Une résolution controversée de l’UNESCO sur Jérusalem mise de côté
Rechercher

Une résolution controversée de l’UNESCO sur Jérusalem mise de côté

Ses promoteurs n’ont pas rassemblé assez de voix ; les diplomates israéliens ont travaillé pour contrecarrer ce vote

Le mur Occidental et le Dôme du Rocher dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Le mur Occidental et le Dôme du Rocher dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a retardé mardi un vote controversé sur un projet de résolution qui remettrait en cause les liens juifs historiques à la Vieille Ville de Jérusalem.

Le vote a été repoussé quelques minutes avant que les procédures ne débutent, quand les délégations jordaniennes et palestiniennes, qui avaient proposé la résolution, n’ont pas pu obtenir assez de votes pour assurer son passage.

Il n’a pas été précisé si et quand ils proposeront à nouveau cette résolution.

Israël avait fait pression sur les membres de l’ONU pour qu’ils rejettent la résolution, notamment dans une lettre envoyée lundi par Dore Gold, directeur général du ministère des Affaires étrangères, et des critiques du Premier ministre Benjamin Netanyahu après un précédent vote de l’UNESCO sur Jérusalem en avril.

Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a déclaré au Times of Israel que les diplomates de l’Etat juif avaient durement travaillé pour parvenir à ce résultat.

« Israël travaille constamment, à la fois directement et par l’intermédiaire de pays amicaux, pour empêcher la proposition de résolution, ainsi que pour s’assurer qu’une majorité ne soit pas atteinte », a-t-il dit.

Le projet de résolution commune jordano-palestinienne sur « la Vieille Ville de Jérusalem et ses murs » avait été soumise au comité du patrimoine mondial, composé de 21 membres, qui se réunit actuellement à Istanbul du 10 au 20 juillet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...