Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Un juif australien indûment identifié comme le tueur de l’attaque de Sydney va se défendre

Ben Cohen, 20 ans, représenté par Me Rebeka Giles, va intenter une action en dommages et intérêts après qu'un JT australien l'a désigné à tort comme coupable

La police entrant dans le centre commercial Westfield Bondi Junction, après une attaque terroriste à l'arme blanche, à Sydney, le 13 avril 2024. (Crédit : David Gray/AFP)
La police entrant dans le centre commercial Westfield Bondi Junction, après une attaque terroriste à l'arme blanche, à Sydney, le 13 avril 2024. (Crédit : David Gray/AFP)

Un étudiant juif australien identifié à tort comme l’auteur de l’attaque au couteau qui s’est produite samedi dans un centre commercial de Sydney s’est assuré les services d’une éminente avocate australienne spécialisée dans les litiges en matière de diffamation.

L’Australian Financial Review a rapporté mardi que Ben Cohen, 20 ans, allait s’associer à Me Rebeka Giles pour intenter une action en dommages et intérêts après que le journal télévisé australien 7 News a brièvement désigné Cohen comme l’auteur de l’attaque au couteau perpétrée dans le centre commercial Westfield, près de la jonction Bondi, à l’est de Sydney.

Le véritable agresseur, qui a été abattu après avoir tué six personnes et en avoir blessé plusieurs autres, dont un bébé, a été identifié dimanche matin par la police comme étant Joël Cauchi, 40 ans, originaire du Queensland, en Australie. Selon la police, il semble que Cauchi ait ciblé spécifiquement les femmes et que l’attaque soit liée à des problèmes de santé mentale non spécifiés, plutôt qu’à des actes terroristes.

Les voisins des parents de Cauchi qui ont parlé au Daily Mail ont décrit le couple comme d’anciens catholiques « très religieux ». Sur les réseaux sociaux, les spéculations allaient bon train sur l’origine juive ou musulmane de l’auteur de l’attentat du centre commercial de Sydney.

La séquence de 7 News nommant Cohen, qui avait été diffusée plus tôt dimanche matin avant d’être retirée, s’était appuyée sur des fake news propagées la veille par des conspirationnistes antisémites sur les réseaux sociaux. La chaîne a imputé à une « erreur humaine » la responsabilité de son reportage fallacieux.

L’Australian Broadcasting Corporation (ABC), en collaboration avec l’expert en désinformation Marc Owen Jones et la White Rose Society, un groupe de recherche anti-fasciste, a remonté la piste de la désinformation jusqu’à Simeon Boikov, qui se fait appeler « Aussie Cossack » sur X.

ABC rapporte que Boikov, un acolyte du président russe Vladimir Poutine, vit au consulat de Russie à Sydney depuis un an et a demandé l’asile politique en Russie afin d’éviter un mandat d’arrêt pour agression présumée.

Le mensonge, que Boikov a commencé à promouvoir environ une heure après l’agression de l’après-midi, était devenu viral à minuit grâce à de nombreux comptes X antisémites qui cachaient à peine leur joie devant le patronyme juif de celui qu’ils prenaient pour l’assaillant.

« Il est extrêmement décevant de voir des milliers de personnes propager sans réfléchir des informations erronées sans même penser à la vérification des faits ou aux conséquences dans la vie réelle, et utiliser ensuite ces informations pour faire avancer un programme et répandre la haine », a déploré Cohen à l’ABC.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.