Netanyahu refuse de recevoir des « leçons de morale » d’Erdogan
Rechercher

Netanyahu refuse de recevoir des « leçons de morale » d’Erdogan

Le président turc a semblé comparé son offensive à Afrine à celle des Gazaouis, accusant Israël d'avoir commis une "attaque inhumaine"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire de son cabinet dans la ville de Dimona, le 20 mars 2018 (Menahem Kahana / AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire de son cabinet dans la ville de Dimona, le 20 mars 2018 (Menahem Kahana / AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rejeté dimanche les « leçons de morale » du président turc. Le président turc Recep Tayyip Erdogan, très proche du groupe terroriste palestinien du Hamas, a condamné samedi avec virulence les affrontements de la veille entre l’armée israélienne et émeutiers palestiniens qui ont fait 16 morts côté palestinien selon le Hamas, accusant Israël d’avoir commis une « attaque inhumaine ».

« Je condamne fermement l’administration israélienne pour cette attaque inhumaine », a déclaré le président Erdogan, au cours d’un discours télévisé à Istanbul.

« Est-ce que vous avez entendu ceux qui nous critiquent à cause de notre opération à Afrine proférer la moindre objection notable au massacre commis par Israël à Gaza hier ? », a-t-il poursuivi, s’adressant à des membres de son parti.

La Turquie a été critiquée par ses alliés occidentaux pour son une offensive militaire lancée dans le canton syrien d’Afrine contre les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme « terroriste » par Ankara, mais alliée de Washington dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI).

« Je l’ai demandé au président (américain Donald) Trump hier : ‘vous n’allez pas intervenir ?’ « , a ajouté le chef de l’Etat turc qui s’est entretenu la veille au téléphone avec son homologue américain.

« C’est la plus grande preuve de la duplicité de ceux qui braquent leurs yeux sur nous mais ne disent rien à Israël qui attaque avec des armes lourdes des gens qui manifestent sur leurs propres terres à Gaza », a fustigé M. Erdogan, qui avait déjà dénoncé vendredi un « usage disproportionné de la force » par Israël.

« L’armée la plus éthique du monde n’a pas de leçons de morale à recevoir de la part de celui qui bombarde des civils sans discernement depuis des années », a rétorqué M. Netanyahu sur son compte Twitter.

Israël a défendu son armée qui a tiré contre des émeutiers lançant des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats, ou tentant d’endommager la clôture et de s’infiltrer en Israël.

« Bravo à nos soldats », a écrit M. Netanyahu dans un communiqué.

« Israël agit fermement et avec détermination pour protéger sa souveraineté et la sécurité de ses citoyens ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...