Un dispositif laser créé pour abattre les ballons incendiaires et drones de Gaza
Rechercher

Un dispositif laser créé pour abattre les ballons incendiaires et drones de Gaza

Israël vient de dévoiler le dispositif Lame de lumière, qui possède une portée de deux kilomètres et détruit les menaces venues du ciel

Un ballon transportant un dispositif incendiaire lancé depuis la bande de Gaza, le 31 mai 2019 (Crédit : Hassan Jedi/Flash90)
Un ballon transportant un dispositif incendiaire lancé depuis la bande de Gaza, le 31 mai 2019 (Crédit : Hassan Jedi/Flash90)

Jeudi, les forces de sécurité ont partagé des informations sur un nouveau système de laser qui devrait les aider à lutter contre le fléau des engins incendiaires lancés depuis la bande de Gaza – transportés par des ballons, des cerfs-volants et des drones. Ces engins incendiaires ont provoqué d’innombrables départs d’incendies et brûlé de grandes surfaces de terre israélienne depuis le début de leur utilisation, il y a presque deux ans.

Le système, surnommé Lame de Lumière, a pour objectif d’abattre les menaces dans le ciel avant qu’elles ne puissent pénétrer dans le territoire israélien. Il a été mis au point pour la police et l’armée israélienne par trois ingénieurs du secteur privé qui ont travaillé avec des chercheurs de l’université Ben Gurion et des départements techniques de la police israélienne et de Tsahal.

La Douzième chaîne a rapporté jeudi que le laser était capable d’atteindre des cibles le jour et la nuit avec une portée efficace de deux kilomètres. Il peut être déplacé à l’aide d’une petite remorque ou installé sur un camion.

Des tests du dispositif ont été réalisés la semaine passée. Sa date de mise en fonction n’a pas encore été annoncée.

Ces deux dernières années, plusieurs systèmes ont été présentés comme des solutions potentielles au problème, mais aucune technologie n’a pu totalement éliminer la menace jusqu’à présent.

Kobi Shabtai, le chef de la Police aux frontières, a déclaré à la Douzième chaîne que la Lame de Lumière « fournit une réponse presque complète aux problèmes liés aux ballons et aux cerfs-volants et une solution sûre et efficace à la menace des drones ».

Les pompiers israéliens tentent d’éteindre un feu dans un champ de blé près du kibboutz de Nahal Oz, le long de la frontière avec la bande de Gaza, le 8 mai 2018 après des incendiaires liés à des cerfs-volants palestiniens de l’autre côté de la frontière. (AFP / Menahem Kahana)

La tactique visant à lancer des ballons équipés d’explosifs et d’engins incendiaires depuis Gaza vers Israël a commencé l’année dernière dans le cadre d’une série de manifestations et d’émeutes qui ont eu lieu le long de la frontière. Ces émeutes violentes ont commencé à la fin mars de l’année dernière et ont été appelées la Marche du Retour. Cette méthode d’attaque simple et peu coûteuse employée par les Palestiniens s’est révélée efficace puisque les forces de sécurité israéliennes ont éprouvé des difficultés à contrer cette menace. Des petits drones transportant des explosifs ont aussi été utilisés dans des attaques menées depuis Gaza.

La Lame de lumière doit être déployée le long de la frontière avec la bande de Gaza, mais aussi à la frontière nord avec le Liban, a annoncé la Douzième chaîne.

Jusqu’à présent, seul un appareil opérationnel a été construit. Selon le reportage, il coûte autour d’un million de dollars. La police a cependant déclaré au quotidien Israel Hayom qu’elle pensait que de nombreux appareils pourraient rapidement être livrés.

Les attaques de ballons ont diminué récemment dans le contexte des fragiles accords de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, le groupe terroriste qui contrôle la bande de Gaza et cherche à détruire Israël.

Capture d’écran de la vidéo sur le système Sky Spotter, qui est utilisé pour repérer les cerfs-volants et les ballons lancés en Israël depuis Gaza, juin 2018. (Capture d’écran de Hadashot news)

En juin, Israël a déployé un système capable de repérer dans le ciel des ballons et des cerfs-volants incendiaires, suivre leur trajectoire et ensuite indiquer aux pompiers où ils sont retombés, en leur permettant d’éteindre rapidement les flammes et de limiter les dégâts.

Le système Sky Spotter a été construit par Rafael Advanced Defense Systems.

Développé à l’origine pour contrer la menace des petits drones, Sky Spotter peut suivre des ballons ou des cerfs-volants, les localiser précisément, savoir vers où ils se dirigent et là où ils tomberont probablement. Les opérateurs préviennent ensuite les pompiers, qui peuvent se précipiter vers les points de chute et éteindre les incendies avant qu’ils ne se propagent.

Des pompiers israéliens ont dû lutter contre des milliers de départs d’incendies provoqués par des attaques incendiaires dans des champs, des forêts et des prairies autour de la bande de Gaza depuis mars de l’année dernière, même si leur nombre a sensiblement baissé en 2019.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...