Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

La Cour internationale de justice ordonne à Israël d’arrêter l’offensive de Rafah

L'administration Biden envisagerait la formation d'une force de maintien de la paix à Gaza après la guerre ; Une milice soutenue par l'Iran en Irak revendique le lancement d'un drone abattu par Tsahal

  • L'aide humanitaire est larguée au-dessus de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 23 mai 2024. (Crédit : Eyad Baba / AFP)
    L'aide humanitaire est larguée au-dessus de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 23 mai 2024. (Crédit : Eyad Baba / AFP)
  • Un Palestinien et ses enfants assis dans une pièce détruite d'un bâtiment lourdement endommagé, par une frappe aérienne imputée à Israël, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 22 mai 2024. (Crédit : Eyad al-Baba/AFP)
    Un Palestinien et ses enfants assis dans une pièce détruite d'un bâtiment lourdement endommagé, par une frappe aérienne imputée à Israël, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 22 mai 2024. (Crédit : Eyad al-Baba/AFP)
  • Des soldats de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza sur une photo non datée, autorisée à la publication le 24 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Des soldats de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza sur une photo non datée, autorisée à la publication le 24 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Des étudiants portent des pancartes de soutien à Gaza sur leurs mortiers lors de la cérémonie de remise des diplômes à Harvard Yard, à l'université de Harvard, à Cambridge, Massachusetts, le 23 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Ben Curtis)
    Des étudiants portent des pancartes de soutien à Gaza sur leurs mortiers lors de la cérémonie de remise des diplômes à Harvard Yard, à l'université de Harvard, à Cambridge, Massachusetts, le 23 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Ben Curtis)
  • Illustration : Des roquettes tirées du Liban déclenchent un incendie dans une zone ouverte près de la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 23 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    Illustration : Des roquettes tirées du Liban déclenchent un incendie dans une zone ouverte près de la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 23 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
  • Des résidents de communautés évacuées dans le nord d'Israël et des sympathisants ont installé un village de tentes pour demander au gouvernement de les autoriser à rentrer chez eux, à la jonction d'Amiad, dans le nord d'Israël, le 23 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    Des résidents de communautés évacuées dans le nord d'Israël et des sympathisants ont installé un village de tentes pour demander au gouvernement de les autoriser à rentrer chez eux, à la jonction d'Amiad, dans le nord d'Israël, le 23 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

L’armée affirme avoir tué le chef adjoint des forces de sécurité nationale du Hamas dans une frappe dans le centre de Gaza

Le commandant adjoint des forces de sécurité nationale du Hamas a été tué hier lors d’une frappe aérienne dans le centre de la bande de Gaza, a annoncé l’armée.

Selon Tsahal, Diaa al-Din al-Sharafa était chargé de « gérer le mécanisme qui sécurise les frontières de la bande de Gaza ».

« Pendant la guerre, ce mécanisme empêchait la population d’évacuer les zones de combat », a expliqué l’armée israélienne.

Israël s’est engagé à éliminer le Hamas après l’attaque du 7 octobre, y compris ses autorités civiles et les membres de son aile politique.

L’armée publie des images montrant une interception de drones lancés par une milice soutenue par l’Iran en Irak

L’armée israélienne a diffusé des images montrant des avions de combat interceptant trois drones lancés sur Israël par une milice soutenue par l’Iran en Irak la nuit dernière.

La première vidéo montre un drone lancé vers le nord d’Israël en train d’être abattu, et les autres clips montrent l’interception de deux autres drones volant vers la ville d’Eilat.

Le groupe Résistance islamique en Irak a affirmé avoir pris pour cible le port de Haïfa et une « cible vitale » à Eilat. Selon Tsahal, les trois drones ont été abattus en dehors de l’espace aérien israélien.

L’armée affirme avoir frappé un bâtiment dans le sud du Liban utilisé par des membres du Hezbollah

Des avions de combat israéliens ont frappé plus tôt dans la journée un bâtiment à Maroun al-Ras, dans le sud du Liban, où un groupe de membres du Hezbollah a été repéré par des soldats de la 869e unité de collecte de renseignements de combat, a indiqué l’armée.

Tsahal a en outre affirmé avoir frappé un autre bâtiment utilisé par le groupe terroriste à Mays al-Jabal.

Plus tôt dans la journée, une « cible aérienne suspecte » se dirigeant vers Israël depuis le Liban a été abattue par la défense aérienne, a ajouté l’armée.

Un réserviste de Tsahal grièvement blessé lors de combats dans le nord de Gaza

Un réserviste de Tsahal du 6828e bataillon de la brigade Bislamach a été grièvement blessé lors de combats dans le nord de la bande de Gaza plus tôt dans la journée, a indiqué l’armée.

Il a été transporté à l’hôpital pour y être soigné.

Frappes aériennes sur Rafah – médias palestiniens

Les médias palestiniens font état d’une importante frappe aérienne israélienne dans le secteur de Shaboura, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Des images circulant sur Internet prétendent montrer la grève.

Tsahal n’a pas encore communiqué sur ces informations.

Les forces israéliennes ont déclaré mercredi qu’elles avaient commencé à mener des opérations contre le Hamas dans les quartiers Brazil et Shaboura de Rafah, à mi-chemin entre la frontière israélienne et la côte.

La CIJ ordonne à Israël d’ouvrir le point de passage de Rafah, actuellement fermé par l’Égypte

L'équipe juridique israélienne, composée de Yaron Wax, Malcolm Shaw et Avigail Frisch Ben Avraham, à partir de la gauche, attend que les juges dans la Cour internationale de justice, ou Cour mondiale, à La Haye, aux Pays-Bas, le 24 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Peter Dejong)
L'équipe juridique israélienne, composée de Yaron Wax, Malcolm Shaw et Avigail Frisch Ben Avraham, à partir de la gauche, attend que les juges dans la Cour internationale de justice, ou Cour mondiale, à La Haye, aux Pays-Bas, le 24 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Peter Dejong)

Le point de passage de Rafah est fermé depuis que Tsahal a lancé une opération pour reprendre le côté Gaza de la porte. Israël reproche à l’Égypte d’avoir refusé de rouvrir le point de passage depuis.

L’Égypte ne souhaite pas rouvrir le point de passage tant Tsahal gère l’autre côté, et Israël a eu du mal à recruter une autre entité pour gérer le poste-frontière. L’Autorité palestinienne a rejeté une offre de reprise de Rafah, Israël ayant déclaré que les officiers ne seraient pas autorisés à s’identifier officiellement à l’Autorité palestinienne en raison de la crainte d’une réaction négative de la part des membres d’extrême droite de la coalition israélienne.

Le tribunal ordonne également à Israël d’autoriser « l’accès sans entrave à la bande de Gaza » aux commissions d’enquête, aux missions d’établissement des faits ou à d’autres organismes d’investigation mandatés par les Nations unies pour enquêter sur les allégations de génocide.

Cette décision pourrait inciter les agences des Nations unies à envoyer des délégations chargées d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de génocide formulées par l’Afrique du Sud et d’autres pays à l’encontre d’Israël devant le tribunal.

Netanyahu s’entretiendra avec ses ministres et hauts fonctionnaires après l’ordonnance de la CIJ sur Rafah

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours vidéo le 20 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours vidéo le 20 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran/GPO)

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu déclare qu’il consultera les principaux ministres lors d’un appel téléphonique après l’ordonnance de la Cour internationale de justice sur l’opération militaire d’Israël dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Netanyahu s’entretiendra avec le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, le ministre de la Justice, Yariv Levin, le ministre de la Défense, Yoav Gallant, la procureure-générale, Gali Baharav-Miara, le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, le conseiller à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, et d’autres responsables.

L’annonce ne mentionne pas Benny Gantz et Gadi Eisenkot, qui sont membres du cabinet de guerre.

Le Hamas salue la décision de la CIJ, déplore qu’elle se limite « seulement à Rafah

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a salué vendredi la décision de la Cour internationale de justice (CIJ) ordonnant à Israël d’arrêter son offensive militaire à Rafah, tout en déplorant qu’elle ne concerne pas l’ensemble de la bande de Gaza.

Le Hamas « salue la décision de la Cour internationale de justice », a-t-il déclaré dans un communiqué, en ajoutant toutefois qu’il s’attendait à ce que la plus haute juridiction de l’ONU « prenne une décision pour mettre fin à l’agression et au génocide contre notre peuple dans toute la bande de Gaza, et pas seulement à Rafah ».

Le Hamas demande au Conseil de sécurité des Nations unies d’appliquer la décision de la Cour internationale de justice, déclare-t-il, ajoutant que le groupe terroriste se félicite de la demande de la Cour d’autoriser des commissions d’enquête à se rendre dans la bande de Gaza pour examiner les allégations de génocide contre le peuple palestinien.

Israël a fermement nié avoir commis des actes de génocide dans sa guerre contre le Hamas à Gaza, qui en est à son huitième mois.

« Le Hamas s’engage à coopérer avec les commissions d’enquête », déclare Naim à Reuters.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 252 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Le ministère de la santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, affirme que plus de 35 000 personnes ont été tuées ou sont présumées mortes dans les combats jusqu’à présent, bien que seuls quelque 24 000 décès aient été identifiés dans les hôpitaux.Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

Rafah: Pretoria salue la décision « plus ferme » de la CIJ visant Israël

Pretoria a salué vendredi la décision « plus ferme » de la Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute juridiction de l’ONU siégeant à La Haye, qui a ordonné à Israël d’ »arrêter immédiatement son offensive militaire » à Rafah.

« Il s’agit d’un ensemble de mesures provisoires beaucoup plus fermes dans leur formulation et d’un appel très clair à l’arrêt des hostilités », a déclaré la ministre des Affaires étrangères sud-africaine Naledi Pandor sur la chaîne nationale SABC.

La Cour internationale de justice ordonne à Israël d’arrêter l’offensive de Rafah

Un drapeau palestinien flottant à l'extérieur de la plus haute juridiction des Nations unies lors des audiences concernant les "Conséquences juridiques découlant des politiques et pratiques d'Israël dans les Territoires occupés" dont Jérusalem-Est, à la Cour internationale de justice, à La Haye, aux Pays-Bas, le 21 février 2024. (Crédit : Peter Dejong/AP Photo)
Un drapeau palestinien flottant à l'extérieur de la plus haute juridiction des Nations unies lors des audiences concernant les "Conséquences juridiques découlant des politiques et pratiques d'Israël dans les Territoires occupés" dont Jérusalem-Est, à la Cour internationale de justice, à La Haye, aux Pays-Bas, le 21 février 2024. (Crédit : Peter Dejong/AP Photo)

Les juges du plus haut tribunal des Nations Unies ont ordonné à Israël d’arrêter son opération militaire sur la ville de Rafah, dans le sud de Gaza.

Lisant un arrêt de la Cour internationale de justice, le président de l’organisme, Nawaf Salam, déclare que les mesures provisoires ordonnées par la Cour en mars ne répondaient pas entièrement à la situation actuelle dans l’enclave palestinienne assiégée, et que les conditions étaient réunies pour formuler une nouvelle ordonnance d’urgence.

« Israël doit immédiatement mettre fin à son offensive militaire à Rafah.

M. Salam a également déclaré que la situation à Gaza s’était détériorée depuis qu’il avait ordonné à Israël de prendre des mesures urgentes pour atténuer la crise humanitaire dans cette région.

Salam affirme que les mesures provisoires ordonnées par le tribunal en mars ne répondent pas entièrement à la situation actuelle dans l’enclave.

La Cour soutient une demande sud-africaine visant à ordonner à Israël de mettre fin à son offensive à Rafah, une semaine après que Pretoria a demandé cette mesure dans le cadre d’une affaire accusant Israël de génocide.

La Cour est l’organe suprême des Nations unies chargé d’examiner les différends entre États. Ses décisions sont définitives et contraignantes, mais elles ont déjà été ignorées par le passé. La Cour n’a aucun pouvoir d’exécution.

Une décision défavorable à Israël pourrait accroître la pression diplomatique sur le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le procureur général de la Cour pénale internationale – une juridiction distincte également basée à La Haye – a annoncé lundi qu’il avait déposé une demande de mandats d’arrêt à l’encontre de M. Netanyahu et du ministre de la défense Yoav Gallant, ainsi que contre trois dirigeants du Hamas.

Début de l’audience à la CIJ sur une demande d’ordonner à Israël un cessez-le-feu

Le président de la plus haute juridiction de l’ONU a commencé vendredi à lire le jugement sur une requête de l’Afrique du Sud d’ordonner l’arrêt de l’offensive militaire israélienne à Gaza, Pretoria accusant Israël de « génocide ».

Le pays africain souhaite que la Cour internationale de justice (CIJ) ordonne à Israël de cesser « immédiatement » toutes ses opérations militaires, y compris à Rafah (sud), et de faciliter l’accès à l’aide humanitaire.

Macron reçoit vendredi les chefs de la diplomatie de quatre pays arabes

Le président français Emmanuel Macron recevra vendredi soir le Premier ministre et chef de la diplomatie du Qatar, les ministres des Affaires étrangères d’Arabie saoudite, d’Egypte et de Jordanie pour faire un point sur la « situation au Proche-Orient », a annoncé l’Elysée.

Il s’agit du Qatari Mohammed ben Abdelrahmane Al-Thani, du Saoudien Fayçal ben Farhane, de l’Egyptien Sameh Choukry et du Jordanien Ayman Safadi, a ajouté l’Elysée, sans plus de précisions.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre de la volonté » française « de coopérer avec les ministres arabes pour faire pression en faveur d’un cessez-le-feu dans la bande de Gaza », a précisé le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères Ahmad Abou Zeid.

Il s’agit également de « discuter les moyens de mettre fin à la crise humanitaire et d’assurer l’acheminement de l’aide » dans le territoire palestinien, a-t-il ajouté.

Les discussions porteront aussi, selon le ministère égyptien, sur « les efforts internationaux et régionaux visant à (…) mettre fin à cette crise » et « soutenir l’application de la solution à deux États ».

Le chef de la CIA, William Burns, est également attendu à Paris vendredi ou samedi pour tenter de relancer les pourparlers avec Israël sur une trêve à Gaza, a appris l’AFP de source occidentale proche du dossier.

Tsahal a découvert un bâtiment utilisé pour le stockage de roquettes à Jabaliya

Des roquettes à longue portée trouvées par les troupes dans le nord de Gaza à Jabaliya, dans une image publiée le 24 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
Des roquettes à longue portée trouvées par les troupes dans le nord de Gaza à Jabaliya, dans une image publiée le 24 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)

Les troupes de l’unité d’élite LOTAR, opérant sous la 460e brigade blindée dans le nord de Gaza à Jabaliya, ont localisé un bâtiment utilisé pour stocker des roquettes, annonce Tsahal.

L’armée affirme que le bâtiment était fermé à clé et que certaines des roquettes trouvées à l’intérieur étaient à longue portée.

Des images diffusées par Tsahal montrent le logo du Jihad islamique palestinien sur le mur de la pièce où les roquettes ont été trouvées.

 

Lapid : chaque jour qui passe réduit les chances que les otages reviennent vivants

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, déclare que la nouvelle de la mort de trois otages, dont les corps ont été rapatriés par Tsahal au cours d’une opération nocturne, est « déchirante » et appelle à la libération de ceux qui sont encore en captivité.

« Il y a encore 125 otages à Gaza », dit-il, en comptant les corps des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin parmi ceux qui ont été enlevés le 7 octobre, ainsi que ceux d’Avera Mengistu et d’Hisham al-Sayed, qui ont été capturés après être entrés dans la bande de Gaza de leur propre chef, respectivement en 2014 et 2015.

« Chaque jour qui passe, les chances de les ramener à la maison diminuent », poursuit-il. « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les ramener à la maison le plus rapidement possible. »

Israël annonce « couper le lien » entre le consulat d’Espagne à Jérusalem et les Palestiniens

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, a annoncé vendredi avoir « décidé de couper le lien » entre le consulat d’Espagne à Jérusalem et les Palestiniens « en réponse » à la récente reconnaissance par Madrid de l’Etat de Palestine et à un « appel antisémite » d’une ministre espagnole.

« J’ai décidé de couper la lien entre la représentation (diplomatique) espagnole en Israël et les Palestiniens, et d’interdire au consulat d’Espagne à Jérusalem de fournir des services aux Palestiniens de Cisjordanie », écrit M. Katz sur le réseau social X. Interrogé sur les modalités pratiques d’une telle décision, le ministère des Affaires étrangères israélien n’a pas immédiatement répondu à l’AFP.

Faisant référence à la ministre espagnole du Travail et de l’Economie, Yolanda Díaz, qui a été accusée d’antisémitisme pour avoir utilisé la phrase « La Palestine sera libre du fleuve à la mer », M. Katz déclare que si « cette ignorante remplie de haine veut vraiment comprendre ce que veut l’islam radical, elle devrait se renseigner sur les 700 ans de domination islamique en Al-Andalus, l’Espagne d’aujourd’hui ».

Tsahal cible un lance-roquettes utilisé pour attaquer la région d’Ofakim

Des soldats de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza sur une photo non datée, autorisée à la publication le 24 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
Des soldats de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza sur une photo non datée, autorisée à la publication le 24 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)

Une position de lancement de roquettes utilisée pour tirer deux projectiles sur la région d’Ofakim dans le sud d’Israël la nuit dernière a été ciblée par une frappe de drone, selon l’armée.

Cette frappe intervient alors que les troupes continuent d’opérer dans le nord de la bande de Gaza, à Jabaliya, à Rafah, dans le sud de la bande, et dans le corridor de Netzarim, au centre du territoire.

À Jabaliya, des dizaines d’hommes armés ont été tués et des lance-roquettes, des tunnels et des dépôts d’armes ont été localisés ; à Rafah, au cours de la journée écoulée, les troupes ont découvert plusieurs dépôts d’armes et tunnels ; et dans le corridor de Netzarim, plusieurs cellules terroristes qui avaient lancé des mortiers sur les troupes à Gaza ont été tuées dans des frappes, indique Tsahal.

Tsahal a intercepté un drone se dirigeant vers le nord d’Israël « depuis l’est »

L’armée déclare que des avions de combat ont abattu un avion sans pilote se dirigeant vers le nord d’Israël « depuis l’est ».

Un communiqué des forces israéliennes souligne que le drone n’a pas pénétré dans le ciel israélien.

Tsahal note également que des éclats d’un missile intercepteur ont déclenché un incendie après l’impact près de Safed. Personne n’a été blessé et l’affaire fait l’objet d’une enquête.

Trois soldats américains blessés lors d’une opération d’aide à Gaza, dont un grièvement

L’un des trois soldats américains blessés lors de l’opération d’aide à Gaza est dans un état critique dans un hôpital israélien, a indiqué à Reuters un responsable de la Défense américaine sous couvert d’anonymat.

Le soldat a été évacué vers l’hôpital après avoir été blessé sur un navire en mer, selon le vice-amiral Brad Cooper, commandant adjoint du CENTCOM américain. Les deux autres soldats, dont l’un souffre d’une entorse à la cheville et l’autre d’une blessure mineure au dos, ont depuis repris leurs fonctions.

Ces blessures sont les premières subies par les forces américaines au cours de la dernière opération visant à apporter une aide humanitaire aux Palestiniens de Gaza, dans le cadre de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.