Les médecins de l’armée israélienne filmés en train de traiter des Syriens blessés
Rechercher

Les médecins de l’armée israélienne filmés en train de traiter des Syriens blessés

Après la récente attaque chimique, l'armée diffuse une vidéo de soldats israéliens fournissant des soins médicaux dans les hauteurs du Golan

JTA – Ça s’est produit des milliers de fois, mais cette fois, ça a été filmé. L’armée israélienne a fourni jeudi des soins médicaux à sept Syriens blessés dans la guerre civile qui frappe leur pays. L’homme, quatre femmes et deux enfants, ont été blessés par des éclats d’explosion dans des villages près de la frontière syrienne avec Israël. Parmi eux, une fille de 2 ans avait subi une grave blessure à la tête.

« Nous avons reçu des rapports selon lesquels des Syriens blessés arrivaient à la frontière et nous avons commencé à nous préparer », a déclaré le lieutenant Omri Caspi, un officier d’opérations médicales dans la division du Golan, selon une déclaration de l’armée.

« Au moment où nous avons commencé à comprendre la gravité de la situation, que nous allions traiter sept patients ayant un besoin urgent de soins – patients atteints de blessures graves et sévères – nous avons décidé d’appeler d’autres équipes dans la région ».

Les médecins israéliens de la Division du Golan ont fourni un traitement initial avant de faire évacuer la fille et sa mère dans un hôpital israélien par hélicoptère. Avec l’aide d’autres soldats stationnés dans la région, les médecins ont emmené les autres Syriens blessés dans des hôpitaux du nord d’Israël.

Deux jours auparavant, 72 enfants et adultes syriens ont été tués dans une supposée attaque d’armes chimiques. Quelques heures après l’opération israélienne, les États-Unis ont lancé un bombardement de missiles sur une base aérienne syrienne dans ce qu’ils ont expliqué être une réponse à l’attaque chimique du président syrien Bashar Assad. Israël a accueilli l’attaque avec bienveillance, alors que la Syrie, ainsi que ses soutiens, l’Iran et la Russie, l’ont condamné et ont contesté la culpabilité d’Assad.

Depuis le début de l’année 2013, l’armée israélienne a traité environ 3 000 blessés Syriens qui se sont rendus à la frontière du Golan, y compris des centaines de nourrissons et d’enfants. Travaillant le plus souvent de nuit, les soldats ont fourni des soins initiaux, et parfois vitaux, évacuant ensuite les blessés vers les hôpitaux voisins.

Lors d’une visite à la frontière libanaise dimanche, le président Reuven Rivlin a déclaré aux soldats de la Brigade Givati ​​que la guerre civile en Syrie « exige l’attention du monde entier » et implique « des choses que l’humanité ne comprend pas ». Il a déclaré que le gouvernement envisagerait de faire plus pour « Atténuer la souffrance des personnes innocentes ».

Israël a maintenu une politique de non-intervention dans la guerre civile syrienne, qui fait rage depuis six ans et qui a tué quelque 300 000 personnes, et déplacé plus de 11 millions, selon les Nations unies. Jusqu’à présent, le pays n’a pas accueilli de réfugiés, bien qu’il ait envisagé d’accueillir 100 orphelins. Depuis mardi, des Israéliens ont fait don de centaines de milliers de shekels pour aider les réfugiés syriens.

Plus tard, Rivlin a visité le Centre médical de l’Ouest de la Galilée, qui a traité la plupart des Syriens blessés. Il a parlé avec le personnel médical et ses patients syriens.

« Votre entreprise est une fierté », a déclaré Rivlin au personnel. « La fierté israélienne, la fierté juive. C’est la preuve que le monde est construit sur la bonté. Israël continuera à faire tout son possible avec responsabilité et sagesse, afin d’atténuer les souffrances des personnes qui vivent chaque jour des massacres, de l’autre côté de la frontière ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...