Des rangers trouvent une louve morte enragée dans le Golan
Rechercher

Des rangers trouvent une louve morte enragée dans le Golan

Cinq randonneurs ont été mordus la semaine dernière ce qui a entraîné les recherches de l’animal

Les autorités ont confirmé dimanche qu’elles avaient trouvé la carcasse de la louve enragée suspectée d’être derrière les trois incidents de morsures de loups qui ont eu lieu la semaine dernière sur le plateau du Golan.

Des tests de laboratoire de ministère de l’Agriculture et de l’Autorité des Parcs et de la Nature d’Israël ont confirmé que la louve avait été infectée par la rage.

Cinq personnes ont été traitées pour des morsures la semaine dernière et ont reçu des injections contre la rage après l’incident, tout comme deux autres qui étaient parties faire de la randonnée.

Les rangers ont aussi évoqué l’idée que la louve pouvait avoir eu avec elle des louveteaux et qu’elle s’était sentie menacée par la présence des randonneurs.

Les attaques marquent le troisième incident rapporté d’une attaque de loup en Israël depuis l’année dernière.

En décembre dernier, un groupe d’enfants de la ville de Katzrin sur le plateau du Golan a été attaqué, et en mars un loup a attaqué un passant dans la ville du nord de Tiberiade avant d’être ensuite abattu après avoir été pisté près de Kibboutz Ginosar.

Le ministère de l’Agriculture a enregistré cinq incidents de rage animale à travers le pays, y compris un loup.

L’année dernière, le ministère a déclaré que son objectif était de débarrasser le pays de la rage avec des vaccinations obligatoires pour tous les chiens au-delà de l’âge de trois mois et recommandait également la vaccination pour les chats et furets.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...