Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Un loup tire une fillette hors de sa tente au camping de Mamshit, non loin de Dimona

Réveillé en voyant sa fille de 9 ans crier, le père a chassé l'animal avant de l'emmener à l'hôpital de Beer Sheva ; les gardes forestiers ratissent le site fermé par l'INPA

Illustration : Un loup gris. (Crédit : Carlos Delgado/Wikimedia Commons)
Illustration : Un loup gris. (Crédit : Carlos Delgado/Wikimedia Commons)

Une fillette de 9 ans qui campait avec sa famille sur un terrain de camping dans le Néguev a été tirée hors de sa tente par un loup dans la nuit de vendredi à samedi, selon les médias israéliens.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a administré les premiers soins sur place avant d’emmener la fillette à l’hôpital Soroka de Beer Sheva pour des soins supplémentaires. Son état de santé n’a pas été communiqué.

L’attaque a commencé lorsque le loup a ouvert la tente, mordu la fillette et l’a tirée encore endormie à l’extérieur, selon le père de la fillette, Arnon.

« Nous avons été réveillés par ses cris », a-t-il déclaré à la Douzième chaîne, ajoutant que le loup « l’a attrapée par la tête et l’a traînée sur une quinzaine de mètres ».

« Elle s’est réveillée et a essayé de se débattre ; il lui a alors lâché la tête mais a attrapée sa main. Je suis arrivé jusqu’à elle et je l’ai fait fuir. C’était une question de secondes », a-t-il ajouté.

« Elle a crié de peur, puis de douleur. Il lui a fallu beaucoup de temps pour comprendre ce qui se passait ; elle pensait que c’était un cauchemar. »

Selon Arnon, le loup a continué à rôder autour des tentes du camping après l’attaque.

Les gardes forestiers de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA), ont ratissé la zone à la recherche de l’animal, et le site du camping a été temporairement fermé, selon la Douzième chaîne.

L’incident, qui s’est produit dans le parc national de Mamshit, près de Dimona, est l’un des nombreux cas d’attaques de loups sur des êtres humains – des enfants en particulier – survenus ces dernières années.

Dans ce qui devient un phénomène de plus en plus courant, les loups s’approchent des campings pour essayer de capturer ce qu’ils peuvent, y compris des enfants en bas âge.

On estime que 100 à 150 loups d’Arabie, une sous-espèce du loup gris, vivent en Israël. La plupart d’entre eux vivent dans les déserts du sud, mais il existe également des meutes sur le plateau du Golan et en Galilée.

Les experts pensent que les meutes de loups locales se sont adaptées à la société humaine et considèrent désormais les hommes non seulement comme une chose à craindre, mais aussi comme une source potentielle de nourriture.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.