Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Un ex-prêtre polonais inculpé pour avoir incité à la haine contre les Juifs

L’année dernière, Jacek Miedlar avait exhorté la “Marche des Patriotes” à vaincre la communauté juive dans un combat contre le mal et pour le bien de la Pologne

Jacek Międlar, ancien prêtre polonais antisémite. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Jacek Międlar, ancien prêtre polonais antisémite. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le parquet de la ville polonaise de Wroclaw a publié un acte d’inculpation contre l’ancien prêtre Jacek Miedlar pour « incitation publique à la haine basée sur des différences religieuses et nationales ».

Il encourt jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

Le 11 novembre 2016, à l’occasion de la Journée polonaise de l’Indépendance, Wroclaw a accueilli la « Marche des Patriotes ». Selon le bureau du procureur, Miedlar a tenu un discours lors de la marche, dans lequel, « sous prétexte d’encourager les attitudes patriotiques », il a publiquement appelé à la haine contre les Juifs et les Ukrainiens.

« Il a utilisé des expressions destinées à éveiller chez les gens des sentiments de mépris, de forte antipathie, de colère, de désapprobation et d’hostilité à l’encontre [des Juifs et des Ukrainiens], leur attribuant une attitude hostile à l’encontre des Polonais ainsi que des intentions transgressives, et encourageant les participants à la marche à lutter contre eux », a déclaré le parquet dans un communiqué.

Miedlar n’a pas plaidé coupable. Dans un communiqué, il a dit avoir défendu la réputation des Polonais qui, a-t-il dit, sont traités de « vers » par les Juifs.

« Nous devons être forts spirituellement et physiquement, dans notre mentalité et notre savoir, car seuls nous serons capables de vaincre la gauche, la juiverie et le communisme, qui est toujours présent dans notre patrie », a déclaré Miedlar au cours de la marche. « Seuls nous pourrons gagner le combat contre le mal ! » Il a également crié : « La Pologne aux Polonais. Les Polonais pour la Pologne. »

Dans un sermon prononcé en avril 2016, Miedlar s’était référé aux Juifs comme à « un cancer qui balaie la Pologne ». Par la suite, le bureau du procureur de Bialystok avait estimé qu’aucun crime de haine n’avait été commis. A deux reprises cette année, Miedlar s’est vu interdire l’entrée au Royaume-Uni alors qu’il désirait prendre part à des marches anti-immigrants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.