Les agents de la police de Jérusalem ont procédé à une descente de police au séminaire pour filles Be’er Miryam situé dans le quartier de Sanhedria, ce dimanche. Six femmes ont été arrêtées dans le cadre d’une opération intégrée visant à enquêter sur des activités illégales présumées de l’institution.

Le directeur de l’école, le rabbin Aharon Ramati, n’était pas dans les murs de l’établissement pendant l’opération, mais il a également été arrêté plus tard par la police.

Ces derniers mois, des membres de l’administration du séminaire ont été visés par des enquêtes pour une série d’infractions pénales présumées, y compris pour des violations relatives à la réglementation en matière de santé et de sécurité, ainsi que pour des cas présumés de blanchiment d’argent et pour son échec généralisé à répondre aux exigences officielles du ministère de l’Éducation.

Pendant le raid de dimanche, il est apparu que l’institution avait mis en place une connexion de gaz piratée. Les autorités ont alors immédiatement coupé l’alimentation de gaz du séminaire.

Mis à part les crimes présumés commis par l’administration du séminaire, Ramati a également été accusé par des parents d’élèves d’essayer d’établir une secte.

Le mois dernier, une manifestation contre Ramati a eu lieu dans la capitale, avec des manifestants exigeant que la police intervienne pour arrêter ses activités au sein du séminaire.