Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Rosh Yehudi organisera la Neïlah à Tel Aviv malgré l’interdiction de mehitza

Bien que la municipalité et les tribunaux aient rejeté la demande de séparation des sexes dans l'espace public, le groupe orthodoxe maintient finalement l'événement

Environ 2 000 fidèles assistant à la prière de Neilah de Yom Kippour sur le Kikar Dizengoff, à Tel Aviv, en Israël, le 5 octobre 2022. (Crédit : Municipalité de Tel Aviv)
Environ 2 000 fidèles assistant à la prière de Neilah de Yom Kippour sur le Kikar Dizengoff, à Tel Aviv, en Israël, le 5 octobre 2022. (Crédit : Municipalité de Tel Aviv)

Un groupe religieux orthodoxe a déclaré qu’il organiserait une prière de masse sur une place du centre de Tel Aviv pour Yom Kippour, même si la ville, soutenue par les tribunaux, lui a interdit d’ériger une sorte de cloison afin de séparer les hommes des femmes lors de l’événement.

Rosh Yehudi a déclaré qu’il organiserait l’événement le jour juif du Grand Pardon, après avoir déclaré précédemment qu’il ne le ferait pas s’il n’était pas autorisé à utiliser une mehitza – une sorte de cloison ou de barrière utilisée pendant les prières pour séparer les hommes des femmes, conformément à la halakha – la loi juive orthodoxe.

« Après de nombreuses consultations, nous avons décidé d’organiser la prière d’une manière qui respecte la halakha et la loi (…). La prière sur le Kikar Dizengoff est devenue un symbole émouvant d’amour et d’unité et nous sommes certains qu’il en sera de même cette année », a déclaré le Rosh Yehudi.

Israël Zeïra, qui a fondé Rosh Yehudi en 2001, et Dikla Partosh, directrice de la logistique de l’organisation, ont refusé de s’étendre sur les dispositions spécifiques qu’ils avaient prises pour les prières.

Si la plupart des rabbins orthodoxes s’accordent à dire qu’une mehitzah, terme hébreu désignant une cloison, est nécessaire pour les prières, il n’y a pas de consensus sur ce que l’on entend par mehitzah. Cela permet une grande flexibilité sur la question, conduisant parfois à des solutions créatives qui utilisent la disposition de l’espace de prière de manière à rendre les séparateurs inutiles. Contacté par le Times of Israel, Zeïra a refusé de dire si un tel arrangement serait mis en œuvre, se contentant de dire : « Ce sera bien. »

« De nombreuses personnes nous ont demandé de ne pas annuler, et nous avons reçu le soutien et la chaleur du peuple », a écrit le groupe sur Facebook. « La prière est ouverte à TOUS, sans exception. »

Des hommes et des femmes assis ensemble lors d’un événement organisé par Rosh Yehudi sur le Kikar Dizengoff qui comprenait également un espace avec mehitza, à Tel Aviv, le 11 novembre 2022. (Crédit : Rosh Yehudi)

Rosh Yehudi organise deux prières de Yom Kippour sur le Kikar Dizengoff depuis 2020 : Kol Nidre, une prière relativement courte qui marque le début le jeûne, et la prière Neïlah qui marque la fin – qui a attiré environ 2 000 fidèles ces dernières années. Cette année, Kol Nidre commencera à 18h15 dimanche et l’office de Neïlah est prévu à 17h lundi, a déclaré Rosh Yehudi.

Vendredi, la Cour suprême a rejeté un recours déposé visant à autoriser des prières séparées par sexe sur la place. Les juges se sont ainsi ralliés à la décision d’une juridiction inférieure en faveur de la municipalité de Tel Aviv, qui avait interdit à Rosh Yehudi d’organiser l’événement avec un séparateur de sexe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.