Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Un séisme de magnitude 3,8 secoue le nord du pays ; aucun blessé ni dégât à déplorer

Plusieurs localités autour du lac de Tibériade ont ressenti la secousse, qui a fait vaciller les meubles et les luminaires ; des alertes ont retenti dans la vallée du Jourdain

Vue du lac de Tibériade, au nord d'Israël, le 19 février 2024. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Vue du lac de Tibériade, au nord d'Israël, le 19 février 2024. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Un tremblement de terre de magnitude 3,8 a secoué le nord du pays, a annoncé mercredi l’Institut géologique d’Israël (GSI), et a été ressenti dans un grand nombre de localités, les habitants signalant des meubles qui ont tremblé et des luminaires qui ont oscillé.

La secousse s’est produite à 12h50 à une profondeur de dix-sept kilomètres sous la surface, a indiqué le GSI, qui fait partie du ministère de l’Énergie.

Le GSI a localisé l’épicentre dans le coin nord-est du lac de Tibériade.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé.

Le tremblement de terre a déclenché des alertes dans certaines communautés de la région de la vallée du Jourdain, selon les autorités municipales locales.

Oded Moskovitz, qui habite à Tibériade, a déclaré au média Ynet qu’il était au travail lorsqu’il a vu une bouteille d’eau minérale bouger, « et j’ai immédiatement compris qu’il s’agissait d’un tremblement de terre. C’était effrayant ».

Moskovitz a ajouté que son épouse était à la maison et qu’elle avait été prise de vertiges, mais que les chiens de la famille ne s’étaient pas mis à aboyer.

Moskovitz, qui vit depuis longtemps à Tibériade, s’est dit habitué aux secousses sismiques, décrivant celle-ci comme « courte et puissante ».

Revital Golan Haggaï, originaire de Hadera, a déclaré à Ynet qu’elle travaillait depuis son appartement situé au sixième étage d’un immeuble et que toute la structure avait tremblé.

« Le bâtiment s’est soudainement mis à trembler, il a vraiment bougé d’un côté à l’autre. Les éclairages au plafond ont oscillé et tous les meubles ont bougé. Heureusement, rien ne s’est cassé. »

Batel Ben David habite à HaTzor HaGlilit. Elle a estimé que le tremblement de terre a duré environ dix secondes.

« J’ai cru que j’allais avoir des vertiges », a-t-elle expliqué au média. « Toute la table a tremblé. »

Les experts israéliens avertissent depuis longtemps que la région doit s’attendre à subir une secousse majeure et que le pays n’y est absolument pas préparé.

Le contrôleur de l’État, Matanyahu Englman, avait indiqué en septembre qu’Israël avait échoué dans ses efforts de préparation à un tremblement de terre majeur.

Il avait indiqué que le séisme qui s’était produit à cette époque au Maroc, et un autre qui avait fait plus de 50 000 morts en Turquie et en Syrie l’année dernière, constituaient un « rappel douloureux » de la nécessité pour Israël d’être prêt à faire face à une activité sismique de grande ampleur.

En février 2023, le chef de la commission gouvernementale chargée de la préparation aux tremblements de terre avait averti les députés que les grandes villes n’étaient pas totalement préparées à un séisme majeur. Un rapport antérieur du contrôleur avait révélé que 600 000 bâtiments dans le pays ne répondaient pas aux normes de résistance aux séismes.

Le dernier grand tremblement de terre qui a frappé la région remonte à 1927 – une secousse de magnitude 6,2 qui avait fait 500 morts et 700 blessés. Les sismologues estiment que de tels séismes se produisent dans la région environ tous les 100 ans.

Des chercheurs de l’université de Tel Aviv avaient publié en 2020 une étude avertissant qu’un tel séisme, suffisamment important pour causer des centaines de morts, frapperait probablement le pays dans les années à venir.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.