Rivlin va charger Gantz de former le gouvernement
Rechercher

Rivlin va charger Gantz de former le gouvernement

Gantz a obtenu le soutien de 61 députés pour être nommé Premier ministre, contre 58 pour Benjamin Netanyahu. La députée, Orly Levy-Abekasis, n'a recommandé personne

Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz se rencontrent à la Résidence du Président à Jérusalem, le 16 novembre 2019. (Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz se rencontrent à la Résidence du Président à Jérusalem, le 16 novembre 2019. (Mark Neiman/GPO)

Le président Reuven Rivlin a déclaré dimanche qu’il donnerait au chef de Kakhol lavan Benny Gantz le mandat de former un gouvernement lundi à midi.

Gantz a obtenu le soutien de 61 députés pour être nommé Premier ministre, contre 58 pour Benjamin Netanyahu. La députée, Orly Levy-Abekasis, n’a recommandé personne.

« Demain, vers midi, le président confiera la tâche de former le gouvernement au chef du député de Kahol Lavan, Benny Gantz », a indiqué le bureau de Rivlin dans un communiqué.

Rivlin avait envoyé une lettre à Benjamin Netanyahu et Benny Gantz leur demandant de tenir une « réunion urgente » pour discuter de « la possibilité de créer un gouvernement immédiatement », ce dimanche soir selon son bureau.

Le dirigeant d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, avait recommandé dimanche le chef de Kakhol lavan, Benny Gantz, au poste de Premier ministre lors d’une réunion avec le président israélien Reuven Rivlin.

Gantz a obtenu le soutien de la Liste arabe unie (15 sièges), qui l’ont unanimement recommandé auprès de Rivlin. Dans le passé, Liberman, avait refusé de participer à un gouvernement soutenu par les partis arabes israéliens.

Les dirigeants de partis représentant 61 députés ont envoyé une lettre au président de la Knesset, Yuli Edelstein, demandant qu’un vote soit organisé pour le remplacer, a rapporté le site de Walla News. Ces dirigeants de partis soutiennent tous le chef de Kakhol lavan, Benny Gantz, au poste de Premier ministre.

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a ensuite déclaré dimanche qu’il empêcherait le parti rival Kakhol lavan de convoquer le Parlement lundi pour voter en vue d’élire un nouveau président de la Knesset afin de le remplacer.

Le contrôle de la position de l’orateur de la Knesset donnerait aux partis d’opposition plus de pouvoir pour faire avancer les législations, y compris un éventuel projet de loi qui empêcherait une personne faisant face à des accusations criminelles de former un gouvernement – disqualifiant effectivement Netanyahu de le faire.

Dans une déclaration dimanche, Edelstein a exprimé son soutien à la formation d’un gouvernement d’union du Likud et de Kakhol lavan.

« Des actions politiques hâtives, comme le choix d’un président permanent de la Knesset et l’avancement d’une législation controversée visent à supprimer la possibilité d’unité souhaitée par le peuple », a déclaré Edelstein, qui occupe ce poste depuis 2013.

« Le temps de la petite politique est révolu. Je ne permettrai pas cette étape non conventionnelle destinée à ouvrir la voie à une prise de pouvoir au sein du corps législatif », a-t-il ajouté.

L’ancienne ministre de la Santé, Yael German, prendra sa retraite de la Knesset en raison d’un problème médical non précisé, selon le parti Kakhol lavan.

German, qui était notamment ancienne maire de Herzliya, sera remplacée par Idan Roll, numéro 34 sur la liste du parti.

« En raison de ma situation actuelle, je ne pourrai pas m’engager comme je suis habituée à le faire et comme notre travail l’exige à la Knesset, et donc je démissionne de la Knesset. Je passe le relais à une nouvelle et jeune force qui prendra ma place et continuera à nous faire avancer », a-t-elle écrit dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...