Fait rare, l’armée de l’air israélienne a annoncé mardi soir qu’elle annulerait tous les exercices de vol de ses pilotes. Cette décision fait suite aux efforts en cours de la part de l’armée pour convaincre l’État d’allouer un montant supplémentaire de 2,9 milliards de shekels (830 millions de dollars) à son budget.

L’armée de l’air a informé ses commandants d’escadron que jusqu’à nouvel ordre, tous les vols de formation, y compris les exercices pour les soldats de réserve, seraient annulés. Seule, la formation de l’école de vol ne serait pas affectée par ce changement.

La décision, soutenue par le ministre de la Défense Moshe Yaalon et le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz, fait partie d’un plan de l’establishment de la défense par rapport au manque à gagner budgétaire.

Pour les généraux, ce manque s’élève à des milliards de shekels et il pourrait, ont-ils averti, avoir de graves conséquences pour la capacité d’Israël à se défendre.

Les critiques accusent l’armée, face à cette crise de trésorerie, de rationaliser ses opérations pour faire pression sur le gouvernement afin qu’il adhère à ses demandes budgétaires.

D’autres divisions de l’armée israélienne seraient elles aussi prêtes à prendre des mesures similaires. Le Général Dan Harel, haut responsable au ministère de la Défense, a averti que le budget alloué à l’armée israélienne pour 2015 ne permettrait pas à celle-ci de « commencer l’année ».

« Nous allons avoir de l’argent pour notre retraite parce que c’est la loi, mais nous n’aurons pas d’argent pour la défense du pays » a déclaré Harel.