Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Vaste chasse à l’homme pour retrouver une petite de 9 ans disparue à Safed dimanche

Haymanut Kasau a été vue pour la dernière fois devant un merkaz klita distribuant des tracts ; ce cas est "extrêmement inhabituel" et le manque de preuves est "très inquiétant" note la police

Haymanut Kasau, 9 ans, disparue le 25 février 2024 d'un centre d’intégration de l'Agence juive à Safed, dans le nord d'Israël. (Crédit : Autorisation)
Haymanut Kasau, 9 ans, disparue le 25 février 2024 d'un centre d’intégration de l'Agence juive à Safed, dans le nord d'Israël. (Crédit : Autorisation)

La police a intensifié mardi ses efforts pour retrouver une fillette de 9 ans originaire de la ville de Safed, dans le nord du pays, qui a disparu depuis deux jours, alors que les preuves autour de sa disparition demeurent insuffisantes.

Haymanut Kasau a été vue pour la dernière fois sur des images de vidéosurveillance à 19h45 dimanche, distribuant des tracts pour les élections municipales à l’extérieur du merkaz klita – centre d’intégration – de l’Agence juive de Safed, où elle vit depuis trois ans, depuis qu’elle a immigré d’Éthiopie avec sa famille, a déclaré la police.

Haymanut mesure 1,20 m, est mince, a les cheveux et les yeux foncés. Elle portait des collants roses, une jupe noire et un tee-shirt blanc au moment de sa disparition.

L’unité de lutte contre la criminalité du district de Kinneret a recueilli des images de sécurité provenant de dizaines de caméras et des témoignages de résidents, mais n’a jusqu’à présent trouvé aucune indication sur l’endroit où se trouverait la fillette, selon plusieurs médias, ce qui a suscité l’inquiétude de hauts responsables de la police.

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, et le ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Ofir Sofer, se sont rendus à Safed mardi pour participer aux recherches.

« Toutes les directions de l’enquête sont examinées, y compris au niveau du renseignement, en ratissant l’ensemble de la zone. Il faut espérer que nous la retrouverons le plus vite possible », a déclaré Shabtaï lors d’une conférence de presse, ajoutant que la police était prête à faire face à toute éventualité.

Le chef du district nord de la police, Shuki Tahauko, a déclaré aux journalistes que les forces de l’ordre « faisaient tout » pour retrouver Haymanut.

« Aidés de centaines de volontaires, de policiers et de chiens, nous la recherchons partout », a déclaré le chef de la police de Safed, Itzik Abuhazira.

« Tous les scenarii sont possibles. Du scénario dans lequel elle a été touchée et se trouve quelque part, au pire scénario possible. »

« Nous faisons tout notre possible, même si la région de Safed est attaquée par des roquettes, pour la retrouver le plus rapidement possible », a-t-il ajouté.

Yekutiel Ben-Yaakov, commandant de l’unité canine israélienne, a déclaré que ce cas était « extrêmement inhabituel, non seulement en raison du temps écoulé et du jeune âge de la petite, mais aussi parce qu’il n’y a pas eu d’incident de ce type depuis de nombreuses années, une petite fille ordinaire disparaissant pendant si longtemps dans une zone urbaine d’Israël, où passent tant de gens ».

« Le fait que nous n’ayons pas le moindre élément de preuve est très inquiétant. Nous prions et espérons que nous parviendrons à la retrouver à temps », a-t-il ajouté.

La Douzième chaîne a rapporté que toutes les entrées du merkaz klita n’étaient pas couvertes par des caméras de surveillance, ce qui a posé des difficultés aux enquêteurs.

Eden, la tante de Haymanut, a déclaré à la Douzième chaîne que sa nièce est une « fillette responsable qui ne se comporte jamais de manière anormale ».

« Comme elle n’était pas rentrée à 19h30, sa mère m’a appelée et a commencé à la chercher dans tout le merkaz klita. Nous avons contacté le concierge et lui avons dit que nous la cherchions. Nous avons fouillé tous les appartements et comme nous ne la trouvions pas, nous sommes allés voir la police », a expliqué Eden.

« Une équipe du merkaz klita a accompagné la famille depuis le moment où la disparition de Haymanut a été constatée, avec des assistants sociaux du ministère de l’Immigration et de l’Intégration et de l’Agence juive », a déclaré l’Agence juive dans un communiqué.

« Nous aidons la police israélienne et les nombreux bénévoles à faire tout ce qui est nécessaire. Nous prions et espérons tous, avec la famille, recevoir rapidement de bonnes nouvelles », peut-on lire dans le communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.