Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné samedi soir au ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan de renforcer les mesures contre les constructions illégales dans le secteur arabe israélien, en vue d’un nouveau plan sur le sujet.

Ce projet prévoit la démolition des structures illégales dans le centre et le sud d’Israël, tout comme dans la région de Jérusalem.

Netanyahu « est déterminé à voir appliquer la loi concernant les constructions illégales, dans les quartiers arabes et juifs », a déclaré une source à Jérusalem, qui s’est exprimée sous condition d’anonymat.

La demande de Netanyahu a eu lieu au lendemain de la publication d’une vidéo sur sa page Facebook, où il promet de renforcer les actions contre les constructions illégales dans le pays, et donne l’ordre au gouvernement de réprimer les logements illégaux dans les quartiers arabes.

La vidéo en hébreu était adressée aux habitants d’Amona, un avant-poste qui a été construit illégalement sur des terrains palestiniens privés, a estimé la Haute cour de justice.

Dans sa vidéo, Netanyahu soulignait que la loi sur les constructions illégales « doit être égalitaire. La même loi qui impose l’évacuation d’Amona impose l’évacuation de constructions illégales ailleurs dans notre pays », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a déclaré qu’il insisterait pour faire appliquer les lois sur les constructions illégales « dans le Negev, à Wadi Ara, en Galilée, dans le centre, partout dans le pays ». Il se référait apparemment directement aux Arabes israéliens et aux Bédouins, où les lois sur les constructions illégales n’ont pas été appliquées depuis des décennies.

« Je n’aurai pas de double standard sur le respect de la loi entre les citoyens d’Israël, entre juifs et arabes, entre une personne et une autre », a-t-il déclaré.

« Chers citoyens d’Amona, mon cœur est avec vous, a déclaré Netanyahu dans la vidéo. Vous allez passer un moment difficile, vous, vos familles et le reste du peuple d’Israël. »

Le Premier ministre a incité les habitants de l’avant-poste à ne pas résister à l’évacuation imminente, qui doit avoir lieu dans les prochains jours.