Israël en guerre - Jour 142

Rechercher
En direct

À Khan Younès, l’armée mène « les combats les plus intenses jamais enregistrés »

Les ex-otages auraient été drogués à leur libération pour paraître heureux * Tsahal pénètre au cœur de Khan Younès, au sud de Gaza * 82 soldats israéliens tués dans l’opération

Un soldat israélien dans la bande de Gaza, le 5 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Un soldat israélien dans la bande de Gaza, le 5 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

Tsahal présente de rares excuses après qu’une frappe a tué un soldat libanais

Des tirs d'obus israéliens autour du village sud-libanais d'Aïta al-Shaab, sur une photo prise du côté israélien de la frontière avec le Liban, le 5 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Des tirs d'obus israéliens autour du village sud-libanais d'Aïta al-Shaab, sur une photo prise du côté israélien de la frontière avec le Liban, le 5 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Dans une rare déclaration, l’armée israélienne exprime ses regrets d’avoir tué un soldat libanais lors d’une frappe plus tôt dans la journée.

Selon Tsahal, les troupes israéliennes « s’efforçaient de neutraliser une menace tangible identifiée » à un poste de lancement et d’observation du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah le long de la frontière.

« Tsahal a reçu une information selon laquelle un certain nombre de soldats de l’armée libanaise ont été blessés au cours de l’attaque. Les forces de l’armée libanaise n’étaient pas la cible de l’attaque », précise le communiqué.

« Tsahal est désolé pour cet incident, qui fera l’objet d’une enquête. »

Près de Gaza, la cheffe de l’aide américaine annonce plus de soutien humanitaire

La responsable de l'USAID, Samantha Power, s'adresse aux journalistes lors de sa visite d'un système de panneaux solaires dans la ville frontalière libano-syrienne de Majdal Anjar, dans l'est de la vallée de la Bekaa, au Liban, mercredi 9 novembre 2022 (Crédit  : AP Photo/Bilal Hussein).
La responsable de l'USAID, Samantha Power, s'adresse aux journalistes lors de sa visite d'un système de panneaux solaires dans la ville frontalière libano-syrienne de Majdal Anjar, dans l'est de la vallée de la Bekaa, au Liban, mercredi 9 novembre 2022 (Crédit : AP Photo/Bilal Hussein).

Les Etats-Unis vont apporter davantage d’aide humanitaire à Gaza, a annoncé mardi la cheffe de l’agence américaine pour le développement lors d’une visite en Egypte.

L’ONU dit redouter une catastrophe humanitaire pour les civils.

« Les Etats-Unis, par l’intermédiaire d’USAID, vont fournir plus de 21 millions de dollars d’aide humanitaire supplémentaire aux habitants de Gaza et de Cisjordanie touchés par le conflit en cours, qui a laissé environ 2,2 millions de personnes dans le besoin », a annoncé Samantha Power, administratrice d’USAID (l’agence américaine pour le développement et l’aide humanitaire).

Cette somme s’ajoute aux 100 millions de dollars d’aide humanitaire déjà annoncés par le président Joe Biden en octobre, a-t-elle précisé, selon un communiqué d’USAID.

L’annonce est intervenue lors d’une visite de Samantha Power à Al-Arish, ville égyptienne proche du poste-frontière de Rafah, via lequel l’aide internationale transite, avec le feu vert d’Israël.

Selon Samantha Power, l’aide américaine comprendra des produits d’hygiène, des abris et de la nourriture pour les habitants de Gaza, qui manquent d’eau, d’électricité et de carburant.

« Les Etats-Unis continuent de travailler 24 heures sur 24 pour surmonter les obstacles diplomatiques et opérationnels à l’accès humanitaire », a assuré USAID, affirmant que Washington cherche à « augmenter considérablement » l’aide pour « atteindre le niveau nécessaire ».

L’administration américaine a fait l’objet de critiques dans le monde arabe, mais aussi en interne, pour son inébranlable soutien militaire et diplomatique à Israël. Depuis, Washington affirme de plus en plus fort chercher à réduire les conséquences de la guerre sur les civils.

Les Etats-Unis demandent à Israël de laisser plus de carburant entrer dans Gaza

Un camion de carburant égyptien attend du côté égyptien du poste frontière de Rafah avec le sud de la bande de Gaza, le 15 novembre 2023 (Crédit : AFP)
Un camion de carburant égyptien attend du côté égyptien du poste frontière de Rafah avec le sud de la bande de Gaza, le 15 novembre 2023 (Crédit : AFP)

Les Etats-Unis ont appelé Israël à laisser davantage de carburant entrer dans la bande de Gaza après qu’une trêve d’une semaine entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a volé en éclats vendredi, ce dernier ayant violé les dispositions de la trêve.

« Tôt vendredi, le gouvernement israélien ne permettait pas au carburant de rentrer » dans Gaza, a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat américain, Matthew Miller.

« Nous avons eu des conversations très franches avec eux sur la nécessité de voir le carburant entrer (dans le territoire) et on a vu du carburant rentrer vendredi », a-t-il dit.

« Nous avons vu du carburant supplémentaire entrer samedi mais on est aux niveaux d’avant la pause. Nous avons fait savoir de manière claire que nous voulons voir (les niveaux de livraison de carburant) remonter, pas seulement jusqu’aux niveaux de carburant entrés (à Gaza) durant la pause, mais plus haut encore ».

Tsahal publie une photo de chefs du Hamas dans un tunnel et affirme que 5 d’entre eux ont été tués

Tsahal et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet révèlent des images inédites montrant des hauts commandants du Hamas à l’intérieur des tunnels du groupe terroriste palestinien dans le nord de la bande de Gaza.

Une image publiée par Tsahal et le Shin Bet montre le haut commandement de la brigade du Hamas au nord de la bande de Gaza assis dans une pièce étroite autour d’une table à manger, alors que les combats font vraisemblablement rage au-dessus. Bien que décorée de carrelage et de prises murales, on peut voir une arche au fond indiquant que la pièce fait partie du vaste réseau souterrain du Hamas.

Selon l’armée israélienne, cinq des personnes figurant sur la photo ont été tuées lors de frappes aériennes israéliennes, dont Wael Rajab, le commandant adjoint de la brigade du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.

Une autre vidéo diffusée montre Rajab marchant dans un tunnel de la bande de Gaza.

Tsahal a déclaré que les images ont été obtenues à partir de découvertes saisies dans la bande de Gaza par les troupes et analysées par le Directorat des Renseignements Militaires.

À Khan Younès, Tsahal prouve qu’elle peut se battre tout en respectant les lois de la guerre

Des Palestiniens arrivant à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 décembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP)
Des Palestiniens arrivant à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 décembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP)

Le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, affirme que l’incursion terrestre d’Israël respecte le droit international et maintient le combat dans ses limites malgré la présence d’un grand nombre de civils dans le sud de la bande de Gaza.

« Nous prouvons que nos forces encerclent le centre de Khan Younès tout en respectant le droit international (…). Nous montrons au monde que nous pouvons le faire, simultanément aux efforts humanitaires », dit-il.

« Cela nous permettra de gérer les combats dans le temps. Pour frapper un groupe terroriste qui utilise des civils comme boucliers humains et se cache sous terre, nous avons besoin de temps. »

Hagari affirme également que l’armée s’attend à une « longue guerre ».

En réponse à une question, Hagari qualifie de « héros » les personnes enlevées par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

« Ils ont agi avec courage, avant et après [avoir été libérés]. Ils ont combattu de lâches et ignobles terroristes qui ont pris des enfants et des femmes en otage à Gaza », déclare-t-il en réponse à une question.

Le nombre d’otages à Gaza s’établit à 138 après de nouvelles informations, selon Tsahal

Le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de Tsahal, a porté à 138 le nombre d’otages détenus par le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza.

Il a affirmé que cela intervenait après que l’armée a déclaré comme otage l’une des personnes portées disparues depuis le 7 octobre, à la suite de nouvelles informations des services de renseignement.

Le Hamas estime que le bilan à Gaza dépasse les 16 000 morts

Les autorités sanitaires du Hamas à Gaza ont affirmé que le bilan des attaques israéliennes dans la bande de Gaza s’élevait à 16 248, dont plus de 7 000 enfants et près de 5 000 femmes.

Plus de 43 000 autres personnes seraient blessées et quelque 7 000 portées disparues et ensevelies sous les décombres, a affirmé le Hamas.

Les bilans des morts publiés par le Hamas ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et incluent à la fois des civils et des membres du Hamas tués à Gaza, y compris à la suite de tirs de roquettes ratés par le groupe terroriste lui-même.

Deri, observateur du cabinet de guerre : Le Hamas avait des projets bien plus dévastateurs pour le 7/10

Le leader du Shas, Aryeh Deri, arrivant au Bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Knesset, à Jérusalem, le 14 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le leader du Shas, Aryeh Deri, arrivant au Bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Knesset, à Jérusalem, le 14 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Aryeh Deri, qui siège en tant qu’observateur au sein du cabinet de guerre, a déclaré dans une interview que le Hamas avait des projets qui auraient été bien plus dévastateurs lors de son attaque du 7 octobre.

Dans une interview (en hébreu) avec le site Internet Kikar HaShabbat publiée plus tôt dans la journée, Deri, chef du parti ultra-orthodoxe Shas au sein de la coalition, a déclaré : « Nous savons maintenant ce que nous ne savions pas alors. »

Il précise que, depuis le début de l’opération terrestre, « Tsahal est entré dans les postes de commandement du Hamas et a saisi de grandes quantités de matériel. Nous voyons maintenant, noir sur blanc, quels étaient leurs plans pour Simhat Torah – et pour de nombreux Simhat Torah. » (Simhat Torah est la fête juive qui a coïncidé cette année avec le 7 octobre.)

« Le large plan était complètement différent », dit-il, indiquant que les terroristes avaient des ambitions bien plus grandes et dévastatrices.

Il a ajouté que l’Iran et le Hezbollah étaient furieux contre le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, parce qu’il ne leur avait pas informé du moment de l’attaque.

« Essayez d’imaginer ce qui se serait passé si, dans le nord, en Judée et Samarie, si dans ces villes… C’était leur plan initial », a dit Deri, sans donner plus de détails, mais craignant que la coordination entre les groupes terroristes dans ces différentes zones aurait pu être bien plus importante.

En vidéo : Des piétons évitent de justesse un fragment de roquette qui tombe à Tel Aviv

Des images des caméras de surveillance de Tel Aviv soulignent l’importance des instructions du Commandement du Front intérieur de Tsahal de se protéger dans un abri anti-bombes pendant 10 minutes après le déclenchement des sirènes de roquettes, même si une explosion d’interception se fait entendre.

Une vidéo publiée par les autorités montre ainsi deux personnes marchant dans une rue lorsqu’un gros fragment d’une roquette interceptée s’écrase juste devant elles.

Les éclats d’obus provenant des interceptions du Dôme de Fer, y compris les morceaux de roquettes et de missiles intercepteurs, ont tendance à mettre quelques minutes à tomber au sol après que les projectiles ont explosé en plein vol.

Les dégâts causés par les éclats d’obus d’interception au cours de la même attaque ont apparemment également causé des dégâts à une école de la ville.

Le chef de Tsahal déclare qu’inonder les tunnels de Gaza avec de l’eau de mer est « une bonne idée »

Les troupes israéliennes opèrent dans le nord de Gaza près de l'entrée d'un tunnel du Hamas, une photo diffusée par l'armée le 23 novembre 2023. (Crédit : Tsahal)
Les troupes israéliennes opèrent dans le nord de Gaza près de l'entrée d'un tunnel du Hamas, une photo diffusée par l'armée le 23 novembre 2023. (Crédit : Tsahal)

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a commenté les informations selon lesquelles Israël envisageait d’inonder le réseau de tunnels du Hamas dans la bande de Gaza, affirmant que c’était « une bonne idée ».

« Nous voyons beaucoup d’infrastructures souterraines à Gaza, nous savions qu’il y en aurait beaucoup. Une partie de l’objectif est de détruire cette infrastructure », a déclaré Halevi en réponse à une question concernant un article du Wall Street Journal.

« Nous avons différentes manières [de gérer les tunnels], je ne détaillerai pas, mais on a des explosifs et d’autres moyens pour empêcher les membres du Hamas d’utiliser les tunnels afin de nuire à nos soldats », a-t-il dit.

« Par conséquent, tout moyen qui nous donne un avantage sur l’ennemi qui le prive de cet atout, est un moyen que nous évaluons. C’est une bonne idée, mais je ne ferai aucun commentaire sur les détails », a ajouté Halevi.

Répondant à une autre question concernant l’entrée de l’aide dans la bande de Gaza pendant l’offensive terrestre, Halevi a déclaré que Tsahal faisait de « grands efforts » pour s’assurer qu’elle combattait uniquement le Hamas et ne nuisait pas à la population civile palestinienne.

« Notre ennemi est le Hamas, pas la population de la bande de Gaza, et donc il y a une aide humanitaire, y compris du carburant, qui permet aux hôpitaux, aux pompes à eau, aux stations d’épuration, de prévenir les maladies qui pourraient se propager », a-t-il dit.

« Il est important de noter que l’État d’Israël et Tsahal mènent une guerre justifiée, et nous vivons dans un monde qui nous permet de le faire et de comprendre notre guerre justifiée. Tant que nous ferons la différence entre l’ennemi et la population, nous serons en mesure d’approfondir nos réalisations, de combattre davantage, de trouver davantage de commandants [du Hamas] et de détruire davantage d’infrastructures », a ajouté Halevi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.