Des incidents antisémites se sont multipliés dans une ville du New Jersey
Rechercher

Des incidents antisémites se sont multipliés dans une ville du New Jersey

Le mémorial de l'Holocauste a été vandalisé et des tracts anti-juifs posés sur des voitures à Lakewood ; ces incidents sont liés à l'arrestation récente de couples juifs

Une banderole antisémite sur un mémorial de la Shoah à Lakewood, dans le New Jersey, le 2 juillet 2017. (Crédit: ADL)
Une banderole antisémite sur un mémorial de la Shoah à Lakewood, dans le New Jersey, le 2 juillet 2017. (Crédit: ADL)

Un mémorial de l’Holocauste à l’extérieur d’une synagogue à Lakewood, dans le New Jersey, a été recouvert d’une bannière antisémite ce dimanche, des heures après que des pancartes antisémites ont été retrouvées sur des pare-brise de voitures dans la région. Deux actes de vandalisme qui seraient en lien direct avec un site web d’extrême-droite ayant pour thème la suprématie blanche.

La Ligue anti-diffamation (ADL) a publié sur Twitter une image du monument, qui se trouve en dehors de la synagogue de la Congrégation des Fils d’Israël, drapé d’une bannière blanche faisant référence à une expression antisémite pour les Juifs : « Heebs ne nous divisera pas ».

La bannière comprenait un lien vers un site web sur la suprématie blanche, « Vanguard America », groupe d’extrême-droite en l’occurrence.

“La dégradation du mémorial de l’Holocauste à Lakewood fait preuve d’un antisémitisme déplorable,” a ainsi tweeté l’ADL. Le tweet de la Ligue anti-diffamation lui-même a attiré de nouvelles réponses antisémites et négatives dans son sillage, faisant de nouveau référence à la Shoah sur Twitter.

Le procureur général de New Jersey, Christopher Porrino, a qualifié l’acte de « déprimant », offrant une récompense de 10 000 dollars pour des informations conduisant à l’arrestation et à l’inculpation des responsables.

Plus tôt, des brochures antisémites avec la même adresse web ont été répandues dans Lakewood, qui a une très grande population juive ultra-orthodoxe.

Les dépliants font suite à l’arrestation de plusieurs couples juifs locaux accusés de fraude aux prestations sociales. L’affiche était illustrée de photos de certains d’entre eux qui avaient été arrêtés, dénonçant des « Juifs qui se déchaînaient près de chez vous ».

« Ces Juifs, y compris un rabbin, ont menti sur leurs revenus afin de voler des millions de fonds publics », a ainsi déclaré le dépliant.

La brochure explique ensuite que « 1,4 % de la population américaine est juive. 48 % des milliardaires américains sont juifs. Est-ce que le crime paie pour les Juifs ? » Le texte s’achève sur un lien menant au site internet de Vanguard America.

Gregory Meyer, chef de la police de Lakewood, a déclaré que les incidents étaient probablement liés aux arrestations.

« Nous croyons que cette récente éruption d’incidents antisémites est directement liée aux récentes arrestations dans notre ville », a-t-il déclaré pour Asbury Park Press. « Nous n’avions jusqu’ici eu aucun autre incident ».

En août, des croix gammées et le graffiti « Heil Hitler » ont été trouvés dans une école juive à Lakewood.

Une croix gammée taguée sur une aire de jeu de Lakewood, dans le New Jersey, en août 2016. Illustration. (Crédit : APP)
Une croix gammée taguée sur une aire de jeu de Lakewood, dans le New Jersey, en août 2016. Illustration. (Crédit : APP)

On estime que les Juifs ultra orthodoxes représentent 60 % de la population de Lakewood, qui compterait 100 000 habitants.

Cette banlieue accueillerait depuis 1943 le « Beth Medrash Govoha », l’une des plus grandes yeshiva au monde, qui compterait environ 6 500 étudiants.

Au moins sept couples dans la communauté ultra-orthodoxe ont donc été arrêtés la semaine dernière pour avoir illégalement obtenu quelque 2 millions de dollars de prestations gouvernementales. Certains des couples présumés auraient caché des millions de dollars d’actifs, lors de la collecte de Medicaid, et d’autres avantages.

Les élèves de la yeshiva Beth Medrash Govoha à Lakewood, New Jersey. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Les élèves de la yeshiva Beth Medrash Govoha à Lakewood, New Jersey. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Trois couples ont été arrêtés la semaine dernière à Lakewood. Auparavant quatre autres couples auraient déjà été dans le collimateur de la justice, dont Rabbi Zalmen Sorotzkin, de la Congrégation Lutzk, et son épouse Tzipporah, qui ont été arrêtés lundi.

Les trois couples – Yitzchock et Sora Kanarek; Chaim et Liatt Ehrman, et enfin William et Faigy Friedman – ont été libérés sans mise en liberté sous caution après avoir comparu mercredi lors d’une vidéoconférence devant le tribunal de l’Etat. A ce moment-là, l’incertitude demeurait sur d’éventuelles déclarations faites en leur nom par des avocats.

Trois couples de Lakewood arrêtés pour fraude aux subventions, le 28 juin 2017. (Crédit : Ocean County Jail)
Trois couples de Lakewood arrêtés pour fraude aux subventions, le 28 juin 2017. (Crédit : Ocean County Jail)

Les procureurs affirment que les trois couples ont sous-estimé leurs revenus alors qu’ils avaient recueilli plus de 674 000 $ de prestations sociales. Ils accusent notamment ces couples de ne pas avoir divulgué leurs revenus provenant de nombreuses sources, dont Medicaid, l’aide au logement, la sécurité sociale et les prestations d’aide alimentaire.

Yitzchock Kanarek a déjà dirigé une école à Lakewood pour les étudiants ayant des besoins spéciaux, un établissement qui a fermé ses portes en 2015 après avoir bénéficié de plus de 250 000 dollars d’avantages fiscaux fédéraux et provinciaux, selon des documents publics.

« Cela me dérange vraiment quand les gens profitent de programmes comme celui-ci », a déclaré Ray Coles, le maire de Lakewood, à Asbury Park Press. « J’ai une liste d’attente pour des bons d’aide au logement de peut-être 2 000 familles qui en ont vraiment besoin. Je déteste voir des choses comme ça. »

Duvi Honig, qui dirige la Chambre de commerce juive orthodoxe de Lakewood, a déclaré au journal que des milliers de familles juives à Lakewood auraient besoin d’une assistance publique, mais certaines sont tentées de prendre plus d’aides qu’elles n’en auraient besoin.

Six résidents de Lakewood accusés de fraude aux subventions, comparaissent devant un tribunal du comté d'Ocean, par vidéo-conférence, le 28 juin 2017. (Crédit : capture d'écran Asbury Park Press video)
Six résidents de Lakewood accusés de fraude aux subventions, comparaissent devant un tribunal du comté d’Ocean, par vidéo-conférence, le 28 juin 2017. (Crédit : capture d’écran Asbury Park Press video)

« La pression des frais généraux de la communauté – surtout le (coût de) la scolarité privée – est insoutenable », a-t-il déclaré. « Les gens sont forcés de trouver des moyens pour faire face au système ».

Lakewood est la ville de l’État qui croît le plus vite et elle compte plus de 100 écoles religieuses privées. L’augmentation de la population s’est intensifiée et la façon dont l’argent public est dépensé a déclenché des plaintes de communautés voisines qui disent qu’elles font face à une sollicitation excessivement agressive d’agents immobiliers cherchant à trouver des maisons pour la communauté juive.

La ville comptait près de 93 000 habitants en 2010, soit environ 32 000 âmes de plus qu’une décennie plus tôt, selon les chiffres du recensement. Les responsables de Lakewood estiment que la population est maintenant plus proche de 120 000 habitants.

Des juifs orthodoxes de Lakewood, dans le New Jersey. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Des juifs orthodoxes de Lakewood, dans le New Jersey. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Les Sorotzkin ont été accusés de recueillir plus de 338 000 dollars en prestations, ce que les procureurs dénoncent comme un non-droit. Leur avocat a déclaré qu’ils plaideraient non coupable.

Ils ont été accusés devant le tribunal de l’État comme Mordechai et Jocheved Breskin. Les procureurs ont évoqué plus de 585 000 dollars de prestations auxquelles ils n’avaient pas droit.

Le frère de Zalmen Sorotzkin, Mordechai, et son épouse, Rachel, sont l’un des deux couples accusés par des plaintes fédérales d’avoir obtenu des prestations médicales de manière frauduleuse.

Ils ont gagné plus de 1 million de dollars en 2012 et en 2013, tout en continuant à percevoir plus de 96 000 dollars de prestations Medicaid, y compris 22 000 dollars pour payer les frais médicaux lorsque leur sixième enfant est né en novembre 2013.

« Tout va se dévoiler et tous seront disculpés », a déclaré Fred Zemel, l’avocat de Rachel Sorotzkin.

Selon une plainte fédérale, Yocheved et Shimon Nussbaum ont caché leurs revenus en créant des sociétés dirigées par des parents sur papier mais que le couple contrôlait réellement. Amassant la somme de 1,8 million de dollars en 2013, ils continuaient à percevoir des prestations de Medicaid, des aides alimentaires et pour le logement en 2014, selon les procureurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...