L’AP ne rompt pas ses liens avec les Etats-Unis selon un conseiller d’Abbas
Rechercher

L’AP ne rompt pas ses liens avec les Etats-Unis selon un conseiller d’Abbas

Les contacts concernant les pourparlers de paix sont néanmoins "interrompus"

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Nabil Shaath devant la presse dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 1er octobre 2011 (Crédit : Issam Rimawi/Flash 90)
Nabil Shaath devant la presse dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 1er octobre 2011 (Crédit : Issam Rimawi/Flash 90)

Un haut conseiller de Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a déclaré dimanche que les relations avec les Etats-Unis concernant le processus de paix étaient « interrompues », mais que les canaux restaient ouverts concernant d’autres sujets.

« Nous ne coupons pas nos relations avec l’Amérique. Nous protestons contre la décision de M. Trump », a déclaré Nabil Shaath, conseiller aux Affaires étrangères d’Abbas, lors d’une interview téléphonique avec le Times of Israel. Il faisait ainsi référence à la récente reconnaissance par le président américain de Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Nous pensons que M. Trump a agi d’une manière qui rend impossible pour les Etats-Unis d’agir en tant que coopérateur honnête. Nous ne faisons qu’exprimer cela, ajoute-t-il. Nous avons toujours une délégation à Washington. Il y a des sujets sur lesquels la communication continue. Les contacts concernant le processus de paix sont interrompus. »

Au Caire, des centaines de personnes ont manifesté dans plusieurs universités. Quelque 200 avocats ont également protesté.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas se rendra au Caire lundi pour rencontrer son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi afin de discuter de Jérusalem et de la décision américaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...