Helen Mirren sera récompensée pour son rôle de Juive autrichienne
Rechercher

Helen Mirren sera récompensée pour son rôle de Juive autrichienne

L'actrice oscarisée s'est dite « émue » par la reconnaissance du Congrès juif mondial pour son rôle dans "Woman in Gold"

L'actrice Helen Mirren avec Ryan Reynolds, debout en face du célèbre « Portrait d'Adele Bloch-Bauer » de Gustav Klimt. (Crédit : The Weinstein Company)
L'actrice Helen Mirren avec Ryan Reynolds, debout en face du célèbre « Portrait d'Adele Bloch-Bauer » de Gustav Klimt. (Crédit : The Weinstein Company)

L’actrice britannique Helen Mirren recevra le prix de la reconnaissance du Congrès juif mondial (CMJ), a indiqué le groupe dans un communiqué publié mercredi.

Mirren recevra le prix pour son rôle dans le film « La Femme en Or » et pour le soutien qu’elle a apporté à l’éducation du grand public sur les questions des objets d’art volés par les nazis.

Le président du CJM, Ronald S. Lauder, donnera à Mirren le prix lors d’un événement spécial qui sera organisé à New York, à une date qui reste à déterminer.

Dans le film, Mirren incarne Maria Altmann, une Autrichienne-américaine qui a fait la Une des journaux, en 2006, en remportant sa bataille juridique contre le gouvernement autrichien pour récupérer cinq tableaux de Gustav Klimt, dont le célèbre « Portrait d’Adele Bloch-Bauer I », surnommé « La Femme en or ». La femme représentée par Klimt était la tante d’Altmann.

En 1938, ce tableau figurait parmi les œuvres confisqués à leur propriétaire légitime, le veuf d’Adèle, Ferdinand, parce qu’il était juif.

Après sa restitution à Maria Altmann en 2006, il a été acquis par Ronald S. Lauder et est maintenant exposé à la Neue Galerie, à Manhattan.

« Faire partie de ce film et préserver l’héritage de Maria Altmann a été une expérience vraiment exceptionnelle depuis le début », a déclaré Mirren.

« Je suis vraiment émue de recevoir un prix décerné par le Congrès juif mondial, une organisation qui fait un travail tellement important partout dans le monde dans la défense des droits des Juifs. »

Opponents claim US billionaire Ronald Lauder attempted to inappropriately influence the outcome of elections held by European Jewish organizations. (Miriam Alster/Flash90)
Ronald Lauder (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Selon Lauder, « L’histoire de la peinture ‘La Femme en Or’ illustre l’immense souffrance, la perte douloureuse, pendant une longue période, et l’injustice auxquelles beaucoup de juifs ont été soumis au cours du 20e siècle. Avec ce nouveau film, le public peut en apprendre davantage sur la deuxième moitié de l’histoire des oeuvres volés par les nazis : le grappin mis par les gouvernements et les musées sur ces œuvres après la guerre – qui ont perpétué volontairement le vol nazi -, les deux cachant les œuvres aux propriétaires légitimes ou à leurs héritiers et se présentant contre les victimes au tribunal pour garder ces œuvres d’art ».

« Grâce à la performance d’Helen Mirren, le public international va en apprendre plus sur l’héritage de la Deuxième Guerre mondiale qui n’a jamais été vraiment traité par de nombreux gouvernements et des musées », a-t-il affirmé dans un communiqué.

Mirren dans "Woaman in gold" (Crédit : Capture d'écran)
Mirren dans « Woaman in gold » (Crédit : Capture d’écran)

Mirren a déjà incarné une femme juive dans le passé.

Dans le film « The Debt » (2010), elle a joué le rôle d’un agent du Mossad à la retraite. Pour se préparer pour jouer ce rôle, elle se serait plongée dans l’étude de l’hébreu, de l’histoire juive et de travaux sur l’Holocauste. Certaines des scènes du film ont été tournées en Israël.

Actrice de premier plan – elle joue des seconds rôles – des films britanniques et américains depuis le milieu des années 1960, Mirren a joué dans des films notables comme dans « Gosford Park » de Robert Altmann, « The Mosquito Coast » de Peter Weir et « Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant » de Peter Greenaway.

Elle a remporté un oscar, un BAFTA et un Golden Globe pour son interprétation de la reine Elizabeth II dans le film de Stephen Frears, « The Queen », un film décrivant les conséquences de la mort de la princesse Diana sur le gouvernement britannique et la famille royale.

Helen Mirren dans une scène du film "The Queen" (Crédit : Capture d'écran)
Helen Mirren dans une scène du film « The Queen » (Crédit : Capture d’écran)

Pour ce rôle, Mirren avait si bien incarné le langage corporel et les manières de la monarque britannique que les membres britanniques de l’équipe de tournage se levaient quand elle rentrait sur le plateau, oubliant momentanément qu’ils étaient face à Mirren en costume et non devant leur reine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...