Yaalon : L’État islamique ne menace pas Israël
Rechercher

Yaalon : L’État islamique ne menace pas Israël

Moshe Ya'alon dit que bien qu'actif en Syrie et dans le Sinaï, le groupe djihadiste "n'a pas ouvert de front contre nous, car ils seraient tout simplement battus"

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon sur le plateau du Golan, dans le nord d'Israël, le 30 juin 2015, regardant en direction de la Syrie (Photo: Eden Moladavski / Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Moshe Yaalon sur le plateau du Golan, dans le nord d'Israël, le 30 juin 2015, regardant en direction de la Syrie (Photo: Eden Moladavski / Ministère de la Défense)

Israël n’est pas significativement menacé par les terroristes de l’État islamique, malgré plus d’une frontière commune avec les zones où le mouvement est puissant et actif, a déclaré lundi le ministre de la Défense Moshe Yaalon.

Bien qu’Israël soit entouré par le groupe et des groupes qui lui sont affiliées, l’EI devrait éviter une affrontement direct avec Israël, a estimé Yaalon lundi matin au micro de la radio publique israélienne.

Ses propos surviennent quelques jours après une série d’attentats terroristes que l’État islamique a commis vendredi dernier à Paris dans laquelle 129 personnes ont péri et plus de 300 ont été blessées, mettant l’accent dans le monde entier mondiale sur la menace posée par le groupe djihadiste et son nombre croissant d’affiliés.

Yaalon a déclaré que le groupe djihadiste n’avait pas de présence significative en Israël ni en Cisjordanie, et que les combattants dans les zones limitrophes d’Israël ne sont pas particulièrement interessés à se confronter à l’Etat juif.

« Daesh [un acronyme arabe pour l’Etat islamique] existe en Syrie. Nous suivons sa présence. Ils ont leur province du Sinaï, comme ils l’appellent, à la frontière égyptienne. Il y a un peu de partisans de l’EI à Gaza, contre lesquels le Hamas se bat – ce qui est un phénomène intéressant. »

Image extraite d'une vidéo de l'Etat islamique en hébreu promettant une « grande guerre » contre  les "petits fils des singes et des cochons "  (Capture d'écran YouTube)
Image extraite d’une vidéo de l’Etat islamique en hébreu promettant une « grande guerre » contre les « petits fils des singes et des cochons  » (Capture d’écran YouTube)

Cependant, malgré cette présence, « Daesh n’a pas ouvert de front contre nous – parce que tout simplement ils auraient été battus », a dit Yaalon.

Il a indiqué que les tentatives de lancer des roquettes sur Israël depuis l’Egypte ont quasiment disparu.

« Depuis le Sinaï, il y a eu quelques tentatives d’attaques. Cela n’est pas arrivé récemment. Les Egyptiens les combattent là-bas avec une grande détermination. Il y a de temps en temps un tir de roquettes de Daesh depuis la bande de Gaza, mais en fait il est destiné à [défier le] Hamas « , a-t-il dit, se référant à des groupes salafistes dans l’enclave palestinienne qui s’identifient au groupe Etat islamique.

L’EI est également présent en Cisjordanie et parmi les Arabes israéliens, a ajouté Yaalon, mais les chiffres sont négligeables.

« En Cisjordanie, il y a quelques cellules. On y a arrêté une cellule il y a quelque temps. Quelques dizaines d’Arabes israéliens sont allés se battre avec eux [en Syrie]. Mais dans l’ensemble, à l’intérieur, y compris parmi les Arabes israéliens et en Cisjordanie, tout est sous contrôle », a-t-il dit.

La police israélienne a arrêté ces dernières années un certain nombre de citoyens accusés d’avoir rejoint le groupe terroriste, ou de voyager pour combattre en Syrie.

Le mois dernier, le groupe terroriste a publié une vidéo en hébreu mettant en scène avec un djihadiste menaçant de tuer des Juifs en Israël.

« La vraie guerre n’a pas encore commencé et tout ce que vous avez connu jusqu’à présent a été un jeu d’enfant – [ce n’est] rien comparé à ce qui va vous arriver assez tôt, Inchallah [si Dieu le veut], » a mis en garde l’homme dans la vidéo. « Nous vous promettons que bientôt, pas un Juif ne restera [en vie] à Jérusalem ou à travers Israël et nous continuerons jusqu’à ce que nous éradiquions cette maladie du monde. »

Yaalon a déclaré que la présence de l’Iran dans la région était plus inquiétante que le groupe Etat islamique.

« La présence de l’Iran autour de nous me préoccupe, le fait que ce qui se passe en Syrie renforce l’Iran. Et au cours de la dernière année, nous avons travaillé pour empêcher l’Iran d’ouvrir un front sur le Golan », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...