A la veille de ses 80 ans, « the show must go on » pour Ringo Starr
Rechercher
Illustration : Ringo Starr se produit à Tel Aviv, Israël, le samedi 23 juin 2018. (AP Photo/Ariel Schalit)
Illustration : Ringo Starr se produit à Tel Aviv, Israël, le samedi 23 juin 2018. (AP Photo/Ariel Schalit)
Interview

A la veille de ses 80 ans, « the show must go on » pour Ringo Starr

Parlant à Zman Yisrael, le site jumeau du TOI, avant le concert YouTube du 7 juillet avec Paul McCartney, le batteur des Beatles promet des tournées post-COVID

La pandémie de coronavirus n’empêche pas le batteur des Beatles, Ringo Starr, de fêter son 80e anniversaire comme à son habitude le 7 juillet, avec un spectacle consacré à la diffusion de « la paix et de l’amour ».

Les fêtes d’anniversaire sont une tradition pour Starr depuis 12 ans, après avoir spontanément dit à un interviewer en 2008 qu’il aimerait que les gens viennent répandre de bonnes vibrations avec lui lors de cette journée spéciale.

Alors qu’en 2008, une centaine de personnes s’étaient déplacées pour écouter la musique et déguster le gâteau d’anniversaire, cette fois-ci, la fête de Starr devient virtuelle et accessible à tous. Le grand spectacle d’anniversaire du Ringo 2020 (diffusé le 7 juillet à 17h Pacific Time/20h Eastern Time) compte toujours une distribution de vedettes, dont l’ancien membre du groupe Paul McCartney, le guitariste Joe Walsh, Gary Clark Jr, Sheryl Crow, Sheila E. et Ben Harper, qui présentent tous des spectacles respectueux de la pandémie depuis leur domicile.

Le spectacle comprend également des images de ce qui reste de la troupe des Beatles interprétant le tube « With a Little Help From My Friends » en direct lors de la célébration du 30e anniversaire des tournées du All Starr Band de Ringo, filmé en septembre dernier. Les bénéfices de cet anniversaire, qui sera diffusé en direct sur YouTube, seront versés à quatre organisations caritatives : le Black Lives Matter Global Network, MusiCares, la David Lynch Foundation et Water Aid.

Avant le spectacle, Starr s’est assis pour une conversation longue distance avec Zman Yisrael, le site jumeau en hébreu du Times of Israel (une version anglaise de l’interview a été publiée dans le Financial Times).

« Mon 70e anniversaire était génial », a déclaré Starr à Zman Yisrael, « mais cette année, je vais le célébrer un peu différemment de ce que j’ai fait ces 12 dernières années. Nous avons lancé le mouvement en 2008 à Chicago. Nous l’avons fêté à Nice l’année dernière, et je l’ai fait à Hambourg et dans d’autres villes ».

Illustration : Cette photo prise le 14 septembre 2017 montre le musicien britannique et ancien membre des Beatles Ringo Starr s’adressant à la presse pour promouvoir son nouvel album « Give More Love » à Londres. (AFP PHOTO / CHRIS J RATCLIFFE)

La fiesta annuelle est devenue un phénomène célébré dans 27 pays.

« Quand nous sommes à L.A., ce qui est mon cas maintenant », dit Starr, « nous avons une grande scène installée dans le bâtiment du Capitole [Records] à Hollywood et nous avons des groupes qui jouent, des amis qui viennent jouer devant le public qui se rassemble, et nous organisons un grand brunch ».

« Nous le planifions pour cette année mais les choses ont changé », dit-il. « Maintenant, peu importe où nous sommes dans le monde, il y a le virus partout. Et comme nous ne pouvons pas le faire maintenant, j’ai demandé à mes amis de m’envoyer des images d’un spectacle qu’ils ont fait, et j’utilise certaines des miennes du « All Starr » de l’année dernière, et je serai là pour les présenter. Et ils ont fait certaines choses différemment – ils l’ont fait eux-mêmes – donc je serai surpris aussi ».

Starr a également pris un moment pour promouvoir son prochain documentaire – qui n’a pas encore de titre.

« Nous avons commencé il y a longtemps, c’était un spectacle en direct sur le toit de l’immeuble d’Apple [Records] », dit-il. « Ensuite, nous avons trouvé 56 heures d’images inexploitées. Et nous avons demandé à Peter Jackson [réalisateur oscarisé] de nous aider, et il a monté le concert. Au départ, c’était 12 minutes, et maintenant c’est 46 minutes et c’est incroyable. »

Illustration : Graham Gouldman (à droite) avec Ringo Starr en tournée en 2019. (Photo : Autorisation)

« Dans la première version », dit Starr, « il n’y avait pas beaucoup de joie – trop de moments de déprime. Et dans celle-ci, nous rions tous et nous nous amusons. Il y a une perspective complètement différente – une perspective joyeuse ».

« C’est dommage, car le film aurait dû sortir, mais rien ne sort cette année. Je ne suis pas en tournée cette année, nous sommes tous en quelque sorte dans les limbes.

« J’ai même entendu dire que ‘James Bond’ ne sortira pas », a-t-il dit en riant. « Alors ça doit vraiment être l’enfer dehors ».

Mais n’allez pas croire que le percussionniste octogénaire aspire à la retraite de sitôt.

« J’adore jouer », dit Starr. « Je joue toujours. J’aurais dû jouer en ce moment, et lors de la première tournée de cette année, puis faire une pause pour mon anniversaire, puis une tournée en septembre et octobre. Cela me manque vraiment. En fait, je joue plus maintenant que jamais. Nous sommes dans une grande entreprise et nous n’avons pas besoin de prendre notre retraite – nous pouvons simplement continuer aussi longtemps que nous le pouvons. Et j’ai l’intention de continuer bien au-delà de 80 ans ».

read more:
comments