Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Tsahal annonce l’entrée à Gaza d’aide de l’ONU via le port d’Ashdod

Le Qatar en train de "réévaluer" sa médiation entre Israël et le Hamas ; Tsahal a mené une vague de frappes sur Gaza au cours des dernières 24 heures ; Washington "maintiendra la pression pour contenir et confronter l'Iran," déclare Jake Sullivan ; Une résolution de la Chambre des représentants condamne le chant "Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre" comme antisémite

  • Le président Isaac Herzog (au centre) rencontrant la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) et le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron, à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)
    Le président Isaac Herzog (au centre) rencontrant la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) et le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron, à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)
  • Le président iranien Ebrahim Raïssi s'exprimant lors du défilé de la Journée de l'Armée, sur une base militaire, dans le nord de Téhéran, en Iran, le 17 avril 2024. (Crédit : Vahid Salemi/AP)
    Le président iranien Ebrahim Raïssi s'exprimant lors du défilé de la Journée de l'Armée, sur une base militaire, dans le nord de Téhéran, en Iran, le 17 avril 2024. (Crédit : Vahid Salemi/AP)
  • Des personnes marchant à côté d'un bâtiment détruit par une frappe aérienne israélienne, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 avril 2024. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
    Des personnes marchant à côté d'un bâtiment détruit par une frappe aérienne israélienne, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 avril 2024. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
  • Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 17 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 17 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Une corvette Saar-6, le navire de guerre de dernière génération qu'Israël utilise pour son système de défense navale face aux menaces maritimes des Houthis du Yémen soutenus par l'Iran, vue dans les eaux d'Eilat, Israël, le 16 avril 2024. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
    Une corvette Saar-6, le navire de guerre de dernière génération qu'Israël utilise pour son système de défense navale face aux menaces maritimes des Houthis du Yémen soutenus par l'Iran, vue dans les eaux d'Eilat, Israël, le 16 avril 2024. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)

Sirènes d’alerte à la roquette près de Metula

Des sirènes d’alerte à la roquette retentissent près de la frontière libanaise, brisant plusieurs heures de calme depuis une attaque du Hezbollah survenue plus tôt.

Des sirènes se font entendre dans la ville de Metula, dans l’enclave de Galilée, ainsi que dans les villes voisines de Kfar Yuval et Kfar Giladi.

Le Hezbollah diffuse des images d’un drone attaquant un bâtiment dans le nord du pays

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah met en ligne des images montrant son attaque par drone contre un centre communautaire à Arab al-Aramshe plus tôt aujourd’hui, dans laquelle 14 soldats et quatre civils ont été blessés, certains grièvement.

La vidéo de propagande lourdement éditée utilise des images satellites et des vidéos du drone kamikaze bourré d’explosifs pour montrer que des véhicules militaires se trouvaient sur le site au moment de l’attaque.

La vidéo affirme que l’attaque visait le siège d’une société de reconnaissance.

Sur les images, on voit le drone s’écraser contre une verrière, ce qui lui a probablement permis de pénétrer dans le bâtiment et de causer des dégâts plus importants que s’il s’était écrasé contre un mur extérieur.

Israël reconnaît avoir attaqué un site du Hezbollah à Baalbek après une frappe de drone

Des avions de combat israéliens ont frappé un site appartenant à l’unité de défense aérienne du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah à Baalbek, dans le nord-est du Liban, plus tôt dans la soirée, indique l’armée israélienne.

Cette frappe est une réponse à une attaque de drone et de missiles menée par le Hezbollah plus tôt dans la journée, qui a blessé 14 soldats et quatre civils.

Tsahal précise que l’infrastructure de défense aérienne visée était située au nord de la ville de Baalbek, à près de 100 kilomètres de la frontière israélienne.

Le Qatar dit être en train de « réévaluer » sa médiation entre Israël et le Hamas

Le Qatar est en train de « réévaluer » sa médiation entre Israël et les terroristes palestiniens du Hamas, a déclaré mercredi le Premier ministre de ce pays du Golfe qui joue un rôle de premier plan dans les tractations pour une trêve dans la bande de Gaza.

« Nous sommes en train de procéder à une réévaluation globale de notre rôle », a déclaré dans une conférence de presse cheikh Mohammed ben Abdelrahman Al-Thani.

L’armée israélienne annonce l’entrée à Gaza d’aide de l’ONU via le port d’Ashdod

L’armée israélienne a annoncé mercredi l’entrée dans la bande de Gaza de stocks de farine du Programme alimentaire mondial (PAM) via le port israélien d’Ashdod dans le cadre des efforts annoncés pour augmenter les livraisons d’aide au territoire palestinien.

« Huit camions de farine du Programme alimentaire mondial sont entrés dans la bande de Gaza depuis le port d’Ashdod aujourd’hui (mercredi) », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Début avril, Israël s’était engagé à utiliser ce port, situé à une trentaine de kilomètres au nord de Gaza, pour livrer de l’aide.

Tsahal : Un exercice à grande échelle a eu lieu dans le nord pour se préparer à une éventuelle bataille

La 91e division régionale de Galilée de l’armée israélienne a terminé un exercice à grande échelle dans le nord d’Israël, simulant des scénarii d’attaque et de défense, indique Tsahal.

L’armée précise que l’exercice fait partie de « l’accélération de la préparation de Tsahal à la défense et à une forte attaque dans l’arène du nord ».

Les scénarii comprenaient « la gestion d’un terrain complexe, des conditions météorologiques difficiles et des incidents avec un grand nombre de victimes », indique l’armée.

L’armée de l’air israélienne, la police israélienne et les autorités de secours ont également participé à l’exercice.

Cet exercice a lieu alors que le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah mène des attaques quotidiennes contre le nord d’Israël et que la guerre se poursuit contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

Israël a prévenu qu’il ne pouvait plus tolérer la présence du Hezbollah le long de sa frontière à la suite des atrocités du 7 octobre, et que si une solution diplomatique n’était pas trouvée, il se tournerait vers une action militaire pour repousser le Hezbollah vers le nord.

Tsahal a achevé un raid ciblé contre des terroristes dans le nord de la bande de Gaza

Des troupes de l'armée israélienne opérant dans le nord de la bande de Gaza, sur une image publiée le 17 avril. 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l'armée israélienne opérant dans le nord de la bande de Gaza, sur une image publiée le 17 avril. 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare avoir terminé une opération contre les groupes terroristes palestiniens du Hamas et du Jihad islamique palestinien dans le nord de la bande de Gaza à Beit Hanoun, visant à appréhender des éléments des groupes terroristes.

Dans un communiqué, Tsahal indique que les troupes, dirigées par la Brigade Nord de la Division de Gaza, ont effectué un raid sur deux bâtiments scolaires à Beit Hanoun, suite à des informations selon lesquelles des terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien s’y trouvaient réunis et « utilisaient les civils qui s’y abritaient comme bouclier humain ».

Avant de pénétrer dans les bâtiments, les soldats ont demandé aux civils d’évacuer les lieux, indique l’armée.

Le texte de la Chambre américaine des représentants prévoit 61 milliards de dollars pour aider l’Ukraine

Les républicains de la Chambre américaine des représentants ont dévoilé mercredi une enveloppe de 61 milliards de dollars pour aider l’Ukraine.

Deux propositions de loi distinctes prévoient également plus de 26 milliards de dollars pour aider Israël et plusieurs milliards de dollars pour Taïwan.

Ces textes doivent être soumis à un vote samedi soir.

Israël aurait frappé à l’intérieur du Liban – médias libanis

Les médias libanais font état d’une frappe aérienne israélienne dans le district de Baalbek, au nord-est du Liban.

L’attaque aurait eu lieu près de la ville d’Iaat.

Des images postées sur les réseaux sociaux montrent de la fumée s’élevant d’un site ciblé.

Baalbek, une région identifiée par le passé comme un bastion du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, se trouve à une centaine de kilomètres de la frontière israélienne.

Cette frappe, au fin fond du Liban, fait suite à une attaque de drone menée aujourd’hui par le Hezbollah, qui a blessé 14 soldats et quatre civils.

Les projets de loi sur l’aide à Israël et à l’Ukraine seront déposés aujourd’hui et votés samedi – Mike Johnson

Le président de la Chambre des représentants des États-Unis, Mike Johnson, a déclaré que le texte des projets de loi portant sur l’aide à l’Ukraine, à Israël et à l’Indo-Pacifique serait déposé « bientôt aujourd’hui ».

Un quatrième projet de loi portant sur « d’autres mesures pour faire face à la Russie, à la Chine et à l’Iran » sera déposé plus tard dans la journée.

« Nous nous attendons à ce que le vote final sur ces projets de loi ait lieu samedi soir », a annoncé Johnson.

Deri : Le cabinet devrait écouter Washington et ne pas riposter contre l’Iran

Le chef du parti Shas, le député Aryeh Deri, à la Knesset, à Jérusalem, le 13 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef du parti Shas, le député Aryeh Deri, à la Knesset, à Jérusalem, le 13 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef du parti Shas et observateur du cabinet de guerre, Aryeh Deri, estime qu’Israël ne devrait pas riposter à l’Iran après l’attaque de missiles et de drones du week-end, qui, selon lui, a été repoussée grâce à des « miracles inégalés ».

Deri a expliqué au journal HaDerech qu’Israël a déjà suffisamment à faire avec la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, la crise des otages et les hostilités dans le nord du pays.

« La bonne chose à faire en ce moment est de se concentrer sur cela et de ne pas ouvrir d’autres fronts, de ne pas chercher à envenimer la situation », a-t-il déclaré au journal, considéré en grande partie comme un organe du parti Shas.

« Nos ennemis recherchent cela, espérant, comme je l’ai dit, que nous arrivions à une situation où les fronts se combinent, et nous n’avons pas besoin d’être entraînés là-dedans », a-t-il ajouté.

Deri a souligné qu’il est important d’écouter ses alliés, notant que les rabbins qu’il a rencontrés au fil des ans lui ont tous conseillé de maintenir des liens étroits avec Washington.

Tsahal : 14 soldats ont été blessés dans la frappe du Hezbollah sur Arab al-Aramche

L’armée israélienne annonce que 14 soldats ont été blessés, dont six grièvement, près de la frontière avec le Liban dans une frappe revendiquée par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

« Ces dernières heures, un certain nombre de missiles antichars et de drones ont été identifiés alors qu’ils traversaient la frontière depuis le territoire libanais vers le village d’Arab al-Aramche dans le nord d’Israël », a indiqué Tsahal dans un communiqué.

« Six soldats ont été grièvement blessés, deux modérément et les six autres légèrement », a précisé l’armée.

Le Conseil de sécurité se prononcera vendredi sur l’adhésion des Palestiniens à l’ONU

Le Conseil de sécurité des Nations unies devrait se prononcer vendredi sur la demande d’adhésion des Palestiniens à l’ONU, une démarche que les États-Unis, alliés d’Israël, devraient bloquer parce qu’elle reviendrait à reconnaître un État palestinien.

Les 15 membres du Conseil doivent voter vendredi à 15 heures sur un projet de résolution qui recommande à l’Assemblée générale des Nations unies, composée de 193 membres, que « l’État de Palestine soit admis comme membre des Nations unies », ont indiqué des diplomates.

Pour être adoptée, une résolution du Conseil doit recueillir au moins neuf votes favorables et aucun veto de la part des 5 membres permanents (États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France, de la Russie ou de la Chine). Les diplomates affirment que la mesure pourrait être soutenue par treize membres du Conseil, ce qui obligerait les États-Unis à utiliser leur droit de veto.

Biden exhorte le Congrès américain à adopter les nouveaux projets d’aide à l’Ukraine et Israël

La Chambre américaine des représentants « doit adopter de manière urgente » les propositions de loi sur de nouvelles aides à l’Ukraine et Israël et sur une aide humanitaire pour Gaza a exhorté Joe Biden dans une tribune du Wall Street Journal.

« Si les deux pays sont tout à fait capables de défendre leur propre souveraineté, ils dépendent pour ce faire de l’aide américaine, y compris en armements. Et nous sommes à un moment charnière », écrit le président américain, après que le chef républicain de la Chambre des représentants a annoncé soumettre au vote dans la semaine des textes séparés sur l’aide aux alliés ukrainien et israélien en particulier.

Le ministre turc des Affaires étrangères dit avoir parlé avec Haniyeh

Le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan a rencontré le chef du bureau politique du Hamas Ismail Haniyeh pendant une visite au Qatar dans la journée de mardi, a indiqué une source proche des services de diplomatie turcs.

Les deux hommes ont parlé de l’aide humanitaire à Gaza, des efforts de cessez-le-feu et des otages.

Haniyeh doit se rendre ce week-end en Turquie pour discuter avec le président Recep Tayyip Erdogan.

Vote samedi à la Chambre américaine des représentants sur l’aide à l’Ukraine et Israël

La Chambre américaine des représentants va voter samedi sur des textes distincts débloquant des fonds pour l’Ukraine, Israël et Taïwan, a indiqué mercredi le chef républicain de l’institution, Mike Johnson.

« Nous nous attendons à ce que le vote final sur ces propositions de loi ait lieu samedi soir », a-t-il écrit dans une lettre aux élus, consultée par l’AFP.

Le chef militaire iranien : Les forces armées sont en état d’alerte – médias

Un système de défense aérienne S-300 de fabrication russe transporté sur un camion lors de la parade du  Jour de l'Armée, dans une base militaire au nord de Téhéran, en Iran, le 17 avril 2024. (Crédit : Vahid Salemi/AP)
Un système de défense aérienne S-300 de fabrication russe transporté sur un camion lors de la parade du Jour de l'Armée, dans une base militaire au nord de Téhéran, en Iran, le 17 avril 2024. (Crédit : Vahid Salemi/AP)

Le chef de l’armée iranienne a déclaré que les forces de sécurité du pays étaient en état d’alerte, en marge d’un défilé militaire au cours duquel l’Iran a présenté des drones d’attaque, des missiles balistiques et d’autres armes.

Le général de division Abdolrahim Mousavi a déclaré que des armes encore plus meurtrières n’avaient pas été présentées lors du défilé, mais qu’elles seraient déployées en cas de représailles israéliennes à la suite d’une attaque de drones et de missiles survenue le week-end dernier.

Une bannière anti-américaine portée par un camion lors de la parade du Jour de l’Armée sur une base militaire, dans le nord de Téhéran, en Iran, le 17 avril 2024. (Crédit : Vahid Salemi/AP)

« Actuellement, nous sommes prêts à faire face à d’éventuels maux, et ce que nous avons montré dans tout le pays aujourd’hui n’est qu’une petite partie de nos capacités », a-t-il déclaré, selon les médias d’État.

Il a également affirmé qu’Israël avait décidé de ne pas s’engager dans une réponse militaire en raison de sa surveillance des mesures défensives de l’Iran.

Attaque du Hezbollah : Le nombre de blessés s’élève à 18, dont 1 dans un état critique

Le centre hospitalier de Galilée à Nahariya indique que dix-huit personnes ont été admises à l’hôpital à la suite d’une attaque de drone du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans la région d’Arab al-Aramshe.

Une victime est dans un état critique et deux autres sont gravement blessées.

Quatre autres personnes sont dans un état modéré, tandis que les autres victimes sont légèrement blessées, précise l’hôpital.

Tsahal cible des sites de lancement de missiles au sud-Liban après l’attaque du Hezbollah

Suite à l’attaque de drone et de missiles du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah sur Arab al-Aramshe, dans le nord d’Israël, l’armée israélienne déclare avoir ciblé les sites de lancement.

Des avions de combat ont également frappé un bâtiment où des terroristes du Hezbollah étaient regroupés, dans le sud du Liban, à Ayta ash-Shab, ajoute Tsahal.

Le Hezbollah revendique l’attaque d’Arab al-Aramshe, dans le nord d’Israël

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué l’attaque d’Arab al-Aramshe, affirmant avoir visé un bâtiment utilisé par l’armée israélienne avec des missiles guidés et des drones chargés d’explosifs.

Le groupe terroriste affirme que l’attaque était une réponse à la mort de trois membres, dont deux commandants, lors de frappes israéliennes dans le sud du Liban hier.

Au moins sept personnes ont été blessées dans l’attentat, dont deux grièvement, selon les secouristes.

Ismaïl Haniyeh se rendra en Turquie pour s’entretenir avec Erdogan – média

Le président turc Recep Tayyip Erdogan (à droite) serrant la main du chef du groupe terroriste palestinien du Hamas, Ismaïl Haniyeh, avant leur rencontre à Istanbul, le 1er février 2020. (Crédit : Service de presse présidentiel via AP/Pool)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan (à droite) serrant la main du chef du groupe terroriste palestinien du Hamas, Ismaïl Haniyeh, avant leur rencontre à Istanbul, le 1er février 2020. (Crédit : Service de presse présidentiel via AP/Pool)

Ismaïl Haniyeh, chef politique du groupe terroriste palestinien du Hamas, se rendra en Turquie au cours du week-end pour s’entretenir avec le président turc Tayyip Erdogan, annonce la chaîne de télévision NTV.

« Je recevrai le leader de la cause palestinienne ce week-end. Nous discuterons d’un certain nombre de questions », a déclaré Erdogan devant les députés de son parti AK, qualifiant une nouvelle fois le Hamas de « mouvement de libération ».

Au moins 6 blessés, dont 1 grave, suite à l’impact d’une roquette sur Arab al-Aramshe

Au moins six personnes ont été blessées dans le tir d’une roquette qui a touché un centre communautaire dans la communauté d’Arab al-Aramshe, à la frontière nord d’Israël, selon les premiers intervenants.

L’une d’entre elles est dans un état grave et les cinq autres sont dans un état stable à modéré, selon les premiers informations communiquées par les secouristes.

Des blessés signalés lors d’une attaque dans la région arabe d’al-Aramshe, dans le nord d’Israël

Des secouristes font état de blessés lors d’un tir de roquette ou de missile sur un bâtiment de la localité d’Arab al-Aramshe, au nord d’Israël, près de la frontière libanaise.

Les sirènes n’ont pas retenti.

L’armée israélienne n’a pas encore réagi.

Qatar : les négociations sur les otages sont dans une « phase délicate »

Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères qatar Cheikh Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim al-Thani s'exprimant devant les journalistes lors d'une rencontre avec le secrétaire d'État Antony Blinken, au Département d'État, à Washington, le 5 mars 2024. (Crédit :  Drew Angerer/AFP)
Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères qatar Cheikh Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim al-Thani s'exprimant devant les journalistes lors d'une rencontre avec le secrétaire d'État Antony Blinken, au Département d'État, à Washington, le 5 mars 2024. (Crédit : Drew Angerer/AFP)

Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, l’émir Mohammed ben Abdulrahman al-Thani, a déclaré que les négociations sur la trêve à Gaza et la libération des otages se trouvaient dans une « phase délicate ».

« Nous essayons autant que possible de surmonter cette pierre d’achoppement », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il y avait des « blocages ».

« Nous traversons une phase délicate, avec des blocages, et nous essayons autant que possible d’y remédier », a-t-il précisé.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a refusé le dernier accord proposé par les médiateurs.

Katz demande à Baerbock et Cameron de désigner le CGRI comme un groupe terroriste

Le ministre des Affaires étrangères Israel Katz rencontre ses homologues britannique et allemand en visite et leur demande de désigner le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) comme un groupe terroriste à la suite de l’attaque sans précédent de missiles et de drones de l’Iran contre Israël.

« L’Iran et ses mandataires mettent en danger la stabilité régionale et mondiale. Nous avons maintenant l’occasion de freiner l’Iran », a déclaré Katz à David Cameron et Annalena Baerbock, selon son bureau.

« Il est temps d’appeler les Gardiens de la Révolution par leur vrai nom – une organisation terroriste – et d’imposer des sanctions douloureuses au projet de missiles de l’Iran », a déclaré Katz.

Les États-Unis ont désigné le CGRI comme un groupe terroriste en 2019 et Israël a fait pression pour que d’autres pays et l’UE suivent leur exemple.

L’Italie demande à Israël l’arrêt unilatéral des combats à Gaza

Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 17 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 17 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani, a demandé à Israël de mettre fin à ses opérations militaires à Gaza, répétant qu’il était temps d’instaurer un cessez-le-feu dans l’enclave palestinienne.

Aux côtés d’Israël suite à l’attaque du Hamas, le 7 octobre dernier, l’Italie a récemment fait évoluer sa position.

Dans une interview accordée au quotidien La Stampa, Tajani a rappelé que la guerre à Gaza avait été déclenchée par l’assaut « barbare » du Hamas.

« Cependant, un cessez-le-feu est aujourd’hui nécessaire. Israël doit mettre fin aux opérations militaires qui pèsent lourdement sur la population palestinienne », a-t-il ajouté.

L’interview a été réalisée avant une réunion des ministres des Affaires étrangères du Groupe des Sept, qui sera accueillie par Tajani sur l’île italienne de Capri. L’Italie assure en effet cette année la présidence tournante du G7.

Le Hamas a refusé les termes d’un accord visant à libérer certains des otages qu’il détient en échange de la libération de prisonniers palestiniens et d’un cessez-le-feu.

Le Hamas annonce que 56 Palestiniens ont été tués à Gaza au cours de la journée de mardi

Une Palestinienne passe devant un bâtiment lourdement endommagé par une frappe israélienne la nuit précédente à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 avril 2024 (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)
Une Palestinienne passe devant un bâtiment lourdement endommagé par une frappe israélienne la nuit précédente à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 avril 2024 (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

Le ministère de la santé du Hamas a annoncé mercredi un nouveau bilan de 33 899 morts dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien, le 7 octobre.

En l’espace de 24 heures, au moins 56 nouveaux décès ont été enregistrés, selon un communiqué du ministère, qui ajoute que 76 664 personnes ont été blessées en plus de six mois de guerre.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables et incluraient ses propres terroristes et tireurs, tués en Israël et à Gaza, ainsi que les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui se replient à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes en Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

Deux cent soixante soldats de Tsahal ont été tués depuis qu’Israël a lancé l’offensive terrestre pour détruire le Hamas et récupérer les otages.

Cameron veut des « sanctions coordonnées » contre l’Iran de la part du G7

Le président Isaac Herzog (à droite) rencontrant le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron, à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)
Le président Isaac Herzog (à droite) rencontrant le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron, à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)

Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, a déclaré qu’il était clair qu’Israël avait pris la décision de répondre à l’attaque iranienne par drones et missiles balistiques et qu’il espérait que cette décision serait prise de manière à minimiser l’escalade.

« Il est clair que les Israéliens ont pris la décision d’agir », a déclaré Cameron, qui s’adressait à des journalistes en Israël.

« Nous espérons » qu’Israël réagira « d’une manière qui contribuera le moins possible à une escalade et d’une manière à la fois intelligente et dure », a-t-il ajouté.

« La Grande-Bretagne souhaite que des sanctions coordonnées soient prises à l’encontre de l’Iran. »

David Cameron a dit souhaiter que le G7 prenne « des sanctions coordonnées contre l’Iran », accusant ce pays d’être derrière « tellement d’activités malveillantes » dans la région, en soutenant le Hamas, le Hezbollah et les Houthis.

Les chefs de la diplomatie des pays du G7,  qui réunit Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie et Japon, vont se rencontrer cette semaine à Capri, en Italie.

Ils doivent envoyer « un message clair, sans équivoque » à l’Iran et montrer « un front uni », a estimé M. Cameron.

La Maison Blanche a déjà annoncé mardi de nouvelles sanctions contre l’Iran.

Herzog s’est entretenu avec Cameron et Baerbock à Jérusalem

Le chef de l’Etat israélien a appelé « le monde entier » à contrer la menace posée par le « régime » de Téhéran, lors d’un entretien avec les chefs de diplomatie du Royaume-Uni et de l’Allemagne mercredi à Jérusalem.

Isaac Herzog a indiqué sur X avoir eu une « discussion chaleureuse » mercredi matin avec David Cameron et Annalena Baerbock. « Le monde entier doit œuvrer de façon décisive et résolue contre la menace posée par le régime iranien qui cherche à miner la stabilité de toute la région ».

Des avions de chasse frappent des complexes militaires du Hezbollah ; des roquettes tirées sur le nord d’Israël

Les avions de chasse israéliens ont frappé plusieurs cibles du Hezbollah dans le sud du Liban pendant la nuit.

Tsahal indique que les cibles comprenaient des complexes militaires et des bâtiments utilisés par le Hezbollah à Khiam, Mansouri, Aalma ash-Shab et Yater.

Ce matin, le Hezbollah a tiré plusieurs roquettes depuis le Liban sur la base de Biranit.

Tsahal a fait savoir qu’il n’y a pas eu de blessés, et que ses troupes ripostaient contre les sites de lancement.

Tsahal a mené une vague de frappes aériennes dans la bande de Gaza au cours des dernières 24 heure

Un immeuble détruit par une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Ismael Abu Dayyah)
Un immeuble détruit par une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Ismael Abu Dayyah)

L’armée de l’air israélienne a frappé plus de 40 cibles dans la bande de Gaza au cours de la journée écoulée, y compris des lance-roquettes préparés pour des attaques contre Israël, a fait savoir l’armée.

Les lance-roquettes amorcés ont été détruits dans le centre de la bande de Gaza, où les forces israéliennes mènent une opération ciblée contre le Hamas.

Au cours de l’opération, à la périphérie du camp de Nuseirat, l’armée affirme que les troupes ont éliminé de nombreux hommes armés et détruit des sites utilisés par les groupes terroristes au cours de la journée écoulée, notamment en faisant appel à des frappes aériennes.

Une frappe aérienne a été menée contre une cellule qui utilisait un drone armé, selon l’armée.

L’armée affirme également que les troupes de la brigade Nahal ont utilisé un drone pour tuer un tireur et en ont tué un autre par des tirs de sniper.

Les autres cibles touchées par l’armée de l’air au cours de la journée écoulée comprenaient des positions souterraines de lancement de roquettes, des bâtiments piégés, des structures où des agents étaient rassemblés, des postes d’observation, des sites souterrains et d’autres infrastructures, ajoute Tsahal.

Un soldat de l’unité d’élite Shaldag grièvement blessé à Gaza

L’armée israélienne déclare qu’un soldat de combat de l’unité des forces spéciales Shaldag a été grièvement blessé mardi lors d’une bataille dans le nord de Gaza.

Il a été emmené en Israël pour y être soigné et sa famille a été prévenue.

Des graffitis peints sur des bâtiments iraniens expriment leur soutien à Jérusalem

Dans le cadre du conflit direct sans précédent entre Israël et l’Iran, les médias israéliens ont fait état de graffitis apparus ces derniers jours au sein de la République islamique, à la suite de son attaque de grande envergure contre Israël, qui expriment leur soutien à l’État juif.

« Israël, frappe-les. Les Iraniens sont derrière vous », peut-on lire sur un mur.

« Israël, frappe, nous ferons le reste dans la rue », indique un autre graffiti.

Un troisième message déclare : « La guerre est le joker des gouvernements en crise ».

Enfin, un quatrième message encourage Israël à bombarder la maison du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

L’envoyée américaine ne pense pas que la résolution de l’ONU sur un Etat palestinien contribue à la solution de deux État

L'ambassadrice américaine à l'ONU Linda Thomas-Greenfield lors de la réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, à New York, le 22 décembre 2023. (Crédit : Yuki Iwamura/AP Photo)
L'ambassadrice américaine à l'ONU Linda Thomas-Greenfield lors de la réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, à New York, le 22 décembre 2023. (Crédit : Yuki Iwamura/AP Photo)

L’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré qu’elle ne voyait pas comment un projet de résolution de l’Autorité palestinienne recommandant qu’elle devienne un membre à part entière des Nations unies pourrait contribuer à une solution du conflit israélo-palestinien fondée sur la coexistence de deux États

Thomas-Greenfield a fait ces commentaires lors d’une conférence de presse à Séoul, après qu’on lui a demandé si les États-Unis étaient prêts à reconnaître la demande de l’Autorité palestinienne de devenir membre à part entière des Nations unies.

USA: « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre » jugé antisémite par la Chambre des représentants

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté une résolution condamnant le chant populaire pro-palestinien « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre » comme étant antisémite.

La motion est adoptée par 377 voix contre 44.

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.