Victime de millions de cyber-attaques, Israël exporte son expertise au Québec
Rechercher

Victime de millions de cyber-attaques, Israël exporte son expertise au Québec

Des entreprises énergétiques du Canada et d'Israël s'associent pour lutter contre la cyber-criminalité, une menace aussi importante pour la sécurité desdites entreprises que celles des pays dépendant de leur énergie

La centrale d'Eshkol, la première en Israël à produire de l'électricité à partir du gaz naturel. Illustration. (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)
La centrale d'Eshkol, la première en Israël à produire de l'électricité à partir du gaz naturel. Illustration. (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)

L’Israel Electric Corportaion est la cible de « millions de cyber-attaques » par an a expliqué son président Ofer Bloch, dont les propos ont été rapportés par le Journal du Québec.

Devant ce flux continu d’attaques, visant aussi bien l’intégrité de l’entreprise que la sécurité du pays, l’Israel Electric Corporation a coopéré avec les experts en cyber-sécurité israéliens pour mettre en place une réponse adaptée.

D’une manière plus modeste, mais avec des enjeux tout autant cruciaux, l’entreprise Hydro-Quebec est victime de 500 attaques par an. Elle a donc récemment conclu un partenariat, suite à la visite de Michael D. Penner son PDG en Israël, avec son homologue israélienne afin de renforcer sa sécurité.

« Il y a des raisons évidentes pour lesquelles Israël est plus avancé que le reste du monde en cyber-sécurité. On est dans une région dont vous connaissez la nature. Si on veut avoir accès à l’expertise la plus pointue, la plus avant-gardiste, c’est ici qu’il faut être », a indiqué M. Couillard lors d’une récente visite en Israël, à laquelle participait Michael D. Penner.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...