La famille Goldin exige des pressions sur le Hamas pour le retour de leur fils
Rechercher

La famille Goldin exige des pressions sur le Hamas pour le retour de leur fils

La famille "en a assez des discussions et des décisions vides. Le moment est venu pour les actes et pour une pression efficace"

L'enterrement du lieutenant Hadar Goldin  le 3 août 2014 (Crédit photo : Flash90)
L'enterrement du lieutenant Hadar Goldin le 3 août 2014 (Crédit photo : Flash90)

La famille du lieutenant Hadar Goldin, mort au combat à Gaza lors de l’opération Bordure protectrice en 2014 et dont le corps est toujours détenu par le groupe terroriste palestinien du Hamas, accuse le gouvernement de ne pas avoir pris de véritables mesures contre le Hamas pour le retour de son corps et celui de son camarade Oron Shaul.

« Nous estimons depuis plusieurs mois que la décision du gouvernement en janvier dernier et qui appelait à exercer une pression sur le Hamas était creuse et simplement déclarative, a affirmé la famille dans les médias israéliens. La décision de la Cour suprême [de jeudi] fera ainsi accroître la pression sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sur les ministres pour qu’ils se retroussent les manches et commencent à travailler au retour de Hadar et Oron en Israël. »

La déclaration fait suite à une décision de la Cour suprême plus tôt dans la soirée qui a donné six mois à l’Etat d’Israël pour, soit rendre les corps de terroristes morts, soit adopter une nouvelle loi qui lui permettrait d’utiliser les corps comme monnaie d’échange.

La famille « en a assez des discussions et des décisions vides. Le moment est venu pour les actes et pour une pression efficace. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...