Le président de la FIFA, Sepp Blatter, devrait rencontrer son homologue du football palestinien pour débattre de sa demande qu’Israël soit exclu de la compétition internationale, a déclaré la Fédération palestinienne de foorball (PFA) samedi.

Selon une déclaration de la PFA, Blatter s’entretiendra avec Jibril Rajoub avant prochain congrès de l’instance mondiale au Caire en fin mai.

La FIFA, contactée par l’AFP samedi, a refusé de commenter.

Les Palestiniens souhaitent qu’Israël soit banni suite aux difficultés auxquels ils se disent confrontés, notamment des restrictions sur les déplacements des joueurs entre la Cisjordanie et la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, ou des limitations sur l’importation d’équipements sportifs dans les territoires palestiniens. Ces questions sont une pomme de discorde depuis plusieurs années, Israël soutenant que ces restrictions sont nécessaires pour des raisons sécuritaires.

La suspension par la FIFA pourrait affecter la participation de l’équipe nationale israélienne à des matchs contre des équipes internationales.

La PFA se plaint également de « comportements racistes » de fans de football israéliens envers les joueurs israélo-arabes et prétend qu’Israël viole le droit international en permettant à cinq équipes des implantations israéliennes de jouer dans la ligue de football nationale.

Selon la déclaration de la PFA, Blatter a récemment contacté Rajoub et l’a assuré que « des discussions sérieuses étaient en cours pour le projet de résolution palestinien, qui sera soumis à un vote lors du prochain congrès en mai ».

Il a également crié au scandale sur les restrictions de déplacement imposées aux joueurs palestiniens par Israël.

Pour être adoptée, la résolution palestinienne doit remporter le soutien d’au moins 156 délégués au sein du congrès de 209 membres.

La Palestine a été reconnue « Etat observateur » aux Nations unies en 2012, et si elle n’a pas universellement le statut d’Etat, son équipe nationale de football a été reconnue par la FIFA en 1998.

En novembre, la PFA a déjà appelé à suspendre Israël, après l’attaque par les forces israéliennes de son siège dans la ville de Ramallah en Cisjordanie.

Une délégation de la FIFA a visité la bande de Gaza en janvier et promis un million de dollars d’aide pour y reconstruire des stades, dont bon nombre ont été endommagés pendant le conflit entre Israël et le Hamas l’été dernier.

Rajoub a également fait pression pour éradiquer Israël de l’Union des associations européennes de football, en raison de la restriction de la liberté de mouvement des athlètes de Gaza.

Israël et l’Egypte ont imposé un blocus sur la bande de Gaza après que le Hamas a pris le contrôle du territoire en 2007, battant les forces loyales au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Israël affirme que les restrictions visent à empêcher le Hamas de se doter d’armes et de matériau d’armement.

Elhanan Miller a contribué à cet article