L’autorité de l’innovation d’Israël lance un nouveau programme : « le camp d’entraînement de codage » dont le budget s’élève à 10 millions de shekels et qui est destiné à fournir une formation intensive de six à douze mois pour les diplômés des universités qui songent à se lancer dans une carrière dans la programmation informatique.

Le programme a été mis en place car Israël fait face à une pénurie aiguë d’ingénieurs de qualité et de programmeurs informatiques. En avril 2017, la demande du marché pour les programmeurs était à 2,5 fois supérieures à l’offre disponible, a annoncé l’autorité de l’Innovation. Le déficit de main-d’œuvre pourrait nuire à la croissance d’un secteur qui a alimenté l’économie israélienne depuis plus d’une décennie, ont indiqué des responsables de l’industrie, des analystes et des responsables gouvernementaux.

L’autorité de l’Innovation, anciennement connue sous le nom du Bureau du scientifique en chef du ministère de l’Économie et de l’Industrie, est responsable de la politique de l’innovation du pays et de l’amélioration de l’écosystème technique de la nation.

L’industrie de la « haute technologie d’Israël a faim de personnel de qualité – c’est le principal défi pour une industrie qui est le moteur le plus important d’Israël dans la croissance économique », a déclaré Aharon Aharon, le dirigeant de l’autorité, dans un communiqué. « Ce programme est l’un des outils clés qui fournira une solution à court terme ».

Aharon Aharon, le directeur de l'autorité de l'innovation d'Israël Innovation à la conférence de Tel Aviv (Crédit : Autorisation Ofer Vaknin)

Aharon Aharon, le directeur de l’autorité de l’innovation d’Israël Innovation à la conférence de Tel Aviv (Crédit : Autorisation Ofer Vaknin)

En mai 2017, il y avait 7 127 postes à pourvoir dans le secteur israélien de la haute technologie, principalement des postes d’ingénieurs et de programmeurs, a déclaré l’autorité.

L’été dernier, l’ancien scientifique en chef d’Israël au ministère de l’Économie et de l’Industrie, Avi Hasson, a mis en garde contre un déficit de plus de 10 000 ingénieurs et programmeurs dans la décennie à venir si le gouvernement ne prenait pas de mesures immédiates. C’est principalement parce que les étudiants se détournent des études informatiques, des mathématiques et des statistiques.

Le nouveau camp d’entrainement a été développé par la division des défis sociétaux de l’autorité. L’objectif est de créer un itinéraire alternatif pour rejoindre la main-d’œuvre de la haute technologie, axé sur les besoins du marché, avec une formation de 12 mois au maximum. Le programme comprend également un stage à plein temps.

Les camps d’entraînements de codage sont une nouvelle tendance mondiale. En 2016 aux États-Unis, 70 % des diplômés d’un programme semblable ont travaillé dans le secteur de la haute technologie, selon les données fournies par l’autorité. Les cours à l’extérieur d’Israël coûtent entre 15 000 dollars et 30 000 dollars et les employeurs reconnaissent leur valeur : un sondage mené en 2017 auprès de 1 000 employeurs dans le domaine de la haute technologie aux États-Unis a révélé que 84 % croyaient que les diplômés de ces camps d’entraînement de codage étaient aussi bons ou meilleurs que les titulaires de diplômes de l’université. 80 % des diplômés du camp d’entrainement étaient contents de la formation qu’ils ont reçue, selon les données.

Le modèle de camp d’entraînement israélien a été développé dans le cadre d’une coopération entre les ministères et les organismes gouvernementaux et les membres de l’industrie de la haute technologie.

Subventions et fonds

L’objectif est de préparer 250 employés à travailler à la fin de la première année, et 450 nouveaux employés à la fin de la troisième année, avec des bourses étudiants pour encourager l’inscription des personnes issues de diverses populations. L’autorité prévoit de lancer des appels de fonds auprès des organismes de formation en automne.

Le modèle comprend un programme de subventions concurrentiel dans le cadre duquel les organismes de formation en programmation informatique seront récompensés en fonction du nombre de diplômés qu’ils auront et qui obtiennent des emplois bien rémunérés dans le développement de la haute technologie.

« La plupart des cadres de formation pour les programmeurs et les ingénieurs comprennent des études à long-terme et intensives », a déclaré Naomi Krieger Carmy, responsable de la division des Défis sociétales de l’autorité d’Innovation d’Israël.

« Ce nouveau camp d’entraînement de codage représente un engagement non différent de celui des études universitaires, sauf que cela prend moins de temps. C’est une opportunité pour les diplômés en sciences d’améliorer considérablement leurs salaires en un court laps de temps, bien qu’ils n’aient jamais travaillé dans la haute technologie ou qu’ils ne gagnent pas autant qu’ils le pourraient dans d’autres professions. Pour l’industrie, il s’agit d’une véritable bénédiction – des employés de haute qualité disponibles dans un avenir proche ».

L’Autorité de l’innovation veillera à ce que le résultat final – le placement des employés de haute qualité – soit satisfaisant, a déclaré Krieger Carmy. Et la qualité de la formation sera supervisée par des experts de l’industrie.

Le programme a été créé avec la collaboration du ministère de l’Économie et de l’Industrie, de l’autorité de l’Innovation d’Israël, du ministère des Affaires sociales, du ministère des Finances, du Conseil économique national, des Industries de technologie avancée d’Israël (IATI) Et des cadres de haut rang du secteur des entreprises.

Le programme fait partie d’un certain nombre de mesures prises par le gouvernement pour relever le défi de cette pénurie de travailleurs. Il s’agit notamment d’augmenter le nombre de cours pertinents dans les universités, avec des budgets plus importants destinés à ces institutions, pousser plus d’étudiants du secondaire à choisir de suivre des études en mathématiques et en sciences, et de trouver des moyens pour exploiter le réservoir sous-exploité des travailleurs arabes et ultra-orthodoxes.

De plus, le gouvernement permet aux travailleurs étrangers hautement qualifiés d’obtenir des permis de travail et prévoit d’attirer un plus grand nombre de nouveaux immigrants choisis pour travailler dans la haute technologie en Israël.

Ce nouveau programme est « une étape importante vers l’augmentation du nombre d’employés dans les industries de la technologie de pointe », a déclaré Aharon, de l’autorité de l’Innovation. Il encourage à la création de « voies supplémentaires en dehors des études universitaires pour entrer dans le monde de la technologie de pointe ».

Les études sur la programmation informatique sont un moteur important de la mobilité sociale, ce qui permet aux personnes de tous horizons de bénéficier d’un salaire élevé dans un environnement innovant et stimulant, a-t-il déclaré.

« Pour la première fois, nous exploitons un modèle axé sur les résultats qui offrira des incitations réelles à intégrer les diplômés de ces programmes de formation dans les entreprises de haute technologie », s’est réjoui Aharon.

« L’innovation ici est la capacité du gouvernement et de ses agences à examiner les besoins du marché et à utiliser les outils disponibles pour diriger les gens vers des professions à forte demande avec des salaires élevés. Ce modèle offre une solution à deux problèmes : il s’agit d’une réponse pour un manque d’employés qualifiés et permet également aux gens de se consacrer à des professions qui amélioreront leur statut socio-économique ».