Un responsable du ministère tunisien de l’Intérieur a démenti samedi soir l’existence de menaces d’attentat anti-juif ou anti-israélien en Tunisie comme évoqué par le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Nous n’avons rien là-dessus. Il n’y a pas de menaces » d’attentat, a déclaré à l’AFP ce responsable qui a requis l’anonymat.

Israël a lancé samedi soir une mise en garde contre des « menaces concrètes » d’attentats anti-juifs ou anti-israéliens en Tunisie, selon un communiqué du bureau chargé de la lutte contre le terrorisme dépendant du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Des informations actualisées indiquent qu’il y a des projets d’attentats terroristes contre des objectifs israéliens ou juifs en Tunisie », indique le communiqué, en soulignant qu’il s’agit de « menaces élevées et concrètes »

Selon le communiqué, ces menaces se sont précisées à l’approche de la fête juive de Lag Ba’Omer, célébrée cette année le 7 mai. Cette fête est l’occasion de pèlerinages sur la tombe de grands rabbins en Israël, mais aussi en Tunisie, notamment à Djerba, où vit une des dernières communautés juive dans le monde arabe.

Chaque années plusieurs milliers de pèlerins, venus surtout de France et d’Israël, se rendent pour la fête de Lag Ba’Omer à Djerba. Le 11 avril 2002, un attentat contre la synagogue de la Ghriba à Djerba, attribué à Al-Qaïda, avait fait 19 morts.

Au vu de ces menaces, le communiqué conseille de ne pas rendre en Tunisie.