Selon une étude récemment publiée, des scientifiques israéliens de l’Institut technologique du Technion d’Israël, à Haïfa, ont utilisé avec succès des cellules souches humaines pour aider les rats paraplégiques à remarcher et à avoir une perception sensorielle. Le succès donne un potentiel espoir pour les humains, d’après les scientifiques.

Les responsables d’Etudes du Technion ont implanté des tissus artificiels fixés sur un échafaudage tridimensionnel dans la colonne vertébrale sectionnée des sujets testés. Le tissu contenait des cellules souches humaines qui avaient été introduites pour soutenir la croissance neurale.

Selon l’étude publiée dans le magazine Frontiers in Neuroscience, trois semaines après les greffes, 42 % des sujets traités ont montré une capacité accrue à supporter leur poids et même à marcher. Soixante-quinze pour cent ont répondu à des stimuli externes à leurs membres postérieurs et à leurs queues.

Un groupe témoin de rats qui n’ont pas été traités avec les cellules souches n’a montré aucune amélioration au cours de cette même période.

Dr. Shulamit Levenberg (Courtesy Technion)

Les responsables d’Etudes ne savent pas encore pourquoi certains rats ont répondu au traitement et d’autres non.

« Cela mérite une étude plus approfondie pour faire la lumière sur les mécanismes sous-jacents de la récupération observée, pour permettre une meilleure efficacité et pour définir l’intervention optimale du traitement de la lésion de la moelle épinière », ont-ils dit.

La responsable d’ Etudes principale, la Dr Shulamit Levenberg, a déclaré : « Bien qu’il y ait encore du chemin à parcourir avant que cette recherche puisse être appliquée chez l’homme, cela donne de l’espoir. »