Condamnation de l’auteure d’une fausse autobiographie consacrée à la Shoah
Rechercher

Condamnation de l’auteure d’une fausse autobiographie consacrée à la Shoah

Misha Defonseca a été reconnue coupable d'avoir totalement inventé des épisodes entiers de "Survivre avec les loups", son 'autobiographie' parue en 1997

Misha Defonseca, auteur de "Survivre avec les loups" (Capture d'écran YouTube)
Misha Defonseca, auteur de "Survivre avec les loups" (Capture d'écran YouTube)

Une auteure à succès, dont les mémoires sur sa survie pendant la Shoah se sont révélées être un canular, a été condamnée la semaine dernière par un tribunal du Massachusetts à rembourser à ses éditeurs la somme de 22 500 000 de dollars (20 millions d’euros).

A l’age de 66 ans Misha Defonseca avait relaté ses expériences de petite fille juive en cavale pendant la Seconde Guerre mondiale. Ses mémoires, publiées en 1997 sous le titre « Survivre avec les loups », raconte une rencontre avec un violeur nazi, la recherche de ses parents à travers un périple de 3 000 km à pied et la vie parmi une meute de loups.

Mais quelques années plus tard, au cours d’un procès impliquant la maison d’édition Mont Ivy Press et son éditrice Jane Daniel, le travail de Defonseca a commencé à soulever des soupçons au fur et à mesure de la découverte des incohérences qui y ont été constatées.

Dans le cadre d’un différend sur une demande d’enregistrement des droits d’auteur, Daniel avait été condamnée à payer à Defonseca et à son nègre Vera Lee 32,4 millions de dollars après que Daniel a été reconnue coupable d’avoir propagé « des représentations et des activités hautement inexactes », a rapporté le Daily Mail.

Daniel a fait appel devant un tribunal du Massachusetts en 2005. Bien que le tribunal ait confirmé le jugement, Daniel a eu l’impression que les allégations de Defonseca dans ses mémoires et lors de l’audience ne semblaient pas correspondre. Suite à l’appel, Daniel décida de dénoncer Defonseca une fois pour toutes.

Daniel découvrit que le vrai nom de Defonseca était Monica Ernestine Josephine De Wael, et non Misha Levy, comme mentionné dans le livre de Defonseca. Defonseca avait également passé la guerre dans une école belge, et non dans un désert européen.

De plus, Daniel a découvert que Defonseca n’était même pas juive.

Defonseca a finalement reconnu que ses mémoires étaient un faux.

« Cette histoire est la mienne. Elle n’est pas exactement la réalité, mais ma réalité, ma manière de survivre », avait déclaré Defonseca à l’Associated Press dans un communiqué.

« Je demande pardon à tous ceux qui se sont sentis trahis. Je vous prie de vous mettre à ma place, celle d’une petite fille de quatre ans qui se sentait toute perdue », a-t-elle ajouté.

Après avoir avoué, Defonseca a été reconnue coupable de fraude et condamnée à rembourser à Daniel sa part des 22 500 000 dollars de son précédent procès.

Dans son verdict du 5 mai, le tribunal a déclaré que Defonseca comme Daniel avaient agi de manière « hautement inappropriée » a rapporté le site web d’information Mondaq, et exprimé l’espoir que « la saga a maintenant pris fin ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...