus extrémistes, arguant que l’aide était tenu à l’écart des civils à un moment où ils en ont particulièrement besoin.

Les jets de Tsahal frappent le site de lancement de roquettes du Hezbollah utilisé dans la salve précédemment tirée

Les avions de combat israéliens ont frappé un site de lancement de roquettes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban, utilisé lors du tir de barrage sur la région du mont Meron plus tôt aujourd’hui, a déclaré l’armée israélienne.

En outre, un bâtiment appartenant à la force dite d’élite Radwan du Hezbollah a été frappé dans la région de Jabal Rezlane, et un autre bâtiment du Hezbollah a été touché à Blida, indique Tsahal.

L’armée a également bombardé avec son artillerie la source des tirs de roquettes et de missiles sur le nord d’Israël aujourd’hui.

Tsahal affirme qu’une roquette tirée depuis Rafah vers le passage de Kerem Shalom a touché une zone dégagée

Une roquette lancée depuis Rafah, dans le sud de Gaza, en direction du passage de Kerem Shalom, a frappé une zone dégagée, a indiqué l’armée.

L’armée israélienne a affirmé qu’aucun dégât ni blessé n’avait été constaté.

Une alerte a été activée dans une zone dégagée sur l’application mobile du Commandement du Front intérieur.

Un officier de Tsahal grièvement blessé dans le nord de Gaza, deux autres légèrement blessés

Un officier du 202e bataillon de la brigade parachutiste a été grièvement blessé dans des combats contre des terroristes dans le nord de la bande de Gaza plus tôt dans la journée, a annoncé l’armée.

Deux autres soldats ont été légèrement blessés lors du même incident.

Netanyahu parle sur CNBC d’une offensive à Rafah vitale pour Israël

Illustration : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une déclaration sur la guerre contre le Hamas à Gaza, le 15 mai 2024. (Capture d’écran/GPO)
Illustration : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une déclaration sur la guerre contre le Hamas à Gaza, le 15 mai 2024. (Capture d’écran/GPO)

Israël poursuit son offensive à Rafah malgré les réserves des États-Unis parce que « Nous faisons ce que nous devons faire », a récemment déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur l’antenne de CNBC.

Revenant sur les divergences d’appréciation, avec les États-Unis, au sujet de l’offensive militaire israélienne à Rafah, d’où Israël tente de localiser quatre des six derniers bataillons du Hamas, Netanyahu a dit « Parfois, il faut juste faire le nécessaire pour assurer sa survie et son avenir ».

« Je ne désespère par de trouver un terrain d’entente avec les États-Unis. Nous continuons de communiquer », a-t-il ajouté. « Mais au final, nous ferons ce qu’il faut pour protéger la vie de notre pays. »

Au moins 10 roquettes lancées depuis le Liban sur la Galilée occidentale

Illustration : De lourdes roquettes ont frappé le kibboutz Hanita, dans le nord d'Israël, le 21 avril 2024. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Illustration : De lourdes roquettes ont frappé le kibboutz Hanita, dans le nord d'Israël, le 21 avril 2024. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Selon Tsahal, le Hamas a revendiqué le tir d’une dizaine de roquettes depuis le Liban, il y a peu.

Les roquettes se sont toutes écrasées dans des secteurs inoccupés en Galilée occidentale, sans faire de blessé, a commenté l’armée.

Tsahal publie des images d’avions de chasse qui abattent des drones en direction d’Israël pendant la nuit

Illustration : Un drone iranien juste avant d'être abattu par un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne, le 14 avril 2024. (Crédit : armée israélienne)
Illustration : Un drone iranien juste avant d'être abattu par un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne, le 14 avril 2024. (Crédit : armée israélienne)

L’armée a diffusé des images de ses avions de chasse en train d’abattre deux drones qui volaient vers Israël depuis l’est, la nuit dernière.

Les drones ont apparemment été lancés depuis l’Irak, par une milice soutenue par l’Iran et qui a revendiqué des dizaines d’attaques contre Israël depuis le début de la guerre.

L’armée israélienne a publié une autre vidéo donnant à voir un drone abattu par le Dôme de fer au cours de la semaine.

Le Hamas au Liban revendique le barrage de roquettes sur l’ouest de la Galilée

La branche libanaise du groupe terroriste palestinien du Hamas a revendiqué le lancement d’un barrage de roquettes sur l’ouest de la Galilée il y a peu de temps.

Le groupe terroriste dit avoir visé une base militaire dans la région.

Les sirènes ont retenti dans les communautés de Rosh Hanikra, Betzet et Shlomi, qui ont été en grande partie évacuées.

Le Premier ministre irlandais parle de la reconnaissance de l’État palestinien avec Abdallah II

L’Irlande va « certainement » reconnaître un Etat palestinien avant la fin du mois de mai, a déclaré mercredi le ministre irlandais des Affaires étrangères Micheal Martin, sans indiquer de date précise.

« Nous reconnaîtrons l’Etat de Palestine avant la fin du mois », a affirmé Micheal Martin, qui est également vice-premier ministre d’Irlande, sur la radio Newstalk.

Le Premier ministre irlandais Simon Harris s’est entretenu à ce sujet avec le roi Abdallah II de Jordanie mercredi matin.

Ils ont également échangé sur « la situation humanitaire désespérée à Gaza », selon un communiqué du gouvernement irlandais.

« La date précise (de reconnaissance de l’Etat palestinien, NDLR) est encore floue car nous sommes toujours en discussion avec certains pays », a indiqué Micheal Martin. Elle « sera précisée dans les prochains jours, mais ce sera certainement avant la fin du mois ».

Il a précisé attendre « avec impatience » des discussions « sur les derniers détails », prévues mercredi avec certains de ses homologues.

Le Hamas nie être impliqué dans le complot iranien de faire passer des armes en Jordanie

Après la publication d’informations de sources jordaniennes selon lesquelles le pays aurait déjoué un complot iranien visant à faire entrer clandestinement des armes dans le Royaume au profit d’une cellule des Frères musulmans ayant des liens avec le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, ce dernier a nié toute implication dans ce complot.

Selon Al-Mayadeen, le média libanais favorable au groupe terroriste chiite, soutenu par l’Iran, le Hamas aurait affirmé avoir une « politique claire et cohérente limitant sa confrontation » avec Israël.

Tsahal demande aux habitants du nord de Gaza d’évacuer en prévision d’une opération plus vaste

L’armée israélienne a appelé les Palestiniens des nouveaux quartiers du nord de la bande de Gaza à évacuer la zone, alors que s’étend l’opération contre le groupe terroriste du Hamas à Jabaliya.

Le lieutenant-colonel Avichay Adraee, porte-parole de Tsahal en langue arabe, a publié une liste des nouvelles zones à évacuer conjointement à l’annonce.

Le week-end dernier, Tsahal a lancé un avertissement d’évacuation pour Jabaliya avant de pénétrer dans la zone. Hier, elles ont étendu cet avertissement aux zones d’al-Atatra et de Salatin.

Le dernier avertissement concerne les quartiers de Sheikh Zaid et d’al-Mansheya, près de Beit Lahiya.

« Le Hamas et d’autres organisations terroristes mènent des activités terroristes et lancent des roquettes [depuis ces zones] sur les villes israéliennes », a indiqué Adraee dans une publication sur X.

Les civils palestiniens sont invités à se rendre dans des abris à l’ouest de la ville de Gaza.

Tsahal a déclaré qu’il étendait son opération contre le Hamas à Jabaliya, lancée après avoir repéré des terroristes qui s’y étaient regroupés.

L’incendie d’un entrepôt d’une base de Tsahal à Ramat Gan n’est toujours pas maîtrisé

Plus de 24 heures après qu’un incendie s’est déclaré dans un entrepôt de la base militaire de Tel Hashomer à Ramat Gan, les pompiers luttent toujours contre le feu.

Les services d’incendie et de secours ont indiqué que quatre équipes de pompiers se trouvaient actuellement sur les lieux.

L’incendie est sous contrôle, mais n’est pas totalement éteint.

Les entrepôts étaient utilisés pour stocker divers équipements.

La cause de l’incendie fait l’objet d’une enquête.

60 roquettes tirées depuis le Liban, la plupart visant le mont Meron ; pas de blessés

L’armée a indiqué qu’un barrage d’environ 60 roquettes a été lancé depuis le Liban sur le nord d’Israël plus tôt, visant principalement le mont Meron, au sommet duquel se trouve une base stratégique de contrôle du trafic aérien.

Au moins une roquette lourde a été tirée sur la base militaire de Biranit, à la frontière libanaise, pendant le tir de barrage sur le mont Meron.

Plusieurs de ces roquettes ont été interceptées par les défenses aériennes, tandis que d’autres ont causé des « dégâts mineurs », selon Tsahal.

Le groupe chiite libanais du Hezbollah, soutenu par l’Iran, a revendiqué les attaques, affirmant avoir visé la base du mont Meron avec des dizaines de roquettes, ainsi que la base de Biranit avec d’autres projectiles.

Il n’y a pas eu de blessés, selon Tsahal.

Le groupe terroriste a déclaré que les attaques étaient une réponse à l’assassinat d’un haut commandant de campagne lors d’une frappe de drone de Tsahal la nuit dernière.

Tsahal enquête sur la roquette gazaouie non interceptée tombée sur une maison vide à Sderot

Un bâtiment de Sderot endommagé par une roquette tirée depuis Gaza le 15 mai 2024. (Municipalité de Sderot)
Un bâtiment de Sderot endommagé par une roquette tirée depuis Gaza le 15 mai 2024. (Municipalité de Sderot)

L’armée israélienne a indiqué qu’une roquette tirée depuis la bande de Gaza sur Sderot, aujourd’hui, n’avait pas été interceptée, contrairement à ce qu’elle avait initialement indiqué.

La roquette s’est écrasée sur un bâtiment inoccupé, où elle a causé des dégâts.

« Nous enquêtons sur les circonstances de l’incident », a déclaré l’armée.

Des dizaines de roquettes tirées depuis le Liban en réponse à la mort d’un commandant du Hezbollah

Les sirènes d’alerte à la roquette continuent de retentir dans la région du mont Meron, dans le nord d’Israël, alors que des dizaines de projectiles sont tirés depuis le Liban.

Cette attaque de grande envergure semble être une réponse du groupe terroriste à l’assassinat d’un haut commandant de campagne lors d’une attaque de drone de Tsahal la nuit dernière.

L’armée n’a pas encore communiqué sur ces tirs de roquette.

Des alertes retentissent dans le nord d’Israël

Des sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes retentissent dans la région du mont Meron dans le nord d’Israël, ainsi que dans la ville de Kiryat Shmona.

Les sirènes ont été déclenchées après qu’un haut commandant du Hezbollah a été tué par une frappe de drone de Tsahal la nuit dernière.

Le Hezbollah a attaqué le mont Meron, situé à environ huit kilomètres de la frontière libanaise, à plusieurs reprises au cours de la guerre actuelle, en lançant d’importants barrages de roquettes sur la montagne, ainsi que des missiles guidés sur la base israélienne de contrôle du trafic aérien qui se trouve à son sommet.

La ville de Kiryat Shmona, en grande partie évacuée, a également été prise pour cible à de nombreuses reprises au cours de la guerre.

L’UE exhorte Israël à « cesser immédiatement » son opération militaire à Rafah

Le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, lors d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères européens et arabes, à Ryad, le 29 avril 2024. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)
Le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, lors d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères européens et arabes, à Ryad, le 29 avril 2024. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)

L’Union européenne a exhorté mercredi Israël à « cesser immédiatement » son opération militaire à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sous peine de « mettre à rude épreuve » sa relation avec l’UE.

« L’Union européenne exhorte Israël à cesser immédiatement son opération militaire à Rafah », dont la poursuite « mettrait inévitablement à rude épreuve la relation de l’UE avec Israël », indique le communiqué du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

Une roquette de Gaza frappe un bâtiment inoccupé de Sderot

Un bâtiment de Sderot endommagé par un tir de roquette de Gaza, le 15 mai 2024. (Crédit : municipalité de Sderot)
Un bâtiment de Sderot endommagé par un tir de roquette de Gaza, le 15 mai 2024. (Crédit : municipalité de Sderot)

L’une des roquettes tirées, ce matin, depuis la bande de Gaza en direction de Sderot a endommagé un immeuble inoccupé, a annoncé la municipalité.

L’armée a précisé que le Dôme de fer avait abattu deux projectiles qui avaient été lancés en direction de la ville.

La frappe a entraîné des dégâts mais il n’y a pas eu de blessé.

L’armée élimine des terroristes à Jabaliya ; les troupes toujours à Zeitoun, dit Tsahal

Les soldats israéliens en opération à l'Est de Rafah, dans la bande de Gaza, une photo diffusée le 15 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens en opération à l'Est de Rafah, dans la bande de Gaza, une photo diffusée le 15 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

La 98e Division de l’armée est entrée dans le camp de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, dans la nuit de mardi à mercredi. De nombreux terroristes ont été tués dans les combats, a annoncé Tsahal.

La 7e Brigade et la 460e Brigade des Blindés, dans la division, ont affronté « des dizaines d’escadrons armés et ils ont éliminé un grand nombre de terroristes » au cours des dernières vingt-quatre heures, ont noté les militaires.

Dans le même secteur, une cellule responsable de tirs de roquettes qui avaient pris pour cible Sderot, mardi, a été tuée par une frappe de drone.

Par ailleurs, dans le sud de Gaza, la 162e Division continue à mener ses opérations à l’Est de Rafah, a expliqué Tsahal.

Au cours de ces dernières, les soldats de la Brigade Givati ont lancé un raid dans un camp d’entraînement du Hamas, a déclaré l’armée. Plusieurs hommes armés ont été tués dans cette base du groupe terroriste. Des armes ont été également capturées et des reproductions de véhicules de Tsahal, qui étaient utilisées pour des entraînements, ont aussi été saisies.

Au cours des dernières vingt-quatre heures également, environ 80 sites utilisés par les groupes terroristes – bâtiments, dépôts d’armes, lance-roquettes, postes d’observation et autres infrastructures – ont été bombardés par l’armée de l’air.

Les militaires ont aussi confirmé que les soldats de la Brigade Nahal s’étaient retirés du quartier de Zeitoun, à Gaza City, après six jours d’opérations pour se préparer à « des raids offensifs supplémentaires ».

En revanche, les réservistes de la Brigade Carmeli sont restés dans le quartier, a ajouté l’armée, contredisant les informations transmises par les médias qui avaient affirmé que cette opération à Zeitoun, qui a duré presque une semaine, était terminée.

Deux autres roquettes tirées de Gaza sur Sderot ont été abattues

Deux autres roquettes lancées de la bande de Gaza sur Sderot ont été interceptées par le Dôme de Fer, déclare l’armée,

L’attaque n’a pas fait de blessés.

Les sirènes retentissent à Sderot pour la deuxième fois en une heure

Les alertes à la roquette ont retenti dans la ville de Sderot et les communautés voisines pour la deuxième fois en une heure.

Aucun impact ou victime n’a été signalé dans l’immédiat.

Zvi Sukkot : « Pas sûr » que le retour de tous les otages de Gaza soit possible

Zvi Sukkot à une réunion du HaTzionout HaDatit à la Knesset,23 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Zvi Sukkot à une réunion du HaTzionout HaDatit à la Knesset,23 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Zvi Sukkot du HaTzionout HaDatit, parti membre de la coalition, dit qu’il doute qu’Israël puisse faire revenir les 132 otages détenus par les terroristes dans la bande de Gaza.

« J’aimerais qu’il soit possible de faire revenir tous les otages, mais je ne suis pas sûr que ce soit possible », a déclaré Sukkot à Radio 103FM, avant d’ajouter que « nous devons tout faire pour qu’ils rentrent chez eux, mais rien qui puisse nuire à la sécurité nationale ».

Les partis d’extrême droite HaTzionout HaDatit et Otzma Yehudit ont plaidé en faveur d’une intensification des opérations militaires à Gaza afin de faire pression sur le Hamas pour qu’il libère les otages. Lors de négociations, désormais caduques, le groupe terroriste a toujours exigé la fin de la guerre, ainsi que la libération de plusieurs centaines de prisonniers de sécurité palestiniens, ce qu’Israël considère comme une fin de non-recevoir.

« Nous pensons que le rapatriement [des otages] se fera lorsque le Hamas comprendra qu’il n’a pas d’autre choix que de les restituer », explique Sukkot, ajoutant qu’à l’heure actuelle, le Hamas compte sur la pression internationale pour entraver les opérations d’Israël et n’a donc « aucune raison de faire des concessions à Israël ».

Tsahal déclare qu’une roquette tirée de Gaza sur Sderot a été interceptée

Une roquette lancée depuis la bande de Gaza vers Sderot a été interceptée par le Dôme de Fer, selon Tsahal.

Aucun blessé n’a été signalé.

Des sirènes ont retenti dans la ville.

Le nombre de tirs de roquettes sur les villes du sud n’a cessé d’augmenter ces derniers jours, alors que Tsahal lance de nouvelles opérations contre le Hamas.

200 personnes se rassemblent pour les otages à un carrefour dans le centre d’Israël

Près de 200 personnes organisent une manifestation approuvée par la police pour demander le retour des 132 otages détenus par le Hamas à Gaza, bloquant par intermittence la circulation en direction du sud sur la route 482 au carrefour Hakfar Hayarok, près de la ville de Ramat Hasharon, dans le centre d’Israël.

Plusieurs parents d’otages, ainsi que des élèves d’une école locale et leurs proches participent au rassemblement. Les enseignants du secondaire de tout le pays observent actuellement une grève de deux heures pour protester contre leurs conditions de travail.

 

 

 

Des alarmes retentissent à Sderot et dans les villes voisines

Des sirènes d’alerte à la roquette ont retenti dans la ville de Sderot, proche de Gaza, et dans les villes voisines d’Ibim et de Nir Am.

Aucun impact ou victime n’a été signalé dans l’immédiat.

Gilad Erdan : L’ONU est devenue une « entité terroriste »

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Gilad Erdan, s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 18 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Yuki Iwamura)
L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Gilad Erdan, s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 18 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Yuki Iwamura)

Les Nations unies sont devenues une « entité terroriste », a déclaré l’ambassadeur israélien auprès des Nations unies, Gilad Erdan, à la radio de l’armée, citant sa collaboration présumée avec le Hamas à Gaza et des cas documentés d’activités terroristes menées à partir des installations de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

« Depuis qu’Israël s’est retiré de Gaza, l’ONU est essentiellement devenue un collaborateur du Hamas et, plus encore, une entité terroriste à part entière », déclare Erdan.

Invité par l’interviewer à développer cette accusation, Erdan adoucit légèrement ses propos, affirmant que l’ONU est « partiellement » devenue une entité terroriste, et citant sa condamnation fréquente et rapide d’Israël sur toute accusation « non vérifiée » à son encontre, alors qu’elle refuse de commenter les allégations d’utilisation par le Hamas des infrastructures de l’ONU et ne prend pas de mesures pour empêcher cela ou pour licencier le personnel de l’UNRWA qui se serait engagé dans le terrorisme.

« Ainsi, l’organisme est en partie devenu une sorte d’organisation terroriste, je n’ai pas de meilleure façon de le dire », déclare-t-il.

Tsahal confirme avoir éliminé un haut-membre du Hezbollah au Liban

Un haut commandant de campagne du Hezbollah a été tué dans l’attaque de drone de la nuit dernière dans le sud du Liban, déclare l’armée.

Selon Tsahal, Hussein Ibrahim Makki était un haut commandant de l’unité du Front Sud du groupe terroriste. Il commandait auparavant la division côtière du Hezbollah, selon l’armée.

Le Hezbollah a annoncé sa mort un peu plus tôt, à la suite de la frappe aérienne près de Tyr, mais ne l’a pas qualifié de commandant.

Tsahal déclare que Makki « a planifié et exécuté de nombreuses attaques terroristes contre le front intérieur israélien pendant la guerre ».

Tsahal abat deux drones en provenance d’Irak

L’armée israélienne a annoncé avoir abattu deux drones qui se dirigeaient vers le territoire israélien.

Cette déclaration intervient peu après que la Résistance islamique en Irak, soutenue par l’Iran, a affirmé avoir lancé deux drones sur Eilat.

Tsahal indique que des avions de chasse ont abattu les deux drones, qui se dirigeaient vers Israël depuis l’est. Aucun autre détail n’a été communiqué.

Aucun des deux drones n’a pénétré dans l’espace aérien israélien, précise l’armée.

Le groupe irakien a affirmé avoir lancé le drone pour défendre Gaza. Une vidéo publiée par le groupe montre le lancement de deux drones, bien que le moment choisi semble indiquer qu’il ne s’agit pas des deux drones tirés en direction d’Israël.

Un membre du Hezbollah tué dans une frappe aérienne sur une voiture à Tyr

Le Hezbollah affirme qu’un de ses membres a été tué lors de combats avec Israël, quelques heures après que des sources de sécurité libanaises ont déclaré à Reuters qu’un des commandants de terrain du groupe terroriste avait été visé par une frappe aérienne israélienne présumée sur une voiture à Tyr, dans le sud du Liban.

Il s’agit de Hussein Ibrahim Makki, originaire de la ville de Beit Yahoun, dans le sud du Liban. Il était âgé d’une cinquantaine d’années.

 

Le communiqué du Hezbollah ne mentionne ni le grade ni le rôle de Makki.

Gantz discute des négociations sur les otages et de la normalisation saoudienne avec Sullivan

Le ministre membre du cabinet de guerre, Benny Gantz, dit s’être entretenu dans la nuit avec le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, qui doit se rendre en Arabie Saoudite et en Israël à la fin de la semaine et au début de la semaine prochaine.

Gantz a souligné « l’impératif d’accroître la pression internationale sur le Hamas en plus de la poursuite de la pression militaire afin d’obtenir un accord pour le retour des otages et l’élimination de la menace du Hamas », a-t-il tweeté.

Il précise que les deux hommes ont également discuté des efforts déployés par les États-Unis pour négocier un accord de normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite, de l’élargissement de « l’alliance régionale des modérés » et de la gestion de la bande de Gaza après la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.