L’Autorité palestinienne poursuivrait sa politique de pression contre le Hamas en réduisant son soutien financier à Gaza. Cette fois-ci, ce sont les aides sociales destinées aux familles défavorisées de Gaza qui sont dans le viseur.

Selon le quotidien Haaretz, qui a relayé une source « proche du [président de l’Autorité palestinienne] Mahmoud Abbas », près de 80 000 familles à Gaza reçoivent des milliers de shekels par mois en allocations sociale de la part de l’AP.

Au moins 60 000 d’entre elles sont « liées au Hamas », a précisé la source. « Leur situation financière est relativement bonne, et ils n’ont pas besoin de ces subventions, tandis que les autres familles ont d’autres sources de revenus ».

Les restrictions faites aux familles « liées au Hamas » sont probablement permanentes, selon la source, alors qu’elles ne sont que temporaires pour les bénéficiaires non-liés au Hamas.