Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Netanyahu : « Israël va s’attaquer aux autres chefs du Hamas »

Le Premier ministre a déclaré : "Nous avons tué le numéro 4 du Hamas. Trois, deux et un sont les prochains", alors qu'Israël et le Hamas enquêtent sur le sort de Marwan Issa

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une déclaration filmée, le 11 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une déclaration filmée, le 11 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Israël a tué le « numéro quatre » du Hamas, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une courte déclaration vidéo lundi, confirmant apparemment qu’Israël était derrière l’assassinat du chef politique adjoint du groupe terroriste, Saleh al-Arouri, il y a deux mois, tout en promettant que l’armée israélienne atteindrait bientôt les autres hauts commandants.

Ces remarques ont été formulées alors qu’Israël enquête sur le sort du numéro trois du Hamas, Marwan Issa, chef adjoint de la branche armée du groupe terroriste et l’un des principaux responsables de la planification du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre sur le sud d’Israël, qui aurait été pris pour cible lors d’une frappe aérienne tôt dimanche.

« Nous sommes sur la voie d’une victoire totale. Sur la voie de cette victoire, nous avons déjà éliminé le numéro quatre du Hamas. Trois, deux et un sont en route », a déclaré Netanyahu dans la vidéo de treize secondes.

« Ce sont des hommes morts, nous les atteindrons tous », a-t-il ajouté.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a également semblé faire allusion à une frappe israélienne contre Marwan Issa, dans des remarques publiées par le ministère de la Défense à la suite d’une réunion avec le chef de l’armée israélienne, Herzi Halevi, et l’état-major de Tsahal.

« Il y a eu des succès, y compris ces derniers jours, et il y en aura d’autres, les opérations sont persistantes et vont dans la bonne direction », a déclaré le ministre de la Défense.

« Pour autant, nous devons prendre en compte le fait que nous pourrions avoir d’autres défis à relever, principalement dans le nord du pays, avec toute son importance. »

Le Hamas n’a pas encore indiqué si Issa faisait partie des cinq personnes qui auraient été tuées lors d’une frappe menée dans la nuit de samedi à dimanche dans le camp de Nuseirat, dans le centre de Gaza, où le chef terroriste se cacherait depuis le 7 octobre.

Surnommé « l’homme de l’ombre » pour sa capacité à rester à l’écart des radars israéliens, Issa est également soupçonné de diriger les opérations armées du Hamas depuis le 7 octobre.

Al-Arouri a été tué lors d’une frappe aérienne sur Beyrouth début janvier, dont Israël n’a jamais officiellement assumé la responsabilité. Il était considéré comme un proche du chef du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, et comme le principal orchestrateur du terrorisme en Cisjordanie pour le compte du Hamas.

Lundi soir, la Douzième chaîne a diffusé des images montrant des Palestiniens inspectant les conséquences de la frappe de Nuseirat.

Le New York Times avait rapporté en janvier que la CIA avait mis en place un groupe de travail à la suite de l’assaut du 7 octobre afin de recueillir des renseignements sur la localisation des principaux dirigeants du Hamas et de partager ces informations avec Israël.

L’article non confirmé, qui cite des responsables américains, indique que les États-Unis transfèrent déjà des informations sur la localisation des hauts responsables, bien que l’efficacité de ces renseignements ne soit pas claire, car aucun des principaux dirigeants de Gaza n’a encore été tué ou capturé.

L’article note que les États-Unis n’ont pas fourni à Israël les informations qui ont conduit à l’assassinat d’al-Arouri à Beyrouth.

Deux hauts dirigeants du Hamas, Muhammad Deif (à gauche) et Yahya Sinwar. (Crédit : HO/AFP ; Mahmud Hams/AFP)

Il note également que même si des informations ont été communiquées à Israël sur la localisation de hauts dirigeants comme Yahya Sinwar ou le chef de l’aile armée du Hamas, Mohammed Deif, qui sont probablement les numéros un et deux sur la liste, Israël pourrait ne pas être en mesure d’agir immédiatement sur la base de ces informations.

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, vit au Qatar depuis que Sinwar l’a remplacé à la tête de Gaza en 2017, et est probablement aussi dans le viseur d’Israël.

En outre, l’armée a déclaré lundi que les troupes de la 7e brigade du Corps blindé mécanisé avaient localisé des tunnels du Hamas dans le complexe complexe résidentiel Hamad Town, dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younès, ajoutant que l’un des tunnels menait à une voie souterraine où de la nourriture et des armes ont été trouvées.

Un autre tunnel contenait du matériel de fabrication d’armes et des machines de production de béton utilisées par le Hamas pour construire des tunnels, a indiqué Tsahal.

Des troupes de la 7e brigade du Corps blindé mécanisé opérant dans le complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, sur une image publiée le 11 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a déclaré que les tunnels avaient été détruits lors d’une frappe aérienne.

Tsahal a indiqué que la brigade avait effectué des raids sur plusieurs autres sites du Hamas dans le quartier de Hamad, saisissant des fusils de précision, des engins explosifs, du matériel militaire et des documents de renseignement.

Aux côtés de l’unité 504 du Directorat des Renseignements militaires et de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, des dizaines de terroristes qui tentaient de fuir alors que les civils étaient évacués de la zone de Hamad ont été capturés par les troupes, et des centaines d’autres suspects ont été emmenés pour être interrogés, a ajouté Tsahal.

La guerre a éclaté lorsque des milliers de terroristes du Hamas ont fait irruption en Israël par voie aérienne, terrestre et maritime, tuant près de 1 200 personnes et en enlevant 253 autres pour les emmener à Gaza, où plus d’une centaine d’entre elles sont toujours retenues en otage.

Jurant d’anéantir le Hamas, Israël a répondu par une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande de Gaza qui, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas, aurait fait plus de 31 000 morts depuis le début de la guerre. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. 249 soldats israéliens sont aussi morts dans ces combats.

Tsahal dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.