Khamenei traite Soros de “sioniste américain démoniaque” à la télévision hongroise
Rechercher

Khamenei traite Soros de “sioniste américain démoniaque” à la télévision hongroise

La communauté juive a condamné la rhétorique antisémite contre le milliardaire juif américain, dans le cadre d'un conflit qui couve depuis longtemps avec le gouvernement

George Soros à l'assemblée générale des Nations Unies de New-York, le 20 septembre 2016 (Crédit : Peter Foley/Pool/Getty Images/via JTA)
George Soros à l'assemblée générale des Nations Unies de New-York, le 20 septembre 2016 (Crédit : Peter Foley/Pool/Getty Images/via JTA)

Les Juifs hongrois ont condamné la diffusion par une chaîne publique de propos jugés antisémites à l’encontre du milliardaire George Soros, et le silence d’une agence d’information d’état à ce sujet.

Le principal programme d’information de la chaîne d’état MTVA a diffusé mercredi des propos controversés sur Soros, devenu récemment l’objet de déclarations hostiles de la part de politiciens hongrois importants qui mettent en cause son financement de groupes opposés aux politiques du gouvernement de droite.

Certains critiques de ces propos; dont des Juifs, affirment que la rhétorique utilisée risque d’attiser le ressentiment antisémite dans la mesure où Soros est Juif. Mais d’autres, dont le dirigeant du groupe juif hongrois EMIH affilié au mouvement Habad, affirment que le gouvernement n’a affiché aucune tendance antisémite dans son combat contre Soros.

L’émission d’information, Hirado, contenait des paroles prononcées par le chef spirituel suprême iranien, Sayyid Ali Hosseini Khamenei, qui qualifiait Soros de « multi-milliardaire sioniste américain démoniaque » et affirmait que Soros était responsable de la déstabilisation et de la chute du régime de l’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Iranian President Mahmoud Ahmadinejad waves to spectators at a wrestling match in Tehran on February 23, 2013. (photo credit: image capture from YouTube video uploaded by Banou Irani)
L’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran, en février 2013. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Soros finance également des groupes largement connus pour leur agenda anti-israélien, dont des groupes israéliens dont l’attitude est critique envers les politiques du gouvernement de l’Etat juif.

Mazsihisz, l’organisation-cadre des communautés juives hongroises, a condamné l’inclusion des propos tenus par Khamenei, qui faisaient écho à la forme la plus pure et la plus commune « du sentiment antisémite dans les médias hongrois d’extrême-droite », a expliqué Mazsihisz vendredi dans un communiqué.

Le communiqué a également noté que l’agence de presse d’état MTI avait refusé de citer le communiqué de Mazsihisz ou de l’évoquer, faisant état, selon Mazsihisz, d’inquiétudes que cette mention puisse « endommager la crédibilité des médias d’état et leurs intérêts commerciaux ».

Zoltan Radnoti, président du Conseil rabbinique de Mazsihisz, a lui aussi condamné la rhétorique anti-Soros diffusée à la télévision publique, la qualifiant « d’incitation antisémite en prime-time » dans une déclaration.

Même avant la diffusion, la campagne contre Soros « n’était pas dépourvue d’antisémitisme et devrait s’arrêter afin d’empêcher la haine », a estimé Radnoti. « Cette haine qui se propage dorénavant grâce à l’argent des contribuables. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...