Un journalisme lucide, en hébreu cette fois : Je vous présente Zman Yisrael
Rechercher

Un journalisme lucide, en hébreu cette fois : Je vous présente Zman Yisrael

Les années à venir en Israël seront plus dures que jamais. Le Times of Israel en hébreu veut incarner un journalisme à la hauteur des enjeux

David est le fondateur et le rédacteur en chef du Times of Israel. Il était auparavant rédacteur en chef du Jerusalem Post et du Jerusalem Report. Il est l’auteur de « Un peu trop près de Dieu : les frissons et la panique d’une vie en Israël » (2000) et « Nature morte avec les poseurs de bombes : Israël à l’ère du terrorisme » (2004).

Logo de Zman Israel
Logo de Zman Israel

Sept ans après le lancement du Times of Israel, aujourd’hui – et dans un certain sens – nous le ramenons « chez nous ».

L’objectif que nous nous étions fixé lorsque nous avons lancé le Times of Israel, au mois de février 2012, était d’offrir une source d’information indépendante, rapide et fiable, des analyses et des opinions sur Israël, le Moyen-Orient et le monde juif – pour les anglophones. Un grand nombre de nos lecteurs, nous le savions, proviendraient des centaines de milliers d’Israéliens dont l’anglais est la langue natale ou qui le parlent couramment. Mais la majorité de notre lectorat, nous en avions alors la certitude, serait constituée de personnes vivant à l’étranger et profondément intéressées par ce qui se passe en Israël, dans la région et dans la diaspora et qui, espérions-nous, saurait apprécier la couverture fournie par nos journalistes et rédacteurs, depuis Jérusalem.

Et nos calculs se sont avérés exacts. Dans cette période relativement courte, nous sommes devenus un site d’information suivi par des millions — bien plus de quatre millions d’utilisateurs mensuels en moyenne, en fait, et dans le monde entier, qui lisent environ 25 millions de pages par mois. Naturellement, une proportion écrasante de ce lectorat se trouve à l’étranger – plus de 50 % en Amérique du nord – et un sixième de nos lecteurs habitent l’Etat juif.

J’avais pensé (et je le pense encore assurément) que ce petit pays qui est le nôtre – extraordinairement vibrant, prospère avec insistance, mis au défi sans aucune relâche et hautement contesté – avait besoin d’une source d’information qui s’efforcerait de transmettre des informations 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à tout le monde et partout. Un site qui s’efforcerait de se montrer impartial et non-partisan dans sa couverture et qui offrirait une grande diversité d’intérêts et d’aperçus dans les pages de son blog innovateur. C’était là l’idée qui se trouvait derrière le Times of Israel : offrir une fenêtre sur les diverses actualités de l’Etat juif, une fenêtre aussi transparente qu’il nous serait possible de la conserver. Et à l’évidence, des millions de personnes – vous, nos lecteurs – avez été d’accord.

Le site se développant, nous avons introduit d’autres langues – l’arabe, le français, le chinois (que nous avons dû fermer pour diverses difficultés techniques) et le perse – avec ce même objectif d’apporter aux lecteurs qui désirent en savoir davantage sur Israël, sur sa population et sur son environnement mais qui ne parlent pas nécessairement la même langue – un narratif honnête.

Et aujourd’hui, nous avons l’immense plaisir de vous présenter Zman Yisrael – le site internet d’actualité du Times of Israel en hébreu – qui traitera dans la langue de notre pays et avec toujours le même souci d’équité les informations portant sur ce qu’il se passe ici. Comme je l’ai dit, nous ramenons notre travail chez nous, à la maison.

Israël ne manque pas de médias en hébreu. Les infos de dernières minutes apparaissent en l’espace de quelques secondes sur d’innombrables sites. Chaque secteur de notre spectre politique et religieux, chaque groupe d’intérêt, déverse ses contenus sur une myriade de plateformes inimaginables. Il y a énormément de journalisme d’excellence. L’étendue de la couverture médiatique est large. Nous voulons y contribuer en profondeur, avec détermination et en apportant notre pensée originale.

Alors que le Times of Israel ne cessait de croître, au fil des années, nous avons petit à petit fait entrer davantage de journalistes dans notre équipe et nous avons réalisé que pour toute notre couverture étrangère – si souvent centrée sur le conflit palestinien – et pour tout le journalisme en hébreu, qui pourchasse si souvent les gros titres, une grande partie de ce qui se joue ici est sous-rapporté et sous-intériorisé.

C’est le Times of Israel, qui travaille en anglais, qui a fourni une part de la couverture la plus importante de l’économie de la technologie incroyablement innovante ; qui a consacré depuis des années des reportages à la complexité des liens entre Israël et la diaspora; qui a documenté les interférences via internet et les infox qui touchent Israël; qui a publié certains des reportages les plus approfondis sur la substance des accusations pour corruption lancées contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu; qui a envoyé des journalistes ici, dans le pays pour y rencontrer les divers électorats israéliens, offrant donc aux lecteurs des aperçus substantiels de la récente course électorale. C’est le Times of Israel qui a aussi exposé l’industrie frauduleuse qui a généré des milliards de dollars connue sous le nom d’options binaires qui a sévi pendant une décennie, arnaquant des victimes dans le monde entier, et que nos nombreux articles ont aidé à mettre hors-la-loi.

Notre nouvelle équipe de journalistes officiant au sein de Zman Yisrael, tout comme leurs collègues du Times of Israel, sont des Israéliens qui vivent dans ce pays, qui l’aiment passionnément et qui ne le tiennent pas pour acquis.

Pour qu’Israël survive, pour que l’Etat juif continue à prospérer, il doit relever les défis qui lui font face à l’extérieur – construire des relations et renforcer les alliances, se protéger et se confronter à ses ennemis. Et il doit continuer à prospérer, aussi, de l’intérieur – honorer ses responsabilités en tant qu’Etat juif et en tant que démocratie. Les années à venir seront difficiles à ces deux niveaux. Un journalisme lucide, un journalisme fiable, indépendant, un journalisme explorant les choses en profondeur s’avèrera essentiel. Et c’est ce que Zman Yisrael a l’intention d’assurer.

Avec cet impératif comme préoccupation majeure, Zman Yisrael se concentrera sur une couverture fouillée, équilibrée et précise de la politique, des politiques, de l’économie et de l’Etat de droit. Nous consacrerons des ressources également au journalisme d’investigation. Nous ferons de notre mieux pour livrer des faits à nos lecteurs.

Au cours des derniers mois, nous avons rassemblé une équipe, au sein de Zman Yisrael, qui inclut certains des meilleurs journalistes et rédacteurs du journalisme en hébreu sous la direction de Biranit Goren, journaliste vétéran avec qui je travaille depuis de nombreuses années. Leurs travaux les plus importants seront repris, traduits en anglais, sur le site du Times of Israel – rendant celui-ci plus riche encore, tout comme nos plateformes en français, en arabe et en perse. De la même manière, les articles les plus intéressants du ToI, écrits par notre équipe anglophone, aideront à améliorer Zman Yisrael.

Comme c’est le cas avec le Times of Israel, nous avons établi un partenariat avec RGB media pour concevoir un site nouveau et agréable dans son design pour Zman Yisrael et qui utilise des fonctions internet à la pointe de la technologie pour garantir que la lecture restera toujours un plaisir.

Le succès du Times of Israel, ces dernières années, a confirmé que des millions de personnes qui lisent de gauche à droite apprécient nos efforts visant à éclairer l’histoire en perpétuelle évolution et éternellement fascinante de la nation juive et de sa place dans le monde. Aujourd’hui, nous ajoutons une lecture de droite à gauche : Nous souhaitons la bienvenue à notre dernier arrivé dans la famille, Zman Yisrael.

Behatslaha !

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...