Pourquoi Le Pen et Philippot veulent-ils transformer le FN ?
Rechercher
Nouveau nom, nouvelle vie ?

Pourquoi Le Pen et Philippot veulent-ils transformer le FN ?

Selon Florian Philippot, il serait même nécessaire de changer le nom du parti afin de finaliser la dédiabolisaiton du parti, et de conserver les voix récoltées lors de ce 2e tour

Marine Le Pen, le 4 mai 2017 (Crédit : capture d'écran France TvInfo)
Marine Le Pen, le 4 mai 2017 (Crédit : capture d'écran France TvInfo)

« Alliance populaire et républicaine » contre « les Patriotes ». Le Front national cherche à capitaliser ses 11 millions d’électeurs du 2e tour et se cherche un nouveau nom.

C’est Floriant Philippot qui a vendu la mèche : « se transformer en une nouvelle force politique qui, par définition, n’aura plus le même nom. »

Suite au débat de l’entre-deux tours et ses attaques jugées parfois outrancières et caricaturales, ‘Marine’ a prouvé qu’elle était encore une ‘Le Pen’.

Mais les 3% perdus dans les sondages suite à sa prestation on fait réfléchir le duo Marine Le Pen – Florian Philippot qui dirigent le parti. Cité par L’Express, un commentateur proche du FN expliquait: « Hier [mercredi] soir, elle a mis en l’air toute la dynamique qui était en train de se mettre en place autour du FN. »

Jean-Marie Le Pen, lors de son hommage annuel à Jeanne d'Arc, le 1er mai 2017. (Crédit: Christophe Archambault/AFP)
Jean-Marie Le Pen, lors de son hommage annuel à Jeanne d’Arc, le 1er mai 2017. (Crédit: Christophe Archambault/AFP)

Malgré sa prestation jugée décevante par Jean-Marie Le Pen lui-même, qui n’a pas considéré son héritière « à la hauteur », Marine Le Pen a réuni le plus grand nombre de voix jamais obtenu par le Front national : 10 644 118 voix, soit 33,90 % des suffrages exprimés.

Déjà le nom du FN n’apparaissait plus sur les tracts, et le nom de famille Le Pen se faisait rare. En 2012, pour les besoins d’un premier élargissement lors des dernières législatives, le Rassemblement Bleu Marine, première tentative d’union des patriotes derrière ‘Marine’ avait déjà permis d’attirer des profils comme celui de Gilbert Collard.

A contrario, Jean-Marie Le Pen, et sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, entendent rester fidèles aux valeurs qui ont fait la pérennité du parti. « Je pense qu’il faut rester fidèle […] aux fondamentaux du Front national », a déclaré dimanche sur RTL le président d’honneur du parti, interrogé sur la volonté de sa fille Marine Le Pen d’engager une « transformation profonde ».

« Ce sont les fondamentaux du Front national qui ont permis à ce mouvement d’être le seul qui a été créé au XXe siècle et qui s’est perpétué, aucun autre », a affirmé Jean-Marie Le Pen, après la défaite de sa fille au second tour de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron (En Marche !).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...