Les autorités israéliennes ont annoncé qu’elles allaient étendre temporairement la zone de pêche palestinienne au large de la bande de Gaza.

A partir de mercredi, les pêcheurs du sud de Gaza pourront aller jusqu’à neuf miles nautiques de la côte, contre six auparavant, a indiqué dimanche un communiqué du COGAT, le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires.

L’extension, pour une période de six semaines, doit « améliorer l’économie de la bande de Gaza », a déclaré l’organe du ministre israélien de la Défense.

Dans le nord de la bande de Gaza, la pêche reste interdite au-delà des six miles nautique.

Pêcheurs palestiniens à quelques centaines de mètres de la plage de Gaza Ville, le 10 août 2014. (Crédit : Roberto Schmidt/AFP)

Pêcheurs palestiniens à quelques centaines de mètres de la plage de Gaza Ville, le 10 août 2014. (Crédit : Roberto Schmidt/AFP)

Des mesures similaires avaient été mises en place en mai.

La taille de la zone de pêche a varié au fil des ans. Elle avait été établie à 20 miles nautiques par les accords d’Oslo dans les années 1990, avant d’être réduites par les autorités israéliennes, notamment en raison de la prise de pouvoir du groupe terroriste du Hamas sur le territoire.

Nizar Ayesh, qui dirige le syndicat des pêcheurs palestiniens, a dit à l’AFP qu’il n’avait pas encore été informé de cette décision. Il a ajouté qu’il espérait que la récente réconciliation entre les factions palestiniennes ferait pression sur Israël pour qu’il adoucisse encore les restrictions.

Environ 4 000 pêcheurs vivent dans la bande de Gaza, dont plus de la moitié sous le seuil de pauvreté.