Rechercher

Vive opposition à l’invitation de Salah Hamouri à une conférence à la mairie de Lyon

Sur l’invitation, signée par le maire EELV Grégory Doucet, le terroriste est présenté comme "avocat franco-palestinien, défenseur des droits humains, ancien prisonnier politique"

Salah Hamouri arrive à Paris après son expulsion d'Israël, le 18 décembre 2022. (Crédit : Daphné BENOIT / AFP)
Salah Hamouri arrive à Paris après son expulsion d'Israël, le 18 décembre 2022. (Crédit : Daphné BENOIT / AFP)

Des responsables associatifs et politiques dénoncent depuis ce mardi matin la participation annoncée de Salah Hamouri à une conférence organisée par la mairie de Lyon le 1er février à laquelle il a été invité.

Sur l’invitation, signée par le maire EELV Grégory Doucet, l’homme est présenté comme « avocat franco-palestinien, défenseur des droits humains, ancien prisonnier politique ».

Salah Hamouri a été emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour participation à la tentative d’assassinat d’Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d’Israël et fondateur du parti ultra-orthodoxe Shas, avant d’être libéré en 2011 dans le cadre d’un échange de 1 027 prisonniers ayant permis la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit.

Devenu lui-même avocat, il travaillait pour l’ONG Addammeer qui défend les prisonniers palestiniens. Cette ONG a été placée ces derniers mois, comme une poignée d’autres, sur la liste israélienne des organisations terroristes, par le ministre de la Défense, Benny Gantz.

Hamouri est aussi soupçonné d’entretenir des liens avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), une organisation classée terroriste par l’État hébreu et l’Union européenne.

Il a été expulsé par Israël en décembre dernier, après plusieurs mois de détention administrative dans des prisons israéliennes. Son expulsion a été vivement condamné par différents acteurs, notamment le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme et Amnesty international.

Son expulsion avait été reportée à la suite d’audiences devant la justice militaire, ses avocats remettant en cause son ordre d’expulsion et aussi la révocation de son statut de résident de Jérusalem-Est. Né dans cette partie de la capitale israélienne, il ne dispose pas de la nationalité israélienne mais d’un permis de résidence, que les autorités israéliennes ont révoqué, ce qu’il conteste.

Parmi ceux qui ont dénoncé son invitation par la mairie de Lyon : Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France ; Bruno Benjamin, président d’honneur du CRIF Marseille Provence ; Anne-Sophie Sebban-Bécache, directrice de l’AJC Paris ; ou encore Muriel Ouaknine-Melki, présidente de l’Organisation juive européenne. Le député Renaissance Mathieu Lefèvre (Val-de-Marne) a lui aussi dénoncé l’évènement. Tous ont rappelé sur Twitter la condamnation pour terrorisme de Salah Hamouri par la justice israélienne. Certains ont aussi accusé le maire de Lyon d’apologie du terrorisme.

L’évènement du 1er février à Lyon aura pour thème : « Trente ans après la signature des Accords d’Oslo, regards sur la Palestine ».

Outre Salah Hamouri, les participants à la conférence sont : Abaher El-Sakka, professeur de sociologie à l’Université de Birzeit ; Jean-Claude Samouiller, président d’Amnesty International France ; Benoit Van Keirsbilck, directeur de Défense des enfants international (DEI) – Belgique et membre du Comité des droits de l’enfant des Nations unies ; Christian Velud, maître de conférence à Sciences Po Lyon, responsable des partenariats Mondes arabes/Proche et Moyen-Orient.

Il y a quelques jours, Salah Hamouri avait déjà été invité au Parlement européen, suscitant là aussi la colère de certains internautes, dont la présidente du CRIF Marseille Provence.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.