Netanyahu appelle au calme après le lynchage dans le Golan
Rechercher

Netanyahu appelle au calme après le lynchage dans le Golan

Le Premier ministre a affirmé que les Druzes responsables du lynchage des Syriens blessés seront punis

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu  pendant la Conférence internationale sur la sécurité informatique pendant la Cyber Week de l'Université de Tel- Aviv, le 23 juin 2015. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la Conférence internationale sur la sécurité informatique pendant la Cyber Week de l'Université de Tel- Aviv, le 23 juin 2015. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti mardi qu’Israël poursuivra les personnes impliquées dans le lynchage hier dans le Golan d’un blessé syrien et a appelé les dirigeants druzes à garder le calme.

L’attaque de Majdal Shams, qui est décrite dans les médias hébreux comme un lynchage, est la deuxième agression menée contre une ambulance transportant des Syriens blessés en l’espace d’une journée.

Les Druzes ont agi par crainte qu’Israël ne soit en train d’aider les mêmes djihadistes qui menacent leurs coreligionnaires de l’autre côté de la frontière.

« Je considère cela avec la plus grande gravité. Nous ne permettrons à personne de faire lui-même la loi », a déclaré Netanyahu lors d’une conférence sur la cyber-sécurité à Tel-Aviv.

« Nous ne laisserons personne entraver les soldats de Tsahal dans leur mission. Nous allons trouver ceux qui ont perpétré ce lynchage et nous allons les soumettre à la loi. »

Netanyahu a qualifié la communauté druze, de « communauté splendide avec qui nous avons un lien fraternel, des citoyens de l’Etat d’Israël » et a demandé aux dirigeants druzes d’inciter au calme et de demander à leurs coreligionnaires de « respecter la loi, respecter les soldats de Tsahal et à ne pas faire la loi eux-mêmes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...