Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Trois soldats de Tsahal tués et six grièvement blessés dans le sud de Gaza vendredi

Les militaires tués dans l'explosion sont le sergent Dolev Malka, le sergent Afik Tery et le sergent Inon Yitzhak, tous trois âgés de 19 ans

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

De gauche à droite : le sergent Dolev Malka, le sergent Afik Tery et le sergent Inon Yitzhak, tués dans le sud de la bande de Gaza le 1er mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
De gauche à droite : le sergent Dolev Malka, le sergent Afik Tery et le sergent Inon Yitzhak, tués dans le sud de la bande de Gaza le 1er mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé la mort de trois soldats tués vendredi lors de combats dans le sud de la bande de Gaza, portant à 245 le nombre de soldats tués dans l’offensive terrestre contre le Hamas.

Les militaires tués sont :

Le sergent Dolev Malka, 19 ans, du 450e bataillon de la brigade Bislamach, de Shlomi.

Le sergent Afik Tery, 19 ans, du 450e bataillon de la brigade Bislamach, de Rehovot.

Le sergent Inon Yitzhak, 19 ans, du 450e bataillon de la brigade Bislamach, de Mitzpe Ramon.

Malka, Tery et Yitzhak ont été tués et quatorze autres soldats ont été blessés, dont six grièvement, à la suite d’une explosion dans un bâtiment piégé dans la région de Khan Younès.

Les troupes avaient attaqué une structure de deux étages, qui était piégée avec des engins explosifs à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment, selon une enquête initiale de Tsahal.

Les forces qui sont entrées dans le bâtiment ont été touchées par deux engins explosifs, ce qui a coincé deux soldats à l’intérieur. L’unité de recherches et de sauvetage 669 de l’armée de l’air a ensuite été dépêchée sur les lieux.

Selon l’enquête menée par Tsahal, plusieurs membres du Hamas ont été tués par les troupes dans la zone lors de l’incident.

La 98e Division enquête sur la manière dont les troupes ont scanné le bâtiment, sur la manière dont les explosifs ont été placés et sur les autres circonstances entourant le drame.

La Brigade Bislamach – l’École de Tsahal pour les métiers du corps d’infanterie et les commandants d’escouades en temps de guerre – est entrée à Gaza jeudi pour remplacer la Brigade de parachutistes, qui a été retirée après trois mois consécutifs de combats à Khan Younès.

Les trois soldats tués, anciennement du bataillon Nahshon de la brigade Kfir, suivaient une formation de commandant d’escouade.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.